Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

7 idées pour réaliser un potager vertical

Ce n’est pas parce que l’on possède qu’un petit jardin, voire uniquement un balcon, qu’il faut se passer de potager. Certaines cultures peuvent facilement être faites sur un espace réduit et cela est encore plus valable dans le cas d’un potager vertical. C’est cela que je vais vous présenter aujourd’hui : différents types de potagers verticaux.

Avant de vous montrer des exemples, il faut garder en tête que cette technique de culture, bien qu’elle soit très pratique, ne peut pas s’appliquer à tous les légumes. On évitera ceux qui prennent trop de place ou encore ceux qui demandent une profondeur de terre trop importante.
La plupart des plantes aromatiques seront adaptées, au niveau des légumes, on peut citer les salades, les petites tomates, les piments, les oignons, les radis, l’ail… et au niveau des fruits, ce sont les fraisiers qui se cultiveront le plus facilement.
L’autre chose à prendre en compte est qu’il faudra un arrosage régulier car ce type de culture est similaire à faire pousser des végétaux en pot ou en balconnière, aussi le terreau se dessèche assez vite.
Enfin comme pour tous les potagers, réservez lui un emplacement ensoleillé et à l’extérieur.

Le potager en poches

Ce premier exemple est sûrement l’un des plus productif car on se retrouve avec un nombre de plants assez important tant en largeur qu’en hauteur. On peut imaginer faire des poches jusqu’à plus de 2m de haut (mais il faut prévoir un escabeau pour la récolte) et sur toute la largeur d’un mur. Vous pouvez aussi les accrocher à une rambarde de balcon, à un grillage solide, à un treillis en bois…

On trouve dans le commerce des ensembles de poches pour créer un potager vertical ou alors vous pouvez les fabriquer par vous-même. Dans ce cas, utilisez un textile qui laisse passer l’eau, qui résiste à l’humidité et qui soit assez solide pour supporter le poids du terreau et des végétaux.

Le potager en pots

Une variante proche de la solution précédente est de cultiver ses légumes en pots puis de les accrocher en hauteur sur une structure.
Esthétiquement, vous pourrez jouer avec l’aspect des pots, voire utiliser des boîtes de conserve percées au fond. N’hésitez pas à mélanger légumes, plantes aromatiques et plantes fleuries, et pourquoi pas des fleurs comestibles!

Une idée récup’ est d’utiliser des bouteilles en plastiques est de les suspendre grâce à des filins.
Par contre je suis un peu sceptique sur le fait d’avoir un contenant transparent : les racines détestent la lumière!

Le potager en balconnières

Vous avez sûrement déjà testé la culture en balconnières, surtout dans le cas de plantes aromatiques. Mais notre idée de départ reste de faire un potager vertical, voici donc des exemples pour superposer plusieurs jardinières et ainsi maximiser l’occupation de l’espace.

La solution la plus simple est d’utiliser deux limons d’escalier et de venir poser les balconnières aux places prévues pour les marches (voir le tutoriel). Comme c’est en décalé, les jardinières ne se font pas d’ombre et les plantes profitent d’un maximum de soleil.
Vous pouvez aussi vous inspirer de ce système et créer vous-même une version sur-mesure (voir le tutoriel).

Le potager en gouttières

L’idée ici est d’utiliser des gouttières comme des balconnières. Bien évidemment, comme elles ne sont pas profondes, il faudra sélectionner des légumes avec un faible système racinaire.

Vous pouvez ensuite superposer les gouttières grâce à des fils. Laisser quand même pas mal d’espace entre elles pour que les végétaux puissent capter de la lumière et bien se développer en hauteur.

Le potager sur une palette

Comme c’est la grande mode de créer des meubles et autres accessoires avec des palettes, pourquoi pas un potager vertical!

Il existe deux possibilités : créer des jardinières dans la palette ou intercaler les plantes entre les lames de la palette (voir mon tutoriel).

Pensez à vérifier que le bois de la palette n’a pas été traité avec des produits chimiques (c’est surtout le cas pour celles qui sont prévues pour stocker des matériaux à l’extérieur).

Mur végétal avec des légumes

Dans le même principe que la palette mais en plus sophistiqué, le mur végétal avec des légumes et des plantes aromatiques. Si les systèmes de murs végétaux d’extérieur que l’on trouve dans le commerce ou que l’on peut réaliser soi-même sont capables d’accueillir des végétaux fleuris, ils le seront aussi pour des plantes comestibles.

Mur végétal de légumes ©AirGarden

Mur végétal de légumes ©AirGarden

Légumes grimpants

Ce dernier exemple est tout simple : si vous voulez un potager vertical, utilisez tout simplement des légumes grimpants ou du moins qui poussent en hauteur que vous ferez courir sur une armature. C’est le cas des haricots à rame, des pois, de certaines cucurbitacées, des tomates…

Légumes grimpants ©inconnu

Légumes grimpants ©inconnu

Et vous, comment allez-vous créer votre potager vertical?

Besoin d'un devis pour votre jardin?

Faites-en la demande! C'est gratuit et sans engagement.

13 réponses à 7 idées pour réaliser un potager vertical

  • Robert Seguin dit :

    je voulais donner de la heuteur a ma clôture ces la que j’ai decouver votre site pour y faire un jardin verticale si vous avez une soulution permanente je serai ravi merci robert.

    • Bertrand Lambert dit :

      Si vous souhaitez faire un potager vertical « permanent » comme vous le dites, il faut utiliser des plantes aromatiques rustiques qui passeront l’hiver et à feuillage persistant si vous souhaitez de la verdure toute l’année (le choix risque d’être limité).
      Sinon, vous pouvez utiliser des végétaux ornementaux à la place ou en complément des plantes alimentaires.

  • Coets Jean-Jacques dit :

    Bonjour,

    J’envisage un potager vertical mais l’orientation n’est pas trop bonne, nord-ouest. Avez-vous des conseils pour des herbes ou légumes, voire des fruits (fraises ?), qui pourraient s’y plaire ?!
    Merci de vos conseils.

    • Bertrand Lambert dit :

      Bonjour, la grande majorité des plantes alimentaires ont besoin d’un bon ensoleillement pour pousser correctement. Cela ma parait difficile d’avoir de bons résultats avec un potager à l’ombre une bonne partie de la journée…

      • Coets Jean-Jacques dit :

        Merci beaucoup de cette réponse. Je vais donc chercher une autre solution.

  • Florie Verdier dit :

    Bonjour,

    J’ai des palettes et je souhaite m’en servir comme treillis, je souhaiterai faire grimper des plants comme des potimarrons, des tomates etc…

    Comment faire?

    • Bertrand Lambert dit :

      Bonjour,
      Une palette, telle quelle, aura du mal à servir de treillis. Il faut des morceaux de bois plus fin avec des espacements pas trop grands pour que les tiges des plantes grimpantes puissent venir s’agripper. Ou alors, il faut utiliser des plantes grimpantes à ventouses et dans ce cas, un treillis n’est pas nécessaire, un panneau bois (ou alors plusieurs palettes superposées pour avoir de la hauteur) peut servir.
      Concernant les plantes que vous évoquez : les tomates ont besoin d’un tuteur. Les potimarrons sont cultivés au sol du fait du poids de leurs fruits.

  • cuigniet sylvie dit :

    Bonjour,

    J’aime beaucoup cette idée de potager à la verticale, j’ai une toute petite terrasse mais ensoleillée jusqu’à environ 15 heures pensez-vous que je puisse faire pousser des légumes ou des fruits (sauf fraises) dans des pots.
    Merci d’avance.

    • Bertrand Lambert dit :

      Bonjour, oui cela est possible mais il faudra bien surveiller l’arrosage car la terre dans les pots risque de sécher rapidement.

  • Sonia dit :

    Dans le même esprit et pour gagner de la place au potager, j’ai fabriqué à l’aide d’un tuyau en PVC de diamètre 100 une jardinière pour cultiver des fraisiers « debout » ➫ http://comment-je-fais.com/fraisiers-debout-jardiniere-pvc/
    L’avantage est bien entendu le gain de place : je mets 9 plants minimum par tuyau et également le système d’arrosage « goutte à goutte » intégré!
    Au plaisir de lire vos remarques

    • Bertrand Lambert dit :

      J’ai une inquiétude sur le fait de ne mettre que du terreau. En effet, le terreau a tendance à se tasser au fur et à mesure des arrosages. J’ai donc peur que les fraisiers du haut se retrouvent sans terreau au niveau des racines au bout de quelques semaines. Un mélange terre végétale + terreau aurait probablement été mieux. Dans tous les cas, il faut vérifier ce problème de tassement et rajouter de la terre / du terreau par le dessus si on voit que le niveau baisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus