Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

Aménagement d’un jardin autour d’une piscine : les erreurs à éviter

Avoir une piscine c’est bien. Avoir un bel aménagement autour de sa piscine c’est mieux! Mais il y a quelques erreurs à éviter si l’on souhaite que ça ne devienne pas un cauchemar.

Le choix des matériaux pour la terrasse / la plage à coté de la piscine

  • évitez les matériaux glissants : quand on sort de la piscine ou quand on saute dedans de l’eau arrive sur la terrasse, il est donc nécessaire d’avoir une plate-forme non glissante. Si vous utilisez des dalles prévues pour l’extérieur, pas de souci à se faire. Par contre, si vous adoptez un carrelage, faites bien attention qu’il ne soit pas lisse.
    Autre recommandation, il existe des traitements qui ont pour but de facilité l’entretien de ces matériaux (ils limitent l’arroche de la poussière et l’impéniation des taches). Ceux-ci rendent glissant tous les sols. Si vous avez déjà fait cette erreur, pas de panique. Ajoutez un traitement anti-dérapant par dessus.
  • – évitez les matériaux qui vont devenir trop chaud en plein soleil : on marche quasi systématiquement pieds nus autour d’une piscine, il faut donc veiller à ce que le sol ne devienne pas brûlant. Il est assez difficile d’identifier les dalles qui ont cet inconvénient lors de l’achat. Néanmoins, rappelez-vous que les couleurs foncés absorbent la chaleur, alors que le blanc renvoie les rayons du soleil (mais cela peut devenir éblouissant). Trouvez donc le juste milieu ou reportez-vous sur le bois.
  • attention aux échardes : une terrasse en bois autour d’une piscine a un très bon rendu esthétique. Faites juste attention de prendre des lames de qualité sans écharde ou une essence de bois qui n’en produit pas ou peu. Pendant qu’on y est, je vais revenir sur une légende : le bois glissant. Le bois devient glissant uniquement s’il y a une pellicule de saleté dessus. S’il est nettoyé régulièrement, comme doit l’être tout revêtement de sol extérieur, les risques de glissades sont limités.
  • éviter le gazon à proximité de la piscine : car au moment où vous allez tondre, vous aurez probablement des projections d’herbe qui vont se retrouver à la surface de l’eau.

Le choix des végétaux

  • éviter les végétaux qui perdent leurs feuilles : c’est tout simple mais il faut y penser. C’est d’autant plus vrai si vous habitez dans le sud ou si vous avez une piscine chauffée et que vous l’allez l’utiliser jusque tard dans la saison. Dans la même idée, faites attention aux plantes dont les pétales de fleurs volent au premier coup de vent et à celles qui produisent beaucoup de pollen, c’est le cas de certains conifères.
  • – éviter les plantes épineuses car ce n’est vraiment pas agréable de se griffer quand on joue autour d’une piscine.
  • – éviter les végétaux mellifères (qui attirent les insectes) : car même si elles sont souvent inoffensives, nager au milieu des abeilles n’a rien d’enthousiasmant.
  • éviter certains paillages de massifs : pour limiter les mauvaises herbes et garder l’humidité, on met souvent un paillage au pied des végétaux. Cela peut être des gravillons, des galets ou un matériau d’origine végétale (écorce de pin, paillette de lin). Les deux premiers sont bien stables, par contre, la dernière solution a tendance à bouger du fait du vent mais aussi des oiseaux qui viennent gratter. Evitez les donc si vous ne souhaitez pas en retrouver dans la piscine.
Et vous, comment avez-vous aménagement le jardin autour de votre piscine?

16 réponses à Aménagement d’un jardin autour d’une piscine : les erreurs à éviter

  • Olivier dit :

    je recherchais des idées et votre articles est rempli de très bon conseil
    Merci pour ces informations très utiles

  • Catherine Bruant dit :

    Quelles plantes conseillez-vous pour un massif triangulaire au dessus d’un muret de 40 cm dans lun des coins de la piscine ?

    • Bertrand dit :

      Cela dépend de votre climat, de la grandeur de votre massif et de vos envies! Vous pouvez faire un massif exotique avec palmiers, yucca et d’autres végétaux si vous êtes dans le sud.
      Vous pouvez aussi utiliser des conifères et des graminées qui ne demandent pas trop d’entretien et ne perdent pas leurs feuilles…

  • vayssiere dit :

    Bonjour,

    J’adore votre site.
    Je suis en train de regarder pour faire un massif autour de ma piscine, je souhaitais mettre un bananier, pouvez vous me dire quelles sont les plantes à mettre avec?
    Les hivers sont parfois rudes, je dois prévoir des plantes qui résistent à -10°c exceptionnellement.
    Je suis plus dans l’esprit méditerranéen.

    • Bertrand dit :

      Bonjour, le mieux pour choisir vos plantes est d’aller sur ce site -> recherche par critères (en haut à gauche), là vous allez pouvoir choisir le niveau de rusticité (résistance au gel), l’exposition du massif, indiquer si vous ne souhaitez que des végétaux persistants… ainsi vous allez obtenir une liste de plantes qui répondent à vos critères.

  • Clément dit :

    Merci pour ces conseils. En ce qui concerne le chois du carrelage, les particuliers devront consulter un expert du domaine, afin de choisir une solution adaptée. En effet, il y a des modèles de carrelage spécifiques pour les terrasses, qui ont une meilleure résistance à l’eau et aux différences de températures d’une saison à l’autre.

  • Clément C. dit :

    J’aimerais avoir votre avis concernant les jardinières directement intégrées dans le coin piscine. Je pense notamment à ce que propose beogarden.com : des petites piscines aménagées avec des plantes autours. J’imagine que les plantes qu’ils sélectionnent sont résistances et ne doivent pas perdre leur feuilles/épines, etc. Cependant quand est-il de leur pousse ? Ne vaut-il pas mieux avoir des plantes dans des pots séparées pour éviter que les racines se mêlent voire qu’une plante trop prolifique prenne le dessus sur les autres ?

    • Bertrand Lambert dit :

      Je ne connais pas en détail le concept de cette entreprise, je ne sais pas s’ils fournissent les plantes.
      Dans tous les cas, il faut prendre des plantes qui sont adaptées à la région où l’on se trouve et qui n’ont pas les inconvénients que j’ai cités dans cet article. Il faut aussi bien prendre en compte leurs dimensions une fois adulte :
      – Pour ne pas en planter trop.
      – Pour que chaque végétal ait assez de place pour s’épanouir.
      – Pour que les plantes ne deviennent pas trop grandes par rapport à l’espace qui leur est consacré. Il ne faudrait pas que les branches ne débordent pas sur la partie piscine.
      Vous trouverez plus d’infos sur la plantation de végétaux en bac et en pot dans cet article : https://www.amenagementdujardin.net/comment-avoir-de-jolies-plantes-en-pot-ou-en-bac-a-lexterieur/

  • Stéphane dit :

    Bravo pour cet article Bertrand. Je suis pisciniste ET paysagiste car a mon sens, nous sommes véritablement dans l’ère des piscines parfaitement pensées pour le jardin et intégrées à celui-ci. Fini le bac posé comme une verrue (excusez-moi pour l’expression) au milieu du jardin. Vous en dites quelques mots, il faut penser aux matériaux utilisés, à la végétation environnante, à l’adéquation de la piscine avec l’architecture de la maison et/ou de la terrasse… Une piscine n’est plus seulement un bassin de baignade, c’est également un élément d’aménagement extérieur et de design du jardin, un espace de vie et de loisir pour la famille.

    • Merci Stéphane. Je possède le même point de vue que vous. C’est bien de voir que de plus en plus de paysagistes se forment à la création de piscines afin de proposer un projet global.

  • Alexandre dit :

    Bonjour, j’ai aimé vos conseils. Merci beaucoup. Mais, j’ai une piscine entouré d’un tapis gazon mais le paysage n’est pas très beau. je cherche à rendre la terrasse plus sublime plus agréable. je cherche l’originalité comme des fontaines ou des plantes autour avec des lumières mais j’ai pas d’idées. HELP PLEASE

  • Daniel dit :

    Personnellement je pense que c’est vraiment l’aménagement des abords d’une piscine et de son espace environnant qui valorise un bassin, l’ajout de jeux de lumière peut aussi être un véritable atout !

  • Gueye dqoudq dit :

    je suis un Etudiant sénégalais en 1er années architecture de paysage je trouve vos idées très intéressante , merci.

  • Eldomanial31 dit :

    Bonjour, nous avons construit une piscine en dur 7×4 au fond du jardin: la longueur longe un mur à 2m50 environ. Le soleil se leve a gauche sur le cote de la piscine et se couche sur l autre largeur. Le soleil est donc présent tout le temps. Mon mari souhaite mettre son potager entre le mur et la piscine sur 1 mètre 50 de large et 7 mètres de long avec le pool house au bout. Il veut séparer le potager de la piscine par un mur végétal ou des palissades. Il ne restera donc qu’ un mètre de large de passage sur la longueur de la piscine..(.heureusement nous avons de l espace de l autre cote) Au dela du côté pratique et esthétique qui pour moi ne sera pas vraiment envisageable, qu’en pensez vous? Impact du vegetal sur la piscine? Odeur? Aspect esthétique? Pratique? Des avantages auxquels je n aurai absolument pas pensé? Ou des inconvénients?
    Enfin nous avons planté sur le cote du jardin (largeur de la piscine) des bambous…Avec une séparation dans la terre afin qu’ il n y ait pas de propagation…au niveau seulement de la piscine. Pouvez vous me donner votre avis?
    Je vous remercie par avance de vos précieux conseils!
    Cordialement

    • Bonjour,
      Ce qui m’interroge le plus dans votre description, c’est le fait de créer un potager avec d’un coté un mur et de l’autre des palissades (ou mur végétal). Le mur actuel ne va pas projeter une ombre sur le potager ? La plupart des légumes aiment le soleil, donc on recherche habituellement une exposition ensoleillée, à moins d’être dans une région particulièrement chaude où là, on peut effectivement vouloir une certaine ombre sur le potager.
      Au delà de cet aspect pratique, je ne comprends pas tellement l’intérêt esthétique de vouloir cloisonner en hauteur le potager ? On peut vouloir délimiter le potager du reste de l’aménagement, pour éviter que les enfants qui jouent près de la piscine n’empiètent sur le potager, pour éviter les projections d’eau de la piscine sur les légumes, etc… mais dans ce cas, une solution d’1 m de haut est suffisante (petite palissade, petit clôture, gabion, petit mur végétal…). Ainsi, la délimitation se fait, sans pour autant créer une séparation visuelle haute qui ne sera pas du meilleure effet selon moi.
      Je pense que le potager n’apporta pas tellement d’inconvénient pour l’utilisation de la piscine. Par contre, si vous faites un mur végétal, prenez en compte les conseils de cet article sur le choix des plantes : éviter des végétaux qui vont perdre leurs feuilles, qui vont attirer les insectes… Et prenez bien en compte qu’un mur végétal est souvent assez technique, à la fois à réaliser mais aussi à entretenir (la gestion de l’arrosage en particulier – il existe plusieurs systèmes de murs végétaux). En définitif, je pense qu’il existe des solutions basses plus faciles à mettre en oeuvre qu’un mur végétal. J’en ai citées quelques unes avant, on peut aussi rajouter le fait de créer une bordure végétale avec, par exemple, des graminées qui n’attireront pas les insectes et dont les feuilles restent accrocher à la souche même si elles sèchent en hiver.
      Concernant le bambous, il faut mettre une barrière anti-rhizome sur tout le pourtour de ce massif pour que les bambous y restent confinés, par uniquement sur un coté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus