Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

Les 4 règles d’or pour faire un plan de plantation

Je suis arrivé de nombreuses fois chez des gens désespérés parce que leurs massifs ne ressemblaient à… rien. Souvent, un fait était à l’origine de tout cela : les gens avaient acheté des plantes qui leur plaisaient en jardinerie, puis s’étaient demandés où les mettre et comment les agencer. Grave erreur! Il faut d’abord concevoir son massif, lister les végétaux nécessaires et seulement après les acheter. Pour vous aider, voici 4 éléments à prendre en compte pour le choix de vos plantes :

La taille des végétaux

Réfléchissez taille adulte

Lors du choix des plantes, vous devez prendre en compte la taille une fois adulte (hauteur et largeur). Sinon, vous allez vite vous retrouver dans un immense fouillis de végétaux.

Massif - rapport d'échelle entre les végétaux

Le nombre d’or

Il est important est d’avoir un rapport d’échelle agréable à la vue entre les végétaux. Pour cela, vous pouvez utiliser la règle du nombre d’or. Grosso modo, deux végétaux l’un à coté de l’autre devront soit faire une taille proche, soit l’un fera les 2/3 de la taille de l’autre (voir le schéma ci-joint).

Répartition selon les tailles

Cela peut paraître évident, mais je préfère le rappeler : vous devez organiser les plantes pour toutes les voir. C’est à dire, les plus grandes à l’arrière ou au centre du massif et les plus petites sur le pourtour.

Les couleurs et les floraisons

Ce qui est sympa dans un massif, c’est d’avoir des fleurs tout au long de l’année. Si vous choisissez les plantes avec soin, vous aurez une succession de floraisons.

Pour les couleurs, c’est au choix de chacun. Il peut être original de faire un massif avec un thème de couleurs et s’assurer que tous les végétaux seront dans le même ton. Vous aurez ainsi une unité au fil des saisons. A contrario, avoir les couleurs des fleurs qui changent au fur et à mesure de l’année apportera un charme différent.

Répartition  caducs / persistants

Même en hiver, certains arbustes fleurissent, mais ils sont rares. Alors pour qu’un massif garde un attrait lors de la saison morte, vous devez mettre des persistants. Les persistants sont des végétaux qui gardent leurs feuilles tout au long de l’année. Ca peut être des conifères, mais aussi des feuillus. En règle générale, ne mettez pas plus d’un tiers de végétaux persistants.

Le sol, l’exposition et la rusticité

Derniers éléments pour faire votre choix :

  • le sol, il faut que les végétaux supportent la terre en place. Vous devez particulièrement faire attention aux plantes de terre de bruyère, elles demandent un sol acide. Cette acidité est peu courante dans nos jardins, il faudra créer une fosse que vous remplirez de terre de bruyère.
  • l’exposition, regardez si l’endroit où vous souhaitez mettre des plantes est plus ou moins ensoleillé. Cela déterminera s’il vous faut des végétaux de plein soleil, de mi-ombre ou d’ombre.
  • la rusticité, c’est la résistance des plantes au froid. Renseignez-vous sur les températures les plus froides que vous avez chaque hiver et vérifiez que les plantes tiendront le coup.

 

Vous avez maintenant en main tous les éléments pour créer de magnifiques massifs. Mais vous vous demandez peut être où trouver des listes de végétaux avec des indications fiables. Vous trouverez des infos sur internet sur des sites de conseils ou de vente. N’hésitez pas à utiliser plusieurs sources pour contrôler les indications car on voit parfois de sacrées absurdités sur le net. L’outil de recherches de végétaux (par taille, exposition, couleur des fleurs…) du Jardin Du Pic Vert est très pratique et la plupart du temps fiable.
Sinon, il y a les livres. Je vous conseille ceux de la gamme Horticolor et en particulier celui sur les arbres et les arbustes. Je l’ai acheté quand j’ai commencé à faire mes études de paysagisme, et plus de 10ans après, il est toujours sur mon bureau!

N’hésitez pas à poster les photos de vos massifs en commentaire.

2 réponses à Les 4 règles d’or pour faire un plan de plantation

  • guillaume dit :

    Excellent article et bravo pour le blog les choix d’articles sont de qualité. Je trouve que cette méthode est bien pour un pro, elle permet de faire des choix judicieux de plantes. Je pense cependant que pour un particulier l’idéal est de définir les formes dont il a besoin, les couleurs, l’utilité du lieu (etc…) et d’aller faire un choix de plantes en jardinerie avec ces critères. Car se coltiner l’horticolor quand on y connait pas grand chose c’est pas forcement évident 🙂 .. Enfin c’est juste une petite remarque sinon tout y est …:)

    • Bertrand dit :

      Merci pour ton message Guillaume. Effectivement, étant « dans la partie » et l’utilisant depuis plusieurs années, l’Horticolor me semble simple, mais si le regarde avec un oeil extérieur, ça peut ressembler à un gros pavés pas très ordonné :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus