Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

Terrasse en bois : quelle essence choisir?

Aujourd’hui, je vais vous parler des terrasses en bois et surtout, je vais vous aider à choisir l’essence de bois qu’il vous faut.

Les terrasses en bois sont appréciées pour le côté naturel qu’elles apportent au jardin et le fait qu’il soit agréable de marcher dessus pieds nus.
Mais attention, il ne faut pas se tromper au moment de choisir l’essence que l’on souhaite, à la fois d’un point de vue esthétique car tous les bois n’ont pas le même aspect, mais aussi d’un point de vue de la solidité et de la durée de vie. Ca serait quand même dommage d’investir dans une terrasse avec du bois de mauvaise qualité et d’être obligé de la refaire dans 10 ans!

Je vais vous présenter les différents types de bois que l’on trouve sur le marché, les différentes options telles que les fixations et quelques conseils pour la bonne mise en œuvre et l’entretien. C’est parti!

Les différentes essences de bois

Le bois européen

Le bois européen traité

Pin sylvestre - ©Cemonjardin

Pin sylvestre – ©Cemonjardin

Le pin est le bois le plus souvent utilisé dans le jardin du fait de son faible coût : pour les panneaux d’occultation, les bacs et jardinières, les abris et bien évidemment pour les terrasses. Il est traité par autoclave, c’est un processus pendant lequel un produit de traitement est injecté par haute pression dans le bois. Ca permet au bois de résister aux intempéries et donc de pouvoir l’utiliser en extérieur.

Il faut le dire, ce n’est pas très écologique même si certains fabricants ont fait de gros efforts pour utiliser un produit de traitement sans chrome.

Niveau esthétique, on aura un bois clair (parfois un peu vert du fait du traitement autoclave, mais ça s’estompe avec le temps).

Concernant la durée de vie, c’est là où ça coince. Le pin n’est pas un bois très dense (il n’est pas très dur), il aura donc une durée de vie moindre que des essences plus compactes. Sa longévité sera aussi fonction de sa mise en place, de la qualité du bois et du traitement.
C’est aussi un bois qui pose quelques problèmes avec les échardes, surtout dans le cas de lames d’entrée de gamme.

Le sapin est aussi utilisé pour les terrasses et a des propriétés proches du pin.

Le bois européen non traité

Avec l’ouverture des consciences sur les aspects écologiques et la volonté d’utiliser des bois de nos régions ou de pays proches du notre, on a vu arriver sur le marché d’autres bois européens qui sont naturellement imputrescibles (donc ne demandent pas de traitement chimique).

C’est le cas du mélèze qui est un bois assez clair, avec des couleurs allant du jaune ou rouge.

Le robinier (faux acacia) reçoit de plus en plus d’engouement.  Il présente une dureté bien supérieure aux autres bois évoqué précédemment, il a donc une bien meilleure résistance dans le temps. Néanmoins,  victime de son succès, il n’est pas toujours simple de s’en procurer. Là encore, on obtient une couleur assez claire dans les tons jaunes.

Le bois exotique

Ipé - ©Cemonjardin

Ipé – ©Cemonjardin

Les bois exotiques sont apparus il y a quelques années. A ce moment-là, les bois européens non traités et durs comme le robinier n’étaient que très peu utilisés, les bois exotiques étaient donc une alternative au pin, car ils étaient sans traitement et avec une bonne résistance dans le temps. Néanmoins, le long transport pour les importer en France et les problèmes de déforestation qui ont eu lieu avant que la filière ne soit mieux gérée (cela dépend encore de l’essence et du pays d’origine) ont fait que certains consommateurs les ont boudés.

L’un des bois exotiques qui est depuis longtemps sur le marché, et donc qui a fait ses preuves, est l’ipé. C’est un bois très dur, avec presque pas de nœud pour un bel esthétisme et une couleur brune chaleureuse. Depuis le temps qu’il est commercialisé, des filières légales ont pu se mettre en place pour certifier l’origine de ce bois et la façon dont sont gérées les forêts.

Il existe d’autres essences exotiques : bangkirai, jatoba… Mais je vous conseille d’utiliser des bois qui ont fait leurs preuves, sur lesquels on a plusieurs années de recul afin d’éviter toutes mauvaises surprises.

Le bois composite

Le bois est composite est un mélange de bois et de résine. Cette matière, pas vraiment naturelle, a été créée pour répondre aux attentes des consommateurs : avoir un bois dur, qui ne bouge presque pas et qui ne se décolore pas (voir la partie entretien pour plus d’infos).

Comme c’est un produit manufacturé, on le retrouve dans de nombreux coloris : différentes nuances de brun bien évidemment pour faire croire à du bois naturel, mais aussi des gris et d’autres couleurs plus originales (ou plus improbables!). On a aussi le choix de l’aspect des lames : quasiment lisses, rainurées ou avec un veinage ressemblant au bois.

Plusieurs fabricants se partagent le marché et on en trouve à tous les prix et de toutes les qualités. Pour une terrasse, je vous conseille de prendre des lames pleines et non pas alvéolées qui auraient tendance à plus facilement se déformer avec le temps. Vérifiez aussi les garanties offertes par le fournisseur, cela vous permettra d’avoir une idée de la durée de vie.

Vous voyez, rien que pour l’essence du bois, vous avez le choix : bois européens traités comme le pin à bas prix, bois européens non traités avec des qualités différentes selon les essences mais pas toujours simples à trouver dans les magasins de bricolage (trouvez directement une scierie ou un revendeur spécialisé dans le bois qui vous intéresse), bois exotiques très résistants mais venant de loin, ou encore, les bois composites, plus vraiment du bois mais avec un entretien très limité.

Maintenant que vous avez sélectionné le type de bois qui vous intéresse, il vous reste à choisir le type de fixation et la finition des lames. Suivez le guide!

Les finitions

La fixation

Deux solutions s’offrent à vous pour fixer vos lames de terrasse : une fixation visible ou invisible.

Les fixations visibles sont les vis tout simplement. Si elles sont bien mises en place, le dessus de leurs têtes arrive au même niveau que le bois, donc pas de risque de se prendre les pieds dessus. Sachez aussi que fixation visible ne veut pas dire moche. Un bel alignement de vis sur votre terrasse peut être du plus belle effet!

Si vous préférez une fixation invisible, deux possibilités s’offrent à vous.

Ces clips dans lesquels viennent s’emboîter des lames de bois spécialement conçues pour : elles sont rainurées sur le côté pour mettre le clip. Mon conseil : préférez des clips métalliques bien plus résistants que ceux en bois ou en plastique. Autre chose, les lames en bois (je ne parle pas du composite) de faible qualité qui sont rainurées sur le côté ont tendance à plus facilement se déformer, faites attention à cela lors de votre choix.

L’alternative aux clips pour une fixation invisible est la cale métallique qui vient se visser sous les lames puis sur les lambourdes. On ne voit rien mais ça prend plus de temps à mettre en place.

Le dessus lisse ou strié

On a l’habitude de voir des lames striées, mais il en existe aussi des lisses avec un rendu totalement différent.

Seul l’esthétisme doit guide votre choix car, contrairement à la croyance populaire, ces stries ne rendent pas le bois moins glissant (voir la partie entretien), au contraire, les poussières ont tendance à s’agglutiner dedans.

L’entretien

Le bois est glissant? Faux!

On pense souvent qu’une terrasse bois est glissante. Cela peut arriver mais ce n’est pas à cause du bois! Je vous conseille même de faire l’essai sur une terrasse neuve, même mouillée, elle n’est que très peu glissante.

Ce qui peut rendre le bois glissant se sont les poussières et les saletés qui se déposent dessus (comme sur tout matériau). Aussi, si vous faites un nettoyage régulier au jet d’eau et à la brosse, vous garderez une terrasse praticable par tous les temps.

Décoloration

A part le bois composite, toutes les essences qu’elles soient européennes ou exotiques grisent avec le temps sous l’effet des UV. Cela n’a pas d’incidence sur la durée de vie de la terrasse, c’est purement esthétique. Alors si vous souhaitez garder la couleur d’origine, il faudra passer régulièrement (dans la majorité des cas, tous les ans) un produit de traitement adapté.

La mise en œuvre

Je ne vais pas vous parler en détail de la mise en œuvre et de la structure d’une terrasse bois, déjà car ce n’est pas le sujet de cet article et ensuite car les cas de figures sont très nombreux selon si vous avez une dalle béton existante, si vous allez poser votre terrasse sur des plots, s’il s’agit d’une terrasse hors sol, selon l’essence du bois…

Ce que je peux vous conseiller, c’est de toujours respecter les recommandations du fournisseur, d’autant plus si c’est du bois composite. Cela vous permet de mettre toutes les chances de votre côté pour une structure qui tient le coup, mais surtout, en cas de problème, c’est le seul moyen de faire marcher le SAV. Si vous n’avez pas respecté les indications, on vous dira que vous êtes le seul responsable de la mauvaise tenue de l’ensemble.

Autre chose, les lames de terrasse sont fixées à des lambourdes (des petites poutres), je vous conseille d’utiliser le même type de bois pour les lames et les lambourdes. En effet, le bois est un matériau vivant qui bouge un peu sous l’effet des changements de température et de l’humidité. Un bois européen plutôt tendre et un bois exotique dur ne bougent pas de la même façon. Or si vous posez des lames en bois exotiques sur des lambourdes en pin, les déformations ne se font pas uniformément et il y a alors un risque que les fixations sautent!
De plus, cela vous permet un vieillissement uniforme du platelage et de la structure. Ca serait dommage de poser du bois composite garantie 25 ans sur du pin garantie 10 ans et d’avoir à refaire toute la structure alors que les lames sont encore en bon état.

Le bois, un matériau vivant

Enfin, je vous rappelle que le bois est un matériau vivant (sauf le composite). Il grise avec le temps (et même neuves, toutes les lames n’ont pas la même couleur), il bouge légèrement au fil des saisons, il peut aussi se fendiller,  les bois européens ont des nœuds… Tout cela est normal et vous devez en avoir conscience si vous voulez une terrasse en bois naturel. Dans le cas contraire, penchez-vous sur le bois composite.

Et vous, avez-vous une terrasse en bois?

Besoin d'un devis pour votre jardin?

Faites-en la demande! C'est gratuit et sans engagement.

2 réponses à Terrasse en bois : quelle essence choisir?

  • Riou dit :

    Bonjour,

    Je souhaite réaliser une terrasse en douglas. Est-ce adapté ?
    Merci.

    • Bertrand dit :

      Bonjour,
      Le douglas est effectivement utilisé pour faire des lames de terrasse. On le trouve soit à l’état naturel, soit traité en autoclave.
      Après, comme avec n’importe quelle essence, la réussite de votre terrasse dépend de la qualité du bois (bon séchage, bon traitement s’il y en a un) et de la pose.
      N’hésite pas à faire des demandes de devis sur cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus