Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

10 espèces et variétés de saules de toutes les tailles

Si tout le monde connait le majestueux saule pleureur, peu de gens savent qu’en fait, il existe près de 300 espèces de saules, allant des grands arbres aux petits arbustes.

Ces plantes caduques ont un feuillage fin et élancé, et des chatons bien souvent décoratifs qui apparaissent, selon les variétés, avant ou en même temps que les feuilles. La majorité d’entre elles ont une croissance rapide, s’accommodent de n’importe quel sol frais et tolèrent une exposition allant du plein soleil à la mi ombre.

Je vais vous présenter diverses espèces classées par hauteur.

Les grands arbres

Le saule blanc / argenté

Cette première espèce tire son nom du dessous de ses feuilles dont le coloris est gris argenté. C’est un arbre qui s’adapte facilement au sol qu’on lui donne et il atteindra les 25m de haut une fois adulte. Son nom latin est Salix albaVoir les tarifs.

Il existe des variétés qui sont des déclinaisons de cette espèce et qui présentent quelques caractéristiques différentes comme des rameaux colorés. C’est le cas du Salix alba ‘Britzensis’ = ‘Chermesina’ à tiges oranges à rouges en hiver.

Salix alba 'Britzensis' ©Janetand Phil-Flickr (Creative Commons)

Salix alba ‘Britzensis’ ©Janetand Phil-Flickr (Creative Commons)

Le saule pleureur

Voici à présent le plus connu : le saule pleureur. On le retrouve sous diverses appellations latines : Salix babylonica, Salix x sepulcralis, Salix alba ‘Tristis’.

Du fait de son port pleureur, très attractif, il n’est pas aussi grand que la variété précédente : 10 à 15m de haut et souvent autant de large. Ses tiges souples retombent jusqu’au sol. On le retrouve souvent en bordure de pièce d’eau car il affectionne particulièrement les sols humides. Voir les tarifs.

Salix babylonica ©Jdforrester-Wikimedia (Creative Commons)

Salix babylonica ©Jdforrester-Wikimedia (Creative Commons)

Les arbres de tailles moyennes

Le saule tortueux

Le Salix matsudana ‘Tortuosa’ possède des tiges tortueuses, c’est à dire qui ondulent et donnent ainsi un branchage exceptionnel, surtout visible en hiver quand les feuilles sont tombées. Il a une forme arrondie et peut atteindre les 10m de haut. On le retrouve aussi sous l’appellation latine Salix babylonica ‘Tortuosa’Voir les tarifs.

Salix matsudana 'Tortuosa' ©Urban Combing-Flickr (Creative Commons)

Salix matsudana ‘Tortuosa’ ©Urban Combing-Flickr (Creative Commons)

Le saule marsault

Ce petit arbre, atteignant 5 à 8m de haut selon ses conditions de vie, se démarque des autres saules par des feuilles plus larges, ovales. Le dessous du feuillage possède un duvet gris clair. Les chatons décoratifs apparaissent avant la feuillaison et sont argentés avec des étamines jaunes si la plante est mâle. Son nom latin est Salix capreaVoir les tarifs.

Mais c’est sa version pleureur qui est surement plus connue : Salix caprea ‘Pendula’ = ‘Kilmarnock’. Sa taille dépend de la hauteur à laquelle ont été greffées les branches, mais elle tourne souvent entre 1,5 à 3m. Ce végétal est idéal pour décorer les petits jardins en hiver grâce à ses chatons. Voir les tarifs.

Salix caprea 'Pendula' ©lve-baumschule.de

Salix caprea ‘Pendula’ ©lve-baumschule.de

Le saule des vanniers / osier

Cette espèce de saule est utilisée pour produire l’osier grâce à ses tiges qui peuvent pousser d’un mètre par an dans de bonnes conditions.

Dans le jardin, ce végétal peut être planté dans sa forme naturelle dressée (aspect arbustif) qui fera environ 5m de hauteur une fois adulte. En latin, on le retrouve sous la dénomination Salix viminalis. Il existe diverses variétés dont les différences concerneront la couleur des rameauxVoir les tarifs.

On peut aussi l’acheter sous forme de tiges afin de créer des haies et palissades en osier vivant tressé.

Clôture en osier vivant ©inconnu

Clôture en osier vivant ©inconnu

Les arbustes

Le saule pourpre / osier rouge

Cette variété a, comme son nom l’indique, la spécificité de posséder des jeunes rameaux pourpres et mêmes les chatons sont rougeâtres quand ils apparaissent en même temps que les feuilles. C’est un arbuste de belle taille puisqu’il peut atteindre les 5m. En latin, il est nommé Salix purpureaVoir les tarifs.

On trouve assez communément dans le commerce une variante naine : Salix purpurea ‘Nana’. Elle ne fait qu’1m de haut et de large et conserve la particularité des rameaux colorés mais pas celle des chatons décoratifs. Voir les tarifs.

Salix purpurea 'Nana' ©Verbose Dreamer-Wikimedia (Creative Commons)

Salix purpurea ‘Nana’ ©Verbose Dreamer-Wikimedia (Creative Commons)

Le saule crevette

Derrière un nom latin à rallonge, Salix integra ‘Hakuro-Nishiki’, se cache un arbuste au feuillage coloré car il panache le blanc, le rose puis le vert. Avec sa hauteur et son envergure de 2m, il s’intègre facilement dans un massif arbustif.

Il existe aussi en version greffée sur tige pour lui faire prendre de la hauteur et ainsi l’utiliser comme un petit arbre.

Salix integra 'Hakuro-Nishiki' sur tige ©Wouter Hagens-Wikimedia (Creative Commons)

Salix integra ‘Hakuro-Nishiki’ sur tige ©Wouter Hagens-Wikimedia (Creative Commons)

Si vous êtes un fan de botanique ou de saule, vous trouverez des versions encore plus petites, parfois rampantes, ne dépassant pas quelques dizaines de centimètres de haut. Mais ce sont des variétés difficiles à trouver dans le commerce, alors je ne m’y attarde pas.

Et vous, quelle est votre variété de saule préférée?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus