nouveau

Le plan d’action pour aménager votre jardin en partant de zéro

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"9bd08":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"9bd08":{"val":"var(--tcb-skin-color-22)"}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"9bd08":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Découvrir maintenant !

19 conifères (vraiment) nains

J’ai entendu de nombreuses fois : « j’ai planté ce conifère en pensant qu’il restait petit » alors qu’une dizaine d’années après, la plante fait plusieurs mètres de haut ou de large et occupe donc une place bien plus importante que prévue. D’ailleurs, vous êtes peut-être dans cette situation!

Souvent cette confusion puise son origine dans l’appellation de conifère nain ou à faible développement qui regroupe en fait des plantes pouvant atteindre les deux mètres de haut une fois adulte! Il y a aussi le cas de certains conifères rampants qui ne poussent que peu en hauteur mais s’étalent sur plusieurs mètres en largeur.

Pour éviter ces pièges, je vous ai préparé une sélection de 19 conifères qui resteront vraiment petits, idéals pour une rocaille, dans un massif, en bordure d’une allée ou encore en pot.

Chamaecyparis – faux cyprès

Chamaecyparis lawsoniana ‘Ellwoodii’

Ce faux cyprès a un port fastigié, il est donc plus haut que large. Au bout d’une décennie, il atteindra les 1m à 1,50m de haut. Mais à terme (au bout de plusieurs dizaines d’année), il prendra beaucoup plus de hauteur. Donc si vous souhaitez vous orienter vers une version réellement naine, il faut opter pour des variantes :

  • Le Chamaecyparis lawsoniana ‘Ellwood’s Gold’ a un feuillage doré uniquement au printemps, mais il a surtout un développement moindre : moins d’un mètre à 10 ans et 1,5m après plusieurs décennies.
  • Le Chamaecyparis lawsoniana ‘Ellwood’s Pillar’ a des dimensions quasi similaires aux précédents mais sans la coloration.

Voir les tarifs.

Chamaecyparis lawsoniana ‘Minima Aurea’

Cette variété de faux cyprès de couleur dorée et de forme arrondie atteindra les 50cm de haut et de large au bout de 10 ans et le double à terme.

Voir les tarifs.

Chamaecyparis lawsoniana 'Minima Aurea' ©Bloomriver.com
Chamaecyparis lawsoniana ‘Minima Aurea’ ©Bloomriver.com

Chamaecyparis lawsoniana ‘Minima Glauca’

Il est identique au précédent mais avec la particularité d’avoir un feuillage légèrement bleuté.

Voir les tarifs.

Chamaecyparis lawsoniana 'Minima Glauca' ©Gardencentrum.sk
Chamaecyparis lawsoniana ‘Minima Glauca’ ©Gardencentrum.sk

Chamaecyparis obtusa ‘Nana Gracilis’

Celui-ci, de forme arrondie, a une organisation de feuillage qui sort de l’ordinaire. Au bout d’une décennie, il ne fera guère que 50cm de hauteur et de largeur. Il faudra attendre beaucoup plus longtemps pour le voir arriver à 2m.

Il existe un cultivar au feuillage doré une partie de l’année : Chamaecyparis obtusa ‘Nana Aurea’

Voir les tarifs.

Chamaecyparis pisifera ‘Nana’

Il a une forme ronde de 30cm de diamètre après 10 ans d’existence. Ses dimensions peuvent doubler avec beaucoup d’années de patience. Il ne faut pas le confondre avec  le Chamaecyparis pisifera ‘Filifera Nana’ qui prend beaucoup plus d’ampleur.

Voir les tarifs.

Chamaecyparis pisifera 'Nana' ©Esveld.nl
Chamaecyparis pisifera ‘Nana’ ©Esveld.nl

Chamaecyparis pisifera ‘Sungold’

C’est un conifère au port retombant avec une hauteur de 30cm pour 50cm de large au bout d’une décennie. Il a des tiges filiformes jaunes toute l’année. Avec le temps, il peut atteindre les 2m de haut et de large.

Voir les tarifs.

Chamaecyparis pisifera 'Sungold' ©Rasadnikmanojlovic.com
Chamaecyparis pisifera ‘Sungold’ ©Rasadnikmanojlovic.com

Cryptomeria – cèdre du Japon

Cryptomeria japonica ‘Vilmoriniana’

Avec son aspect de boule irrégulière, cette plante atteindra les 50cm d’envergure à 10 ans et à peine le double à terme.

Voir les tarifs.

Cryptomeria japonica 'Vilmoriniana' ©Esveld.nl
Cryptomeria japonica ‘Vilmoriniana’ ©Esveld.nl

Juniperus – genévrier

Juniperus communis ‘Compressa’

Ce genévrier a une forme érigée et un feuillage bien dense. Il atteindra 50cm de haut à 10 ans et jusqu’à 1m après quelques décennies supplémentaires.

Voir les tarifs.

Juniperus communis 'Compressa' ©Bremmer-boomkwekerijen.nl
Juniperus communis ‘Compressa’ ©Bremmer-boomkwekerijen.nl

Juniperus communis ‘Sentinel’

Lui aussi à un port en colonne, d’environ 50cm de haut à 10 ans et peut dépasser 1m une fois complètement adulte.

Voir les tarifs.

Juniperus communis 'Sentinel' ©Katalog-rostlin.cz
Juniperus communis ‘Sentinel’ ©Katalog-rostlin.cz

Juniperus communis ‘Green Carpet’

Il s’agit une variété tapissante qui ne dépassera jamais les 50cm de haut, mais qui peut s’étaler d’1 à 2m de large selon l’âge et les conditions.

Voir les tarifs.

Juniperus communis 'Green Carpet' ©inconnu
Juniperus communis ‘Green Carpet’ ©inconnu

Juniperus squamata ‘Blue Star’

Cette variété est arrondie avec 50cm de haut et de large au bout d’une décennie d’existence, mais elle s’étale à un peu avec le temps jusqu’à prendre une envergure maximum d’1m.

Attention à ne pas la confondre avec le Juniperus squamata ‘Blue Carpet’ qui, lui, atteindra allègrement les 2m de large une fois adulte.

Voir les tarifs.

Juniperus squamata 'Blue Star' ©Leonora Enking-Flickr (Creative Commons)
Juniperus squamata ‘Blue Star’ ©Leonora Enking-Flickr (Creative Commons)

Picea – épicéa

Picea abies ‘Maxwellii’

Cet épicéa a une forme de boule aplatie, de 50cm de haut pour 80cm de large au bout de 10 ans. A terme, il pourra atteindra 2m de large au maximum sans toutefois dépasser 1,5m de haut.

Voir les tarifs.

Picea abies 'Maxwellii' ©Richsfoxwillowpines.com
Picea abies ‘Maxwellii’ ©Richsfoxwillowpines.com

Picea pungens ‘Glauca Globosa’

Avec son port arrondi, devenant conique avec l’âge, et ses aiguilles colorées, ce sapin bleu nain attira les regards dans un jardin. Au bout d’une dizaine d’années, il ne fera que 50cm de haut et de large, pour terminer sa vie aux alentours des 1,5m.

Voir les tarifs.

Picea pungens 'Glauca Globosa' ©Twinspringsnursery.com
Picea pungens ‘Glauca Globosa’ ©Twinspringsnursery.com

Pinus – pin

Pinus mugo ‘Mops’

C’est une petite variété de pin à la forme arrondie, un peu plus large que haute : 60cm de haut pour 80cm de large à 10 ans, et à peu près 1m à son terme.

La grande majorité des autres pins dits nains prendront des proportions bien plus importantes.

Voir les tarifs.

Pinus mugo 'Mops' ©Katalog-rostlin.cz
Pinus mugo ‘Mops’ ©Katalog-rostlin.cz

Thuja – thuya

Thuja occidentalis ‘Danica’

Cette variété de thuya est ronde et verte. Elle atteindra les 50cm de diamètre au bout d’une décennie, et maximum 1m une fois sa croissance complètement terminée.

Voir les tarifs.

Thuja occidentalis 'Danica' ©inconnu
Thuja occidentalis ‘Danica’ ©inconnu

Thuja orientalis ‘Aurea Nana’

Ce thuya, légèrement érigé, a la particularité d’être doré une partie de l’année. Au bout de 10 ans, il ne fera que 60cm de haut pour 50cm de large, et pourra atteindre 1,50m de hauteur et quasiment autant en largeur au final.

Voir les tarifs.

Thuja orientalis 'Aurea Nana' ©inconnu
Thuja orientalis ‘Aurea Nana’ ©inconnu

Et vous, quels conifères nains avez-vous dans votre jardin?

A propos de l'auteur de cet article

Bertrand Lambert

Je suis paysagiste.
J'ai créé ce site pour fournir des informations fiables et des méthodes complètes aux personnes qui veulent aménager elles-mêmes leur jardin.
Plus d'infos

Recevez mes conseils directement par email 

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"cf6ff":{"name":"Main Color","parent":-1},"73c8d":{"name":"Dark Accent","parent":"cf6ff"}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"cf6ff":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"},"73c8d":{"val":"","hsl_parent_dependency":{"h":296,"l":0.86,"s":1.3}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Je m'inscris !

En soumettant ce formulaire, vous acceptez que vos informations soient utilisées pour vous envoyer des emails de conseils pour votre jardin en provenance de ce site.
Vos informations restent confidentielles. Elles ne sont pas partagées.

Voici d'autres conseils qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. j’ai trois sapin junipérus communis (sentinel )? hauteur environ trois mètres cinquante, est il possible de les couper en hauteur d’un mètre .d’avance merçi

  2. Bonjour, j’ai planté il y a 15 ans un Thuya aurea nana devenu trop grand à mon goût (1m30). Depuis 3 ans je le taille légèrement mais je crois que cela l’a fait pousser encore davantage. Est-ce possible ? Puis-je continuer à le tailler chaque année ?

    1. Bonjour, habituellement, on évite de tailler des conifères (sauf quelques rares exceptions, comme les ifs pour les haies). A la rigueur, on peut tailler uniquement de façon douce sur le pourtour, mais une taille sévère risque de changer la forme d’origine du conifère.
      Oui, une taille stimule la création de nouvelles pousses. C’est d’ailleurs pour cela qu’on taille les arbustes à fleurs : pour stimuler l’apparition de branches plus fleuries que les anciennes.

  3. Bonjour
    Je m'appelle Gaby, je vis dans le pas de calais.
    J'ai un espace triangulaire devant la maison dans lequel il y a des grosses ardoises.
    Ce restangle fait 2,5m de coté et 3.5 M de base.
    Il est principalement ensoleillé vers le debut d'aprés midi jusque fin de journée.
    Je souhaiterai y mettre des conniferes nains tout en y apportant de la couleur.
    En regardant votre site, trés bien fait d'ailleurs, j'ai noté le Juniperus blue star, le thuya orientalis aurea nan, juniperus communis sentinel, le Cryptomeria cedre du japon.
    Qu'en pensez vous, quelles seraient vos propositions?
    Merci de votre aide.
    Cordialement

  4. Bonjour,
    Vous annoncez Picea pungens 'Glauca Globosa' à 1m50 une fois réellement adulte. Je connais pourtant 2 jardins où l'un fait désormais 3 mètres, et l'autre….5 m !
    Je me questionne donc sur le caractère vraiment nain des conifères cités (et vous n'êtes pas le seul à les classer ainsi). Que penser alors des dimensions annoncées ? Car entre la théorie et la pratique, il semblerait que cela puisse totalement changer (voire anéantir) la physionomie d'un massif.
    Merci.

{"email":"Adresse email invalide","url":"Adresse du site web invalide","required":"Vous n'avez pas rempli tous les champs obligatoires."}