3 conseils pour dépenser moins lors de l’achat des plantes de votre jardin

Quand on crée son jardin, l’achat des plantes représente un coût important.

Alors j’imagine que des conseils pour réduire vos dépenses ne seront pas de refus !

 

1. Choisir des plantes durables

Cela peut tomber sous le sens.

Mais quand je vois le nombre de personnes qui achètent chaque année de nouveaux végétaux pour garnir leurs massifs.

Je me dis qu’il faut rappeler les fondamentaux.

Il y a deux règles à respecter pour sélectionner des plantes durables :

 

Choisir des plantes qui ont une durée de vie de plusieurs années.

Laissez de côté les plantes annuelles.

Elles ne survivent pas d’une année sur l’autre.

Vous êtes obligé d’en racheter indéfiniment.

 

Choisir des plantes qui sont bien adaptées à votre terre et votre climat.

Tous les ans, de nombreuses plantes ne survivent pas à l’hiver.

Car elles ont été mal choisies.

Tous les végétaux n’ont pas la même résistance au gel.

Soyez donc certain de sélectionner des espèces qui soient bien adaptées au climat de votre région.

 

Cela est aussi valable pour les régions qui subissent des sécheresses chaque été.

Certaines variétés s’en accommodent sans problème, quand d’autres ont besoin d’une humidité régulière.

 

Prenez aussi des plantes qui soient adaptées à votre terre.

Si ce n’est pas le cas, elles pousseront très mal.

Et vous finirez par les remplacer car vous serez déçu du résultat.

Parfois même, elles mourront !

 

Choisir les bonnes plantes est la garantie de les garder longtemps.

De ne pas avoir à en racheter tous les ans.

Et donc de faire de sacrées économies.

 

2. Favoriser les plantes qui poussent vite

Toutes les plantes ne poussent pas à la même vitesse.

Certaines peuvent grandir de plusieurs dizaines de centimètres tous les ans (voire même plus), quand d’autres se développeront beaucoup plus lentement.

 

En quoi cela peut vous faire gagner de l’argent ?

Si vous choisissez des variétés qui poussent rapidement, vous pouvez acheter des pieds encore jeunes. Et pas chers.

En quelques années, ils atteindront leur taille adulte.

Pas besoin d’investir dans des végétaux plus vieux et coûteux.

 

3. Utiliser des plantes qui se propagent

Les plantes qui se propagent sont très utiles principalement dans deux cas.

 

Pour une haie.

Avec des arbustes qui se propagent, vous pouvez les espacer plus au moment de la plantation. Et donc en acheter moins.

Ils finiront par occuper toute la longueur.

Et créer un rideau de végétation.

 

Pour végétaliser une grande surface à moindre coût.

Notamment un talus.

Vous mettez moins de plantes, mais vous savez qu’elles vont se propager et coloniser tout l’espace au final.

 

Attention tout de même à un piège (et pas des moindres) : se retrouver envahi. Heureusement des solutions existent.

 

Si vous voulez savoir comment :

– Choisir des plantes adaptées à votre climat et à votre sol.

– Repérer en un coup d’œil les variétés de plantes qui poussent les plus vites.

– Découvrir les végétaux qui se propagent et les techniques pour ne pas se retrouver envahi.

+ D’autres conseils pour payer vos plantes moins chères.

+ Des astuces pour obtenir des végétaux gratuitement.

+ Savoir comment créer votre jardin à moindre coût. Pas juste les plantes, mais aussi les équipements et les constructions.

Alors regardez cette page : Créer le jardin dont vous rêvez sans vous ruiner – la méthode pour aménager votre jardin selon vos envies et à moindre coût

A propos de l'auteur de cet article

Bertrand Lambert

Je suis paysagiste.
J'ai créé ce site pour fournir des informations fiables et des méthodes complètes aux personnes qui veulent aménager elles-mêmes leur jardin.
Plus d'infos

Recevez mes conseils directement par email 

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"d8d0c":{"name":"Main Color","parent":-1},"4a715":{"name":"Dark Accent","parent":"d8d0c"}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"d8d0c":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)","hsl":{"h":86,"s":0.53,"l":0.01}},"4a715":{"val":"rgb(123, 178, 52)","hsl_parent_dependency":{"h":86,"l":0.45,"s":0.55}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Je m'inscris !

En soumettant ce formulaire, vous acceptez que vos informations soient utilisées pour vous envoyer des emails de conseils pour votre jardin en provenance de ce site.
Vos informations restent confidentielles. Elles ne sont pas partagées.

Voici d'autres conseils qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Le plus compliqué c’est de se restreindre sur la taille des végétaux à l’achat. C’est vrai que pour faire une haie, quand le budget n’est pas illimité, on est parfois obligé de se tourner vers de tout petits plants, et dans ce cas ils ne sont pas prêts de servir d’occultant !

{"email":"Adresse email invalide","url":"Adresse du site web invalide","required":"Vous n'avez pas rempli tous les champs obligatoires."}