Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

Top 10 des plantes odorantes pour le jardin

Dans cet article, je vais vous présenter 10 plantes dont le parfum est le principal attrait.

La vue est le sens le plus sollicité au jardin, mais l’odorat n’est pas en reste et c’est peut-être les odeurs qui vous feront vous remémorer un parc plutôt qu’un autre.

Si j’ai volontairement mis de côté certains végétaux très célèbres comme la lavande et le romarin, dont on trouve des descriptions sur de nombreux sites, j’ai néanmoins conservé quelques incontournables, comme les rosiers, mais en mettant en avant les variétés les plus odorantes et pas toujours les plus connues. J’en ai aussi profité pour vous faire découvrir des espèces moins populaires mais avec des odeurs bien spécifiques.

Les roses

Il existe un très large choix de variétés, qu’elles soient arbustives, grimpantes ou lianes dont les très connus et très parfumés hybrides bourbon, de Damas, galliques, anglais, thé, mousseux et certaines roses anciennes.

  • Gertrude Jekyll’ : cette variété de rose anglaise, créée par David Austin, est très prisée pour son odeur fleurie, souvent décrite comme la quintessence du parfum d’une rose ancienne.
    De juin à septembre, les bourgeons rose pâle s’ouvrent sur de grandes fleurs doubles d’un rose prononcé.
    Ce rosier est arbustif, avec une forme plutôt érigée dont les dimensions sont d’environ 1,40m de haut pour 1,10m de large. On le trouve aussi avec un port grimpeur à mettre contre un mur orienté au sud afin d’obtenir un parfum encore plus intense lors des journées ensoleillées.
    Il préfère une terre relativement humide mais supporte aussi les sols bien drainants avec une situation ensoleillée abritée des vents trop puissants.
    Très rustique, cette variété ‘Gertrude Jekyll’ a une bonne résistance aux maladies.
  • Madame Isaac Pereire’ : ce rosier bourbon grimpant (parfois décrit comme un grand arbuste) a été introduit en France dès 1881. L’horticulteur anglais à l’origine de cette variété l’aurait décrite comme « probablement le parfum le plus puissant de toutes les roses« .
    Cette espèce est vigoureuse et peut atteindre une hauteur de 2,4m. Les fleurs sont grandes (13cm de diamètre), de couleur rose pastel, elles prennent une teinte violacée quand elles arrivent à maturité.
    Cette plante se cultive sur n’importe quel mur ensoleillée avec un peu d’humidité persistante et un sol drainant. Comme la variété précédente, ‘Madame Isaac Pereire’ résiste très bien au gel, ainsi qu’aux maladies malgré que ce soit une rose ancienne.

D’autres variétés aux parfums puissants :

  • Fragrant Cloud’ : un rosier thé hybride avec des fleurs doubles rouges et une forte odeur fleurie.
  • Lady Emma Hamilton’ : une rose anglaise de David Austin avec de superbes fleurs orange portant un parfum fruité de raisin et d’agrumes.
  • Absolutely Fabulous’ : un floribunda avec des fleurs jaune vif et un parfum délicieusement inhabituel de rose et de réglisse.
  • Buff Beauty’ : cet hybride mousseux grimpant ou grand arbuste offre de superbes fleurs allant de l’abricot pâle au jaune qui dégagent une délicate odeur musquée avec un fort parfum de thé.

Les chèvrefeuilles

Ce genre regroupe des plantes grimpantes (ou parfois arbustives) vigoureuses, persistantes ou caduques, qui portent des fleurs tubulaires dans les tons blancs, jaunes ou rouges, toutes avec un parfum immédiatement reconnaissable, rappelant parfois le miel.

Voici quelques variétés qui m’héritent votre attention :

  • Lonicera periclymenum (chèvrefeuille des bois) : est à feuilles caduques, avec de grandes fleurs composées de pétales courbes, presque tubulaires avec des couleurs allant du blanc à leurs bases jusqu’au rose vif voire rouge.
    Ce chèvrefeuille très parfumé peut atteindre une hauteur maximale de 7m, mais supporte bien la taille pour limiter son développement et encourager la production de nouvelles tiges.
    C’est un choix parfait pour si vous voulez le faire grimper le long des troncs ou des vieilles souches d’arbres. Il préfère les sols un peu humides mais bien drainants. Idéalement ses racines sont à l’ombre et le haut de ses tiges au soleil. Il supporte le gel sans problème.
    Plusieurs cultivars sont issus de cette espèce : ‘Serotina’, ‘Belgica’ et ‘Graham Thomas’.
  • Lonicera fragrantissima (chèvrefeuille d’hiver) : comme son nom latin l’indique, cette variété est connue pour être très odorante, avec des fleurs aux odeurs de miel, qui apparaissent de la fin de l’hiver jusqu’au début du printemps.
    Cet arbuste buissonnant, qui perd ses feuilles en hiver, peut atteindre les 2m de haut. Ces fleurs sont blanc-crème pâle, parfois suivie de petites baies rouges.
    Comme la variété précédente, ce chèvrefeuille préfère avoir sa base à l’ombre et il est très rustique au froid.

Les pélargoniums (géraniums)

Pelargonium 'Citronella' ©Raeallen-Flickr (Creative Commons)

Pelargonium ‘Citronella’ ©Raeallen-Flickr (Creative Commons)

Les pélargoniums, souvent nommés géraniums à tort car c’est un genre différent du vrai géranium, sont des végétaux herbacées pouvant être vivaces sous certaines contrées mais principalement cultivés en annuelle chez nous. Résistants à la sécheresse, ils sont utilisés en jardinières sur les balcons ou comme plantes à massifs.

Les fleurs, petites mais abondantes, s’épanouissent de juin à septembre dans des couleurs allant du blanc au rose et au mauve, souvent avec un veinage attrayant dans les tons de pourpre et rouge.

Les pélargoniums sont connus pour leur remarquable feuillage parfumé, avec des notes de rose, d’agrumes, de menthe poivrée, de pêche, de pomme, d’abricot et de cannelle selon la variété.
Ces plantes sont à petit développement (30 cm) et peuvent s’étaler.
Elles sont particulièrement efficaces dans des endroits de passage où leur parfum se diffusera en les effleurant.

Si vous voulez les conserver d’une année à l’autre, mettez-les à l’intérieur pendant l’hiver sans trop les arroser. Elles ne tolèrent pas une ombre trop présente.
Les variétés particulièrement parfumées sont : ‘Deerwood Lavender Lad’, ‘Apple Betty’, ‘Chocolate Peppermint’, ‘Attar of Roses’, ‘Citronella’, ‘Crispum Variegatum’ et ‘Ardwick Cinnamon’.

Les jasmins

Cette plante est très prisée pour sa principale caractéristique : son parfum. C’est un végétal grimpant ou arbustif rampant avec des variétés à feuilles persistants et d’autres caduques.

Les jasmins les plus robustes conviennent à la culture en extérieur dans un endroit ensoleillé, avec un sol assez drainant et un peu humide. Ils peuvent pousser contre des murs, sur des clôtures, des arches, des pergolas…
Ils seront particulièrement appréciés à proximité d’une terrasse où l’on pourra profiter de leurs parfums lors des soirées chaudes de l’été.

Les variétés recommandées sont :

  • Jasminum nudiflorum (jasmin d’hiver) : il s’agit d’une plante rustique, à feuillage caduc, parfaite pour pousser contre un mur ou sur une pergola grâce à sa hauteur de 2,5m et son étalement de 2m.
    Ses tiges fortes, vertes, en forme d’étoile accueillent de février à avril des fleurs jaunes à l’odeur caractéristique.
    Il faut lui réserver un endroit abrité, mais il tolère les environnements côtiers.
  • Jasminum officinale (jasmin blanc / commun) : cette grimpante caduque aux feuilles vertes foncées produit des fleurs d’un blanc pur, en forme d’étoile, de juin à août.
    Poussant jusqu’à 10m de haut pour 3m de large, elle aura besoin d’une armature solide comme une pergola ou une arche.
    Son délicieux parfum se révèle parfaitement en plein soleil, dans un endroit abrité du vent, même si cette plante peut tolérer une certaine ombre.
    Comme cultivar, on retient ‘Clotted Cream’ (fleur couleur crème) et ‘Argenteovariegatum’ (feuillage panaché).
  • Jasminum humile ‘Revolutum’ (jasmin d’Italie) : cet arbuste de taille moyenne (2m) a des feuilles de forme ovale, vert foncé, et produit des fleurs jaunes groupées d’avril à juin très parfumées. Il est assez rustique.

 

La violette à parfum

Viola odorata ©Tico-Flickr (Creative Commons)

Viola odorata ©Tico-Flickr (Creative Commons)

Viola odorata, ou de son petit nom français : la violette à parfum, pousse à l’ombre partielle d’arbres caducs ou d’arbustes.

De la fin de l’hiver au début du printemps, avant que le feuillage des végétaux au-dessus d’elle ne jettent trop d’ombre, elle produit de petites fleurs violettes qui libèrent un puissant parfum.

Atteignant une hauteur comprise entre 10 et 15 cm, chaque pied se propage grâce à des stolons pour former un tapis pouvant atteindre les 60cm d’envergure au sol.
Cette violette préfère les sols humides, riches en humus, une exposition mi ombre et elle est parfaitement rustique.

L’essence de violette extraite sous forme de sirop est utilisée dans des produits cosmétiques, en parfumerie et pour des confiseries.

Plusieurs variétés existent avec différentes couleurs :

  • Baronne de Rothschild’ : un mauve-violet profond.
  • Becky Groves’ : rose tendre.
  • Dick o the Hills’ : blanc pur avec des reflets rosés.
  • Jean Arnot’ : rose saumon.
  • Luxonne’ : bleu royal.

Le cosmos chocolat

Cosmos atrosanguineus ©Maggi_94-Flickr (Creative Commons)

Cosmos atrosanguineus ©Maggi_94-Flickr (Creative Commons)

 

Cette variété, nommée Cosmos atrosanguineus, est une plante vivace qui forme des rosettes de feuilles vert moyen avec de longues et minces tiges. Ces dernières portent à l’été des fleurs ressemblant à des marguerites à l’aspect de velours marron à brun foncé et émettant une odeur alléchante de chocolat et de vanille.

Atteignant les 60cm de haut pour 30cm de large, c’est une plante tendre qu’il faudra protéger dans les zones sujettes à de fortes gelées (ou les hiverner comme des dahlias).
Elle préfère les sols fertiles, retenant l’humidité, en plein soleil. Elle est parfaite dans le cadre d’une bordure fleurie.

Un cultivar récent appelé ‘Chocamocha’ a un parfum encore plus fort que l’espèce type.

 

Le daphné d’hiver

Le daphné odorant (Daphne odora), aussi appelé daphné d’hiver, est un arbuste avec de grandes feuilles vertes, brillantes et persistantes. Il produit des fleurs allant du blanc au rose pâle en fin d’hiver avec un fort parfum poivré et floral.

Préférant les sols un peu humides mais bien drainants et légèrement acides, le daphné tolère la mi-ombre, même si son odeur sera plus prononcée en plein soleil.
Bien que rustique, cette plante apprécie les emplacements abrités des vents froids et secs, et ne tolère pas les sols lourds gorgés d’eau qui gèlent à l’hiver.
Avec son port arrondi de 1,8m de hauteur et d’envergure, c’est un joli arbuste à intérêt hivernal.

Plusieurs variétés sont populaires telles que ‘Aureomarginata‘ à feuillage légèrement marginé jaune/or ‘Rebecca’ et ‘Eternal Fragrance’.

Le magnolia x wieseneri

Magnolia x wieseneri©Wlcutler-Flickr (Creative Commons)

Magnolia x wieseneri©Wlcutler-Flickr (Creative Commons)

 

C’est probablement le plus parfumé de tous les magnolias. Ce grand arbuste, ou petit arbre, au feuillage caduc peut atteindre les 5m de haut pour 2m de large. En mai et juin, il produit de grandes fleurs ivoire en forme de soucoupe qui émettent un fort parfum épicé avec un soupçon d’ananas.

Parfaitement rustique, ce magnolia préfère les sols frais, avec une exposition allant du plein soleil à la mi ombre s’il est protégé des vents froids.

Magnolia x wieseneri est un hybride de Magnolia sieboldii et Magnolia obovata, et il est parfois mal répertorié sous le nom de Magnolia x watsonii.

 

Les lilas

Le lilas (en latin Syringa), est un genre d’arbustes caducs réputés pour leur floraison très parfumée. De mai à juillet, ils produisent de longues panicules de fleurs allant du violet pâle, au pourpre en passant par le blanc, diffusant un enivrant parfum floral.

Très attractif pour les abeilles et les papillons, cet arbuste fleurit sur le vieux bois, il faut donc l’élaguer avec parcimonie (ou alors dans le cadre d’un rajeunissement qui aura une influence sur les floraisons des années suivantes).
Le lilas pousse sur des sols bien drainés, en plein soleil et tolère le calcaire.

Parmi les cultivars les plus appréciées, il y a :

  • Syringa vulgaris ‘Sensation : une variété bicolore à longues inflorescences apparaissant à la fin du printemps dont les couleurs vont du rose fuchsia au pourpre avec une bordure blanche. Elle est rustique et fait 5m de haut pour 3m de large à taille adulte.
  • Syringa vulgaris ‘Katherine Havemeyer : fleurs odorantes violettes / lilas, tirant sur le rose fuchsia quand elles fanent. C’est une variété compacte considérée comme un arbuste de moyenne taille : 3m de haut et 1,8m d’envergure.
  • Syringa vulgaris ‘Madame Lemoine : nommé en hommage à la femme de Victor Lemoine, un obtenteur de lilas pionner en France, c’est une variété à fleurs doubles qui produit des inflorescences blanches en masse et parfumées au printemps.
  • Syringa vulgaris ‘Primrose’ : ce cultivar à floraison tardive mais très odorante produit de long cônes de fleurs jaune pâle à la fin du printemps / début de l’été. Hauteur : 3m, largeur : 1,8m.

Le muguet

Cette vivace est originaire de forêt d’Europe et d’Asie. Elle se propage facilement grâce à ses rhizomes souterrains, formant un tapis dense de feuilles vertes. Elle produit des tiges portant de multiples petites fleurs en forme de cloche avec un parfum prononcé, en avril et mai. Elles sont souvent suivies de baies rouges. On offre traditionnellement du muguet le 1er mai sous forme de fleurs coupées, mais il est aussi populaire pour les bouquets des mariées.

Toutes les parties de la plante, y compris les semences et les baies sont toxiques et ne devraient jamais être ingérées.

Les variétés cultivées au jardin sont : Convallaria  majalis ‘Rosea’ (à fleurs rose pâle), ‘Albostriata’ (avec des feuilles à rayures blanches), ‘Géant de Fortin‘ (une variété plus haute que les autres) et ‘Flore Pleno’ (avec des fleurs doubles).

Natif des sous-bois, le muguet préfère les situations partiellement ombragées et humides, avec un sol riche en humus. La hauteur est d’environ 30cm et un seul plant est capable de se propager sur une grande surface. Il est entièrement rustique.

De toute cette liste, quelle est votre plante préférée?
Connaissez-vous d’autres végétaux odorants que vous adorez?

Une réponse à Top 10 des plantes odorantes pour le jardin

  • Denise Tremblay dit :

    Merci pour vos précieux conseils et tout l’attention de votre part pour nous aider pour un jardin de toute beauté. Merci pour vos vidéos …. merci de votre temps….merci pour tout. Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus