Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

9 façons de créer soi-même des pots pour son jardin

Nous allons voir dans cet article comment créer des pots et des jardinières personnalisés facilement.

Les pots ont l’avantage de permettre de planter dans des endroits qui ne sont pas appropriés parce qu’il n’y a pas ou trop peu de terre. C’est le cas d’une terrasse, du bord d’une allée, dans une cour ou encore pour agrémenter des rebords de fenêtres dans le cas des balconnières. Mais si vous vous êtes déjà intéressé à cela et que vous avez regardé les prix en jardinerie, vous vous êtes rendu compte que l’achat de pots revient vite cher surtout dans le cas de grands modèles. Je vais donc vous montrer comment créer des pots et des jardinières à moindre coût, voire gratuitement avec des matériaux de récupération.

Avec une palette

Bac de plantation créé avec une palette ©inconnu

Bac de plantation créé avec une palette ©inconnu

 

En matière de DIY (fait-maison), les palettes en bois sont une source intarissable d’idées. Pour créer un bac de plantation, c’est très simple. On récupère 4 petites poutres qui seront à la verticale aux 4 coins de la jardinière et on vient fixer dessus les planches de la palette à l’aide de clous ou de vis.

Vous pouvez l’utiliser comme cache pot, comme sur la photo. Vous pouvez aussi le remplir de terre en vue d’y faire les plantations. Dans ce cas, il faudra créer un fond : faites en sorte de laisser un espace entre la planche du bas et le sol pour que l’eau s’écoule et ajoutez d’autres petites poutres à l’horizontale fixées aux quatre qui sont aux coins (en formant une croix de préférence). Placez ensuite à l’intérieur un textile perméable du type bâche de plantation qui retiendra la terre et évitera que celle-ci ne soit en contact avec les planches de bois ce qui risquerait de diminuer leur durée de vie.

 

Avec des dalles

Pots en dalles ©bystephanielynn.com

Pots en dalles ©bystephanielynn.com

Une idée toute simple et facile à réaliser : utiliser des dalles de jardin collées entre elles pour créer un pot.

Il vous faudra 5 dalles de votre choix (il existe une multitude de modèles différents). Dans l’exemple, elles ont 30cm de côté, mais au final, vous pouvez prendre la taille que vous voulez. On en trouve principalement de 40 et 50cm dans les magasins de bricolage et de matériaux. Vous aurez aussi besoin d’une colle / mastic spéciale extérieur et adaptée au béton et enfin, de la peinture si vous souhaitez décorer vos dalles.

Une fois les quatre dalles de l’entourage fixées entre elles, utilisez la dernière pour créer le fond. Mettez du mastic sous forme de points, ainsi l’eau pourra passer faisant le drainage. Apposez la dalle de façon centrée, pressez fort et laissez sécher 1 à 2 jours.

Décorez, si vous le souhaitez, vos pots ainsi créés avec une peinture adaptée. Puis mettez-les en place, remplissez les de terreau et plantez. Attention, ils sont assez lourds, il faut donc bien choisir leur emplacement avant de mettre la terre.

Les photos des différentes étapes sont sur bystephanielynn.com.

Avec du béton

Jardinières en béton @decoracaofacil.com

Jardinières en béton @decoracaofacil.com

Il est tout à fait possible de créer des pots originaux en béton. Ils seront résistants, vous pouvez en faire de toutes les tailles et dans différentes formes, et vous pouvez les agrémenter en les peignant. Le système est proche de celui que je vous avais expliqué pour créer un brasero.

Vous avez besoin de deux récipients pour créer le moule de votre future création. Le premier correspondra à l’aspect extérieur et à la dimension du pot, vous pouvez donc le prendre original. Dans ce cas, certains moules à gâteaux vous permettent d’obtenir de jolies formes.
Le récipient intérieur formera l’espace où vous mettrez le terreau et les plantes. Sa grandeur doit donc être adaptée à vos futures plantations. Veillez aussi à ce qu’il y ait assez d’épaisseur entre les deux récipients afin que le béton ne soit pas trop fin.

Enduisez les deux éléments d’huile végétale pour faciliter le démoulage. Remplissez le récipient extérieur avec un peu de béton. Enfoncez celui intérieur bien au centre et mettez un poids dans celui-ci pour qu’il ne bouge pas. Laissez sécher 1 à 2 jours puis vous pouvez démouler.

Par contre, dans ce tutoriel, il n’existe pas de trou pour l’évacuation de l’eau, cela est très dérangeant car il y a un risque de moisissure des racines. Je vous conseiller donc, au moment du moulage, de mettre un morceau de paille à la verticale au fond afin de créer le trou ou alors, de percer le fond du pot après sa réalisation.

Vous pouvez ensuite peindre vos créations. Vous pouvez même utiliser du colorant adapté lors de la réalisation du béton pour obtenir un pot de couleur.

Les photos des différentes étapes sont sur decoracaofacil.com.

Avec des pneus

Jardinières en pneus @lemonbeanandthings.blogspot.fr

Jardinières en pneus @lemonbeanandthings.blogspot.fr

Les pneus sont souvent un déchet embarrassant. On peut les déposer en déchèterie ou alors les utiliser pour créer des jardinières originales et colorées. Colorées car, bien évidemment, on ne va pas les laisser dans leur couleur d’origine noire assez peu plaisante et qui a aussi le désavantage de vite chauffer quand le soleil d’été donne directement dessus.

Il faudra au préalable nettoyer et dégraisser la partie extérieure des pneus afin que la peinture en bombe accroche bien. Nettoyez aussi l’intérieur pour éviter qu’il y ait des substances néfastes pour les plantes.

On peut ensuite disposer les pneus directement sur le sol et les remplir de terre, qui sera en contact avec le terrain. Mais dans ce cas, deux problèmes se posent : une fois en place, vous ne pourrez plus les déplacer car rien ne retient le terreau dans le pneu et vous ne pouvez pas faire un empilement, dans sur la photo, ce qui donne du volume à la composition.

L’astuce consiste donc à créer un fond dans le pneu. Pour cela, il suffit de poser quelques planches (y compris de récupération sur une palette) et de mettre un sac pour retenir la terre (on peut aussi utiliser de la toile de plantation).
Le sac sera agrafé aux planches, ces dernières tiennent en appui sur les rebords du pneu. Quelques trous sont faits dans les pneus pour permettre à l’excès d’eau de s’évacuer. Je vous conseille d’en faire aussi sur le sac si celui-ci est imperméable. Vous pouvez peindre les pneus à ce moment si vous ne l’avez pas fait précédemment.

Il ne vous reste plus qu’à choisir l’emplacement et à planter des végétaux.

Je vous conseille d’éviter les plantes aromatique et les légumes dans ce type de containers car un pneu n’est pas ce qu’il y a de plus écologique.

Les photos des différentes étapes sont sur lemonbeanandthings.blogspot.fr

Avec une souche d’arbre

Souche d'arbre fleurie ©inconnu

Souche d’arbre fleurie ©inconnu

 

 

 

Quand on abat un arbre dans son jardin, on n’a pas toujours le matériel ni l’énergie pour extrait la souche. Celle-ci reste donc en place. On l’agrémente parfois en y posant une vasque florale, mais on peut aussi y planter des végétaux ! Soit votre souche est déjà creuse, ou alors vous allez la creuser avec un burin et dans les deux cas, faites à la perceuse quelques trous sur le côté pour l’évacuation de l’excès d’eau.

 

 

Avec des chiffons et de l’hypertufa (béton allégé)

Pot en hypertufa ©thehypertufagardener.com

Pot en hypertufa ©thehypertufagardener.com

Nous avons vu précédemment, comment réaliser un pot en béton, nous allons maintenant découvrir une variante encore plus originale !

Mais une petite parenthèse avant de commencer : il ne s’agit pas en fait de béton mais d’hypertufa. Il s’agit d’un matériau réalisé avec du ciment, du sable / gravier (pouvant être remplacé ou complété par de la perlite ou de la vermiculite) et de la tourbe. Ce mélange permet d’obtenir des objets moins lourds qu’en béton et avec un aspect naturel. On l’utilise principalement pour créer des auges et des jardinières. Vous trouverez plus d’infos et des recettes de mélanges sur Wikipédia

Revenons à notre réalisation. Découpez un morceau de tissu de la forme que vous souhaitez (ronde, ovale, carrée, rectangulaire). Afin de connaitre à l’avance l’aspect que votre pot aura, humidifiez votre tissu et posez-le sur un support tel qu’un tabouret ou une pile de sceaux. Arrangez le tissu pour obtenir un esthétisme qui vous plait.
Faites votre mélange d’hypertufa (dans cet exemple : 4 mesures de ciment pour 1 mesure de tourbe, et de la vermiculite et du mélange pour béton selon la texture que vous souhaitez obtenir pour votre pot) et ajustez de l’eau afin d’obtenir la consistance d’une sauce assez épaisse. Trempez votre tissu dans le mélange de façon à ce qu’il soit bien imprégné des deux côtés. Remettez le sur le support que vous aurez protégé avec un plastique et ajustez le pour retrouver l’aspect qui vous plaisez. Laissez le sécher plusieurs jours dans un espace ombragé sous un sac plastique jusqu’à qu’il soit assez dur.

Comme précédemment, faites quelques trous au fond pour l’évacuation de l’eau. Vous pouvez ensuite le peindre pour le personnaliser.

Les photos des différentes étapes sont sur thehypertufagardener.com et vous avez même des vidéos pour vous guide : partie 1, partie 2 et partie 3.

Avec des parpaings

Jardinière en parpaings ©inconnu

Jardinière en parpaings ©inconnu

Une façon simple de créer des jardinières, voire un mur agrémenté de plantes, est de mettre des végétaux dans des parpaings creux. A la manière d’un Lego, vous pouvez moduler à votre guise votre création pour un résultat 100% personnalisé surtout si ensuite vous peignez les blocs ou collez de la mosaïque dessus.

Pour une meilleure tenue, il est préférable de coller les parpaings entre eux avec un produit adapté.
Si vous êtes sur une base imperméable, faites quelques tours sur les côtés des parpaings du bas afin que l’excédent d’eau s’écoule.

Sur certaines photos, on voit des blocs décalés. Comme ils n’ont pas de fond, un peu plus de travail s’impose. Mettez un clou légèrement trop grand dans le parpaing et tapez dessus pour le faire rentrer et aller à proximité du fond, il est ainsi bien bloqué. Vous pouvez ensuite créer une poche de plantation avec du grillage et de la toile perméable.
Si vous ne souhaitez pas remplir de terre l’intégralité de la réalisation mais juste les blocs qui accueillent des plantes, vous pouvez utiliser la même technique.

Attention à la sécurité : faites cela sur un sol bien stable et plat, ne faites pas une construction trop haute (ou alors respectez les règles professionnelles en matière de création de murets et de murs) et expliquez à vos enfants que ce n’est pas un mur d’escalade !

Les photos des différentes étapes sont sur penick.net et mais il existe sur internet plein de tutoriels dans le même esprit.

En mosaïque

Pot en mosaïque ©centsationalgirl.com

Pot en mosaïque ©centsationalgirl.com

Voici une jolie idée pour rendre un pot très décoratif : l’habiller en mosaïque!

Le pot en lui-même est en métal, vous pouvez utiliser un bidon, une grosse boite de converse ou alors un petit sceau comme ceux que l’on en trouve en jardinerie ou chez son fleuriste. Dans tous les cas, veillez à ce que cette base soit assez solide. Concernant la mosaïque, ce sont des plaques déjà assemblées que l’on trouve au rayon salle de bains des enseignes de bricolage et il y a beaucoup de choix ! Vous pouvez donc opter pour de la pierre naturelle comme des galets ou encore des carrés de verre coloré.

Avant tout, percez le fond de votre pot. Puis collez la mosaïque sur le pourtour avec du mortier-colle, comme pour un carrelage. Coupez la plaque de mosaïque pour éviter qu’elle ne dépasse du pot. Laissez sécher pendant 24H.
Faites ensuite les joints avec un mélange spécial mosaïque et carrelage. Nettoyez l’excédent et les traces avec une éponge humide et c’est déjà terminé ! Vous pouvez procéder à la plantation.

Les photos des différentes étapes sont sur centsationalgirl.com.

Avec une buse

Grand pot DIY ©inconnu

Grand pot DIY ©inconnu

Pour terminer, nous allons nous intéresser à la façon de réaliser des très grands pots. Pas vraiment besoin de tutoriel à ce niveau, il suffit de trouver le bon matériau. Sur cette photo, ce sont de grands tubages métalliques. Il suffit de les remplir de terre et de s’assurer que l’évacuation de l’eau peut se faire en faisant des trous sur le bas du tube si celui-ci repose sur une surface imperméable, ou alors, vous pouvez le positionner directement dans le jardin.

J’avais aussi vu une réalisation avec des buses en béton. Celles-ci font 1m de diamètre pour 50cm de hauteur, autant dire que si vous en superposez deux, vous obtenez un pot XXL capable d’accueillir un petit arbre. Vous les trouverez chez mes marchants de matériaux de construction. Il existe des choses similaires en plastique.

Prenez une matière que vous pourrez peindre pour un meilleur rendu et choisissez bien l’emplacement, car une fois en place, il sera très difficile de déplacer la réalisation.

Et vous, quel est votre modèle préféré?

6 réponses à 9 façons de créer soi-même des pots pour son jardin

  • Eric Blaise dit :

    J’aime bien la solution avec les pneus, j’ai fait un projet comme ça quand j’étais à l’école la seule différence était, j’ai couvert l’extérieur avec dû l’argile afin qu’il soit plus beau à voir. L’les pneus usés sont extrêmement utiles pour plusieurs choses, surtout les objets d’art.

    Eric

    • peggy dit :

      quelle peinture pour faire peindre ces pneus aux enfants ????

      • Bertrand Lambert dit :

        Dans l’exemple, c’est de la peinture en bombe qui a été utilisée. Nettoyez et dégraissez bien les pneus pour être sûr que la peinture adhère correctement.

  • NathalieAumond dit :

    Bonjour, j’ai une très belle chaloupe en bois qui fait environ 16 pied de long et au moins 5 pied de large (à son point le plus large)……j’aurais besoin d’idée an de l’intégrer à mon décor, soit de jardin (avec des fleurs dedans), soit come jardin d’eau, ou soit comme étagère que je pourrais inclure dans cuisine d’été extérieur.

    Merci à l’avance pour vos généreux bon conseils.

    • Bertrand Lambert dit :

      Bonjour, les solutions que vous évoquez sont possibles, il faut juste faire quelques adaptations. Je ne pourrai pas vous dire de prendre l’une de ses possibilités plutôt qu’une autre, tout dépend de l’aménagement dans le reste de votre jardin et de vos goûts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus