Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

Top 10 des plantes de jardin pour faire des bouquets

Quand on plante des végétaux, on souhaite en profiter au jardin ou par les fenêtres de son habitation. Mais on peut aussi embellir son intérieur grâce à eux et ainsi faire entrer de la verdure et des couleurs dans son foyer. C’est le cas, si on sélectionne des plantes de jardin dont les fleurs sont utilisables en bouquet.

Tous les végétaux, que ce soit des arbustes, des vivaces ou des annuelles, ne se prêtent pas à l’exercice. Il faut faire attention à sélectionner des variétés avec des fleurs ayant une longue tige robuste afin qu’elles tiennent bien dans un vase et qui se conservent bien une fois coupées et mises dans l’eau.

Voici ma sélection de 10 plantes de jardin qui vous permettront de créer de jolis bouquets en intérieur.

Hortensia – Hydrangea

Hortensia en bouquet ©Vmiramontes-Flickr (Creative Commons)

Hortensia en bouquet ©Vmiramontes-Flickr (Creative Commons)

Avec ses variétés à fleurs en boules, plates ou en forme de cône, l’hortensia est incontournable.

Cet arbuste à feuilles caduques, larges, d’un vert moyen et dentelées, résistant au gel offre des floraisons allant du blanc au bleu, en passant par le rose, le mauve, le lavande ou encore le vert. Ses solides tiges sont capables de supporter le poids important de ses grosses fleurs qui conservent leurs couleurs longtemps même une fois coupées. Ce végétal est donc parfaitement adapté à la création de compositions florales composées uniquement d’hortensia ou mélangées avec d’autres plantes.
On peut même l’utiliser pour créer des bouquets de fleurs séchées.

Dans le jardin, réservez-lui un sol frais avec un bon drainage. Selon les variétés, une exposition lumineuse ou mi-ombragée sera préférable, et sa taille pourra atteindre 1,8m de haut et de large.
L’apport de matière organique, de fumier ou de terre de bruyère est préférable surtout dans le cas d’un cultivar bleu. En effet, l’acidité du sol permet l’assimilation de son aluminium par la plante qui gardera ainsi de jolies fleurs bleutées. Les variétés roses, quant à elles, pousseront plus aisément dans un sol neutre à alcalin (pour augmenter le ph du sol, apportez de la chaux pour jardin tous les 2 / 3 ans).
Il est aussi possible de le cultiver dans un grand pot.
On peut multiplier cette plante par bouturage.

Arum – Zantedeschia

Arum en vase ©JardinoMe-Flickr (Creative Commons)

Arum en vase ©JardinoMe-Flickr (Creative Commons)

Cette vivace rhizomateuse possède de longues tiges vertes apportant chacune à leur extrémité une fleur composée d’un spadice jaune entouré d’une spathe blanche.

Ces fleurs sont idéales pour de grands vases filiformes ou alors disposées dans des bols de verre (sans leur tige cette fois-ci) pour un effet moderne et minimaliste. Elles sont faciles à utiliser avec une très bonne conservation. Leurs grandes tiges pourront être calées à l’aide de cailloux de couleur, de mousse ou de gel de fleuriste.
En plus de la variété type aux couleurs que j’ai énoncées précédemment, on trouve des hybrides blancs à verts, jaunes, oranges, roses, rouges, bordeaux et chocolat, pourpre foncé à noirs.
La spathe (ressemblant un grand pétale) peut être plus ou moins grande, courbée ou en forme de collerette.
Le spadice (genre de cône au cœur de la fleur) est généralement jaune, mais on trouve des cultivars avec un spadice orange, brun ou noir. Il peut être long et bien visible, ou court et discret.
Son feuillage peut également être utilisé dans les arrangements floraux.

Cultivé comme plante d’intérieur en serre froide ou véranda, ou encore à l’extérieur avec mise en place des rhizomes au printemps une fois les risques de gel écartés, l’arum préfère un sol qui retient l’humidité tout en offrant un bon drainage pour éviter l’excès d’eau (arrosez modérément) et une situation ensoleillée et abritée.
La floraison est estivale, mais il est possible de la rendre plus précoce en mettant en place les rhizomes dans des pots dès décembre et en mettant ceux-ci dehors une fois les périodes de gel terminées.
Pour la culture en extérieur, rentrez les pieds à l’automne, stockez-les légèrement recouverts de tourbe dans un endroit frais et sombre.
Ils se multiplient par division.

La variété classique Zantedeschia aethiopica (Arum d’Ethiopie) est entièrement rustique.

Œillet – Dianthus

Œillet en bouquet ©Ben K Adams-Flickr (Creative Commons)

Œillet en bouquet ©Ben K Adams-Flickr (Creative Commons)

Diverses variétés d’œillets sont parfaites pour les fleurs coupées : œillets des fleuristes (Dianthus caryophyllus – vivace), œillets mignardises (Dianthus plumarius – vivace) et œillets du poète (Dianthus barbatus – vivace sous climat doux, cultivé comme bisannuel ailleurs).

Les longues tiges bleu-argent portent des fleurs parfois doubles, au parfum délicat, avec une grande gamme de couleurs : blanc, crème, du vert pâle au vert citron, du rose pâle au fuchsia, magenta, rouge, lavande voire même pourpre foncé, jaune, orange… Les fleurs sont souvent de plusieurs coloris, marginées de couleurs vives ou de blanc.

L’œillet préfère les sols drainants mais humides avec une exposition plein soleil.
Coupez régulièrement les fleurs fanées pour favoriser l’apparition de nouvelles floraisons (du début à la fin de l’été).
La multiplication se fait par bouturage.

Parmi les plus beaux cultivars pour faire des bouquets : ‘Purple Bouquet’, ‘Melody Pink’, Green Trick® Series (en particulier ‘Temarisou’) et Sweet Mix.

Verge d’or – Solidago ‘Goldenmosa’

Verge d'or en vase ©Storebukkebruse-Flickr (Creative Commons)

Verge d’or en vase ©Storebukkebruse-Flickr (Creative Commons)

 

Le cultivar ‘Goldenmosa‘ de cette vivace rustique, forme une touffe possédant de longues panicules de petites fleurs jaune lumineux du milieu de l’été à la fin de l’automne.
C’est une excellente fleur de ‘remplissage’ pour un bouquet à associer avec d’autres fleurs apparaissant à la fin de l’été. Elle est durable en vase.

La plante en elle-même préfère les sols bien drainés et une situation ensoleillée. Elle mesurera entre 50cm et 1m de haut.
On peut la multiplier en automne par division.

Ce cultivar, primé par la RHS et totalement rustique, s’intègre bien dans une bordure fleurie ou dans un massif de fleurs à couper.

 

 

Chrysanthème semi vivace précoce – Chrysanthemum

Cette vivace résistant jusqu’à -5°C, incluant des variétés aux fleurs en pompon (doubles), semi-doubles ou simples, met à disposition des jardiniers de nombreux coloris : blanc, crème, vert, jaune, orange, rouge, violet, rose…
Ces fleurs sont portées par de robustes tiges ; c’est idéal pour mettre en vase, surtout qu’elles peuvent durer jusqu’à 3 semaines et que le végétal en produit du milieu de l’été à la fin de l’automne.

Les jeunes plants sont à mettre en place une fois le risque de gel passé, mais les plantes plus matures peuvent passer l’hiver à l’extérieur avec un paillis épais. Néanmoins, dans les régions froides, il est préférable de déterrer les plants et le leur faire passer l’hiver dans un environnement sans gel (passage en serre chauffée pour produire des nouvelles tiges qui serviront au bouturage).
Les dimensions dépendent de la variété, mais elles sont souvent autour de 30cm de haut et de large. Les cultivars plus grands auront besoin d’un tuteurage.

D’autres groupes de chrysanthèmes peuvent être cultivés en intérieur dans une serre froide ou une véranda pour une floraison précoce.

Glaïeul – Gladiolus

Glaïeul en bouquet ©Vadim Piottukh-Flickr (Creative Commons)

Glaïeul en bouquet ©Vadim Piottukh-Flickr (Creative Commons)

Cette bulbeuse semi-rustique est déclinée en de nombreux hybrides, comme les Grandiflorus – dont les hampes florales peuvent atteindre 1,5m – ou les Nanus beaucoup plus petits.

Les tiges portant les multiples fleurs sont résistantes et épaisses, ce qui est idéal pour des vases en hauteur. La gamme de couleurs est étendue avec du blanc, vert, crème, jaune, orange, saumon, rose, fuchsia profond, violet, bordeaux, chocolat et noir. Il existe aussi des variétés multicolores.
Ces fleurs restent belles environ 12 jours en vase.

Concernant la culture, il faut planter les bulbes au printemps une fois le risque de gel écarté. On peut échelonner les plantations pour étaler la période de floraison (estivale).
C’est une plante qui préfère les sols bien drainés, riches en matière organique bien décomposée, avec une situation ensoleillée ou légèrement ombragée.
Dans les régions à hiver doux, elle peut rester en extérieur avec un paillis épais au niveau du pied. Pour les climats froids, déterrez les bulbes avant les premières gelées, sélectionnez ceux qui sont sains et stockez les dans des bacs avec une légère couche de tourbe ou de substrat similaire, le tout dans un espace sombre et frais, à l’abri du gel.
La multiplication se fait en prélevant les bulbilles.

Parmi les espèces les plus remarquables pour créer des bouquets (magnifiques couleurs, bonne tenue en vase), on peut citer : ‘Zorro’, ‘Purple Flora’, ‘Arabian Night’, ‘Green Star’, ‘Violetta’, ‘Plum Tart’, ‘Antica’, ‘New Royalty’.
Gladiolus communis subsp. Byzantinus est une variété rustique avec des fleurs magenta disposées sur des tiges d’une trentaine de centimètres de long. On peut l’utiliser en fleurs coupées, mais une fois en vase, elle conserve moins bien ses couleurs que les variétés citées précédemment.

Cognassier du Japon – Chaenomeles

Cognassier du Japon (Chaenomeles) en vase ©Jacki Dee-Flickr (Creative Commons)

Cognassier du Japon (Chaenomeles) en vase ©Jacki Dee-Flickr (Creative Commons)

Il s’agit d’un arbuste épineux dont les fleurs apparaissent en fin d’hiver / début du printemps sur le bois encore dépourvu de feuille. Les tiges ligneuses sont solides et permettent une bonne tenue en vase, mais on peut aussi les utiliser pour créer de grands bouquets.
Les fleurs ressemblent à celles du pommier. Elles peuvent être, selon les variétés, blanches, rose pâle à foncé, rouge écarlate, pourpres ou oranges, avec des étamines jaunes.
Coupez les tiges quand les bourgeons sont à moitié ouverts pour avoir une floraison plus durable en vase.

Cet arbuste s’accommode de la plupart des expositions et des types de sols, avec une forme étalée ou arrondie selon l’espèce. Là encore, les dimensions dépendront du cultivar choisi, mais il peut atteindre 2,5m de haut et de large.
Totalement rustique, une taille sélective annuelle en fin d’été encouragera des floraisons futures bien fournies.

 

Sarcococca confusa

Sarcococca confusa ©Tony Rodd-Flickr (Creative Commons)

Sarcococca confusa ©Tony Rodd-Flickr (Creative Commons)

Cet arbuste, à port buissonnant, à feuilles persistantes, ovoïdes, vert brillant, produit une multitude de petites fleurs blanches tubulaires en hiver qui sont très parfumées. Après la floraison, des baies noires apparaissent.

Ces tiges robustes sont faciles à travailler en art floral. Son feuillage s’accommode bien avec d’autres fleurs hivernales. Les siennes, avec leur odeur de vanille, apportent un véritable plus aux bouquets.
En vase, le feuillage a une excellente durée de vie, mais les fleurs durent moins longtemps une fois coupées.

Il prend, adulte, une hauteur et une largeur de 2m. Il est rustique et préfère les sols frais et drainants, avec une exposition mi-ombragée (les feuilles deviennent jaunes en plein soleil).
La multiplication se fait par les graines ou par marcottage.

 

 

Lilas – Syringa vulgaris

Lilas en bouquet ©Jacki Dee-Flickr (Creative Commons)

Lilas en bouquet ©Jacki Dee-Flickr (Creative Commons)

Cet arbuste célèbre dans les jardins, à feuillage caduque, accueille de longues panicules composées d’une multitude de petites fleurs très odorantes et disponibles dans plusieurs couleurs selon la variété plantée : blanc, rose pâle, bleu, bleu foncé, pourpre… Même si leur durée de vie est assez courte une fois coupée pour faire des bouquets, ça reste un choix courant du fait de leur parfum. Pour augmenter le temps de tenue, coupez quand les bourgeons de fleurs sont ouverts sur environ un quart de la panicule, enlevez les éventuelles feuilles immédiatement et trempez les tiges jusqu’au niveau du début des fleurs dans de l’eau froide 24H avant de réaliser le bouquet.

L’arbuste en lui-même peut prendre énormément de place (6m de haut) s’il n’est pas taillé. Pour le rajeunir, il faut le tailler fortement après la floraison, sinon le simple fait de couper des fleurs fanées suffira à assurer une bonne floraison l’année suivante.

Rustique, il préfère les sols avec un bon drainage mais un peu d’humidité et un emplacement plein soleil.
On le propage grâce à ses semences ou par boutures.

Madame Lemoine‘ est une variété blanche avec un parfum prononcé et un port plus compact.

Verveine de Buenos Aires – Verbena bonariensis

Verveine de Buenos Aires ©Tobyotter-Flickr (Creative Commons)

Verveine de Buenos Aires ©Tobyotter-Flickr (Creative Commons)

 

Il s’agit d’une vivace (mais peu rustique) avec de grandes tiges, droites, robustes et ramifiées, soutenant des masses de petites fleurs lavandes / pourpres. C’est une plante facile à travailler et polyvalente en bouquet. Avec sa floraison en fin d’été, elle peut être associée au Rudbeckia jaunes, Echinacea purpurea ou ‘White Swan’, statice etc… Elle se conserve environ 7 jours en vase.

La plante préfère les sols bien drainés et le plein soleil. Elle peut atteindre les 2m de haut (fleurs comprises) !
Le pied n’a pas une grande durée de vie mais se ressème tout seul. Il s’intègre bien dans des bordures fleuries.
On peut le multiplier par les graines ou le diviser.

 

 

Bonus : feuillage et remplissage

Le succès d’un joli bouquet dépend aussi du feuillage et les plantes de ‘remplissage’ qui viendront accompagner les fleurs sélectionnées.

Eucalyptus gunnii

Les jeunes feuilles sont utilisées pour les créations florales. Elles sont bleu argenté, rondes et parfumées.
Cette plante est un grand arbre à feuillage persistant, qu’il faudra tailler pour encourager la production de nouvelles feuilles utilisées en fleuristerie.

Palmier

Trachycarpus fortunei, Chamaerops humilis, cycas et autres palmiers produisent des feuilles intéressantes pour la réalisation de bouquets tropicaux ou pour masquer les tiges des fleurs dans les vases.

Gypsophile – Gypsophylla

C’est une excellente plante de remplissage qui s’intègre bien avec la plupart des fleurs. Elle crée comme un nuage duveteux de petites fleurs blanches ou bleu pâle. Elle est aisée à travailler et a une durée de vie en vase impressionnante. De plus, c’est un végétal facile à réussir au jardin.

Statice – Limonium

Plante annuelle, facile à cultiver à partir de graines, elle donne de remarquables fleurs à l’aspect séché, idéal pour les bouquets secs. On la trouve souvent blanche, bleu pâle à foncé, magenta ou encore rose pâle.

Millepertuis – Hypericum

Il s’agit d’un arbuste semi-persistant qui sera intéressant pour ses baies jaunes, vertes, blanches, rouges, oranges ou encore noires. Il est idéal pour garnir des bouquets automnaux ou hivernaux et il est facile à faire pousser au jardin.

Houx – Ilex

Plusieurs variétés de houx présentent divers intérêts dans un bouquet : des feuilles vertes panachées de blanc ou d’une couleur dorée, des baies rouges ou oranges. Il trouvera sa place dans des arrangements floraux hivernaux ou des bouquets de Noël. Certains cultivars sont sans épine, ils sont généralement rustiques et tolèrent n’importe quel sol et exposition.

Lin de Nouvelle-Zélande – Phormium

Ses longues feuilles en forme de lanière peuvent être intégrées dans des bouquets ou utilisées de façon graphique dans des vases en verre ou encore dans des bols pour masquer les tiges des fleurs. Elles sont faciles à travailler et on les trouve dans des coloris verts, panachés, roses ou jaunes.

Pittosporum

C’est un arbuste à feuilles persistantes et luisantes, avec une bonne tenue dans le temps, qui, selon la variété, seront vertes, panachées, rose tacheté ou violettes. Les discrètes petites fleurs blanches sont parfois parfumées.

Myrte – Myrtus communis

Il s’agit d’un arbuste à feuilles persistantes ovales, dures. Les masses de petites fleurs blanches en forme d’étoile sont délicatement parfumées.

Noisetier tortueux – Corylus avellana ‘Contorta’

Ses tiges sont très attractives car tordues, avec parfois des petits chatons. Elles sont à incorporer dans des bouquets ou à utiliser seules pour des décorations qui dureront longtemps.
C’est un arbuste à feuilles caduques.

Et vous, utilisez-vous des plantes de votre jardin pour créer des bouquets?

2 réponses à Top 10 des plantes de jardin pour faire des bouquets

  • ferey dit :

    ou trouver dianthus green trick a planter? je n y arrive pas merci

    • Bertrand Lambert dit :

      On en trouve sur des sites de vente en ligne britanniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus