Penser à l’entretien dès la conception du jardin

Je suis comme tout le monde : pour moi être au jardin doit être un moment de détente. Mais si vous n’y faites pas attention dès la conception, l’entretien des espaces verts peut devenir infernal.

Voici une liste de différents éléments à prendre en compte si vous souhaitez limiter le travail au jardin :

Les végétaux

© Lokacid – Flickr (Creative Commons)

Optez pour des plantes pérennes qui survivent d’une année sur l’autre. Ensuite préférez les arbustes aux petites plantes vivaces. En effet, des petites plantes vous obligent à couper les fleurs fanées au fur et à mesure, alors que sur un arbuste, les fleurs mortes sont moins visibles.

Les massifs

Délimitez vos massifs du gazon grâce à une rangée de pavés ou des bordures. Ca vous évitera de bêcher tous les ans l’herbe qui empiète sur le massif.

Placez un paillage minéral (gravillons) ou végétal (écorce de pin, paillette de lin…) au pied des végétaux pour limiter les mauvaises herbes, de plus ça gardera l’humidité.

Les pavages et dallages

Pour vos dallages et vos pavages, préférez un joint dur plutôt que du sable. Les mauvaises herbes n’y poussent pas et ça ne bouge pas quand vous passez le jet d’eau.

Il existe différents traitements de type hydrofuge – oléofuge. Ils empêchent la poussière et les taches de trop s’imprégner dans la pierre.

Le gazon

Le mot d’ordre est : ne mettre du gazon qu’aux endroits facilement accessibles et praticables. Vous oublierez donc les talus trop scabreux à tondre, ainsi que les petits espaces mal situé (en haut d’un escalier par exemple). Beaucoup de solutions existent pour remplacer le gazon dans ces espaces, mais cela fera l’objet d’un prochain article.

A propos de l'auteur de cet article

Bertrand Lambert

Je suis paysagiste.
J'ai créé ce site pour fournir des informations fiables et des méthodes complètes aux personnes qui veulent aménager elles-mêmes leur jardin.​
Plus d'infos

Recevez mes conseils directement par email 

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"d8d0c":{"name":"Main Color","parent":-1},"4a715":{"name":"Dark Accent","parent":"d8d0c"}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"d8d0c":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)","hsl":{"h":86,"s":0.53,"l":0.01}},"4a715":{"val":"rgb(123, 178, 52)","hsl_parent_dependency":{"h":86,"l":0.45,"s":0.55}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Je m'inscris !

En soumettant ce formulaire, vous acceptez que vos informations soient utilisées pour vous envoyer des emails de conseils pour votre jardin en provenance de ce site.
Vos informations restent confidentielles. Elles ne sont pas partagées.

Voici d'autres conseils qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Bon article. Cela peut paraître de bon sens pour les professionnels qui pratiquent et pourtant sur le terrain, nous sommes encore amené à voir le contraire de ce qui est conseillé.

    Reply

  2. Il faut aussi penser à laisser un peu d’espace entre les arbustes de haie et les clôtures (surtout si la clôture est occultante !) pour pouvoir tailler sans difficulté et laisser la place aux végétaux de s’épanouir correctement !

    Reply

  3. J’aime bien votre site. il y a de bons articles. Bravo.

    Pour le pavage, on peut penser aussi aux joint résine ou sable polymère. Ce joint « sable » durcit grâce à la chaux présente dans le sable et reste perméable! Ils disent que la mousse ne pousse pas (je dirait « moins » plutot)

    Reply

{"email":"Adresse email invalide","url":"Adresse du site web invalide","required":"Vous n'avez pas rempli tous les champs obligatoires."}