nouveau

Le plan d’action pour aménager votre jardin en partant de zéro

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"9bd08":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"9bd08":{"val":"var(--tcb-skin-color-22)"}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"9bd08":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Découvrir maintenant !

Création d’une rivière sèche : tous les conseils en images

Dans cet article, je vais vous expliquer comment créer une rivière sèche dans votre jardin.
Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, il serait bon de vous donner quelques informations générales sur ce type d’aménagement.

Une rivière sèche possède un nom qui la définit bien : il s’agit de réaliser un ruisseau mais sans eau. L’intérêt est bien évidemment décoratif, car même si on ne retrouve pas le bruissement de l’eau, esthétiquement, l’effet est remarquable.
Les autres avantages sont qu’il n’y a presque aucun entretien et que cela est faisable quel que soit votre terrain. En effet, contrairement à une vraie rivière, ici le dénivelé est sans importance. Vous pouvez faire cela sur une pente douce, dans un talus ou même sur une surface plane.

Le tracé

Rivière sèche en pierres ©Inconnu
Rivière sèche en pierres ©Inconnu

La première réflexion à avoir concerne le tracé de votre rivière sèche. Le but est de créer un cheminement qui parait naturel pour un écoulement d’eau. On aura donc des berges non géométriques avec quelques méandres, plus ou moins sinueux.

Pour un meilleur rendu, je préconise de creuser légèrement le lit de votre rivière sèche, comme pour un vrai ruisseau. Au fond, je vous conseille de mettre en place une bâche de plantation, la même que l’on utilise quand on veut mettre des gravillons aux pieds de végétaux. Celle-ci, plus épaisse qu’un simple géotextile, évitera que les galets et rochers ne soient en contact avec la terre et donc qu’ils se salissent. Elle permet aussi de laisser passer eau. Le but n’est pas de créer un ruisseau, il faut donc que l’eau de pluie puisse s’écouler dans la terre, comme si c’était un massif de plantes.

Les galets, pierres et roches

Bien évidemment, l’essence même de la rivière sèche, ce sont les pierres qui vont la composer.

Dans la majorité des cas, le lit est recouvert de galets qui symbolisent très bien un cours d’eau. Si vous en utilisez de différentes tailles, cela fera encore plus naturel.

Une autre version consiste à utiliser des petites pierres plates mises à la verticale. Leur forme élancée donne un effet de vitesse rappelant un torrent. Cela prend du temps à mettre en place, mais le rendu est vraiment sensationnel.

Vous pouvez aussi utiliser des gravillons au lieu des galets. Vous en trouverez issus de pierres dont le coloris tend naturellement vers le bleu.

Rivière sèche en gravier ©Inconnu
Rivière sèche en gravier ©Inconnu

Quelle que soit la solution choisie, il est bon de compléter cela avec quelques roches, principalement au niveau des berges. Là encore, cela accentuera l’effet naturel.

Rivière sèche avec des roches sur les berges ©Robmaday.com
Rivière sèche avec des roches sur les berges ©Robmaday.com

Une dernière idée, moins naturelle cette fois-ci : les gravillons faits en éclats de verre bleu. Si vous voulez simulation une eau azure, c’est imparable!

Rivière sèche en éclats de verre bleu ©Americanspecialtyglass.com
Rivière sèche en éclats de verre bleu ©Americanspecialtyglass.com

Les végétaux

Le choix des plantes est bien moins contraignant qu’avec un vrai ruisseau, car tous les végétaux que vous pourriez planter dans votre jardin seront adaptés. Néanmoins, on peut vouloir opter pour des variétés qui rappellent celles des cours d’eau.

On utilise souvent des graminées pour embellir les abords d’une rivière sèche. Leurs fines feuilles rappellent certaines plantes aquatiques de rive.

Vous pouvez aussi ruser en utilisant des iris des jardins. Ceux-ci sont beaucoup moins demandeurs en eau que les iris des marais mais ils leur ressemblent.

Graminées sur les rives d'une rivière sèche ©Serenityinthegarden.blogspot.com
Graminées sur les rives d’une rivière sèche ©Serenityinthegarden.blogspot.com

Les accessoires

Pour renforcer encore plus l’idée d’une vraie rivière, rien de tel qu’un petit pont qui l’enjambe. Celui-ci peut être en bois. Il existe différents modèles : droits, arrondis, avec ou sans garde-corps. Mais vous pouvez aussi utiliser une grande pierre plate ayant une épaisseur suffisante pour supporter le poids d’une personne.

Les rivières sèches permettent d’apporter facilement une touche d’originalité à votre jardin. Et vous, en avez-vous réalisé une?

Voici d'autres conseils qui pourraient vous intéresser

nouveau

Le plan d’action pour aménager votre jardin en partant de zéro

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"9bd08":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"9bd08":{"val":"var(--tcb-skin-color-22)"}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"9bd08":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Découvrir maintenant !

A propos de l'auteur de cet article

Bertrand Lambert

Je suis paysagiste.
J'ai créé ce site pour fournir des informations fiables et des méthodes complètes aux personnes qui veulent aménager elles-mêmes leur jardin.
Plus d'infos

Recevez mes conseils directement par email 

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"cf6ff":{"name":"Main Color","parent":-1},"73c8d":{"name":"Dark Accent","parent":"cf6ff"}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"cf6ff":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"},"73c8d":{"val":"","hsl_parent_dependency":{"h":296,"l":0.86,"s":1.3}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Je m'inscris !

En soumettant ce formulaire, vous acceptez que vos informations soient utilisées pour vous envoyer des emails de conseils pour votre jardin en provenance de ce site.
Vos informations restent confidentielles. Elles ne sont pas partagées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Salam,
    C’est une idée astucieuse qui permet de marier l »utile à la agréable en facilitant le drainage et la collecte des eaux de pluie
    Vous avez droit à une photos , quand je réalise un courant dans mon exploitation
    Merci de votre esprit de partage.

  2. Bonjour,

    J’ai une rivière de pierre sèches (environ 30 m de long x 2 m de large. Elle est régulièrement envahie par le chiendent et autres adventices, donc une vrai galère à entretenir. A l’origine il y avait du géotextile qui n’a pas du tout résisté aux mauvaises herbes ! Que me conseillez-vous ? Pensez-vous que du liner 150/100 pour piscine serait pertinent ? Merci pour votre réponse. Cordialement

    1. Bonjour, une toile de plantation (aussi appelé toile de paillage) aurait été bien plus résistante qu’un géotextile. Si vous mettez un liner, il sera imperméable, l’eau va donc rester dans votre rivière ( qui ne sera plus sèche du coup 🙂 ). Si votre rivière est plate, l’eau va stagner et cela va engrenger des désagréments : moustiques, salissure des pierres.
      Je vous conseille d’enlever le géotextile pour le remplacer pour une toile de plantation.

  3. Bonjour,

    Tout-d'abord, merci pour tous vos articles qui sont très utiles, mais plus que ça, inspirants !

    Je suis en train de créer une rivière sèche. Je m'appuie sur une configuration naturelle d'un talus pour creuser le "lit" de la rivière. Cependant, à un tournant, la pente est très forte et je crains que les pierres ne tiennent pas, qu'elles roulent jusqu'en bas du talus.
    Je pense, soit mettre une colle à graviers, soit enfouir des petits piquets qui feront une retenue mécanique des pierres. Mais, vous, quelle solution me proposez-vous ?

    Merci par avance de votre attention.

    1. Bonjour, une fois les pierres en place, bien calées, elles ne bougeront pas toutes seules. Elles pourront dévaler la pente avec le ravinement de l’eau de pluie ou si des animaux les font bouger en passant. Le risque dépend de la taille des pierres. Du petit gravier aura plus de chance de bouger que des grosses pierres. Si vous voulez les retenir, je préfère la solution des petits piquets plutôt que de la colle chimique.

{"email":"Adresse email invalide","url":"Adresse du site web invalide","required":"Vous n'avez pas rempli tous les champs obligatoires."}