Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

Rosiers : bien les choisir

Aujourd’hui, nous allons voir ensemble comment choisir un rosier.

Avec plus de 40 000 variétés, il n’est vraiment pas simple de sélectionner le bon rosier. Pourtant cette plante reste très populaire dans les jardins, sûrement car c’est l’une des plus florifères. Certains rosiers ont une floraison s’étalant du début de l’été jusqu’aux gelés. C’est aussi un végétal qui offre une très grande diversité tant au niveau de la couleur des fleurs que de sa forme : grimpant, arbustif, couvre-sol… Avec un si grand choix, pas facile de s’y retrouver dans une jardinerie au moment de l’achat.

Pour vous aider, je vais vous détailler les différentes catégories de rosiers.

Rosier buisson à grandes fleurs

Rosier buisson grandes fleurs – ©Société Française Des Roses

 

 

C’est le rosier qu’il vous faut si vous souhaitez faire des bouquets : les fleurs, bien grandes, sont situées en bout de tige. C’est celles que l’on retrouve chez les fleuristes.

La forme de la plante ressemble à un buisson assez bas (maximum 1,20m de haut selon les variétés). Ces rosiers peuvent être utilisés en massif ou en isolé (seul, non associé à d’autres végétaux) afin de les mettre en valeur et d’avoir un accès facile pour couper les fleurs.

Ces variétés sont remontantes, cela signifie, qu’en coupant régulièrement les fleurs fanées, de nouvelles apparaissent. Cela permet d’avoir plusieurs floraisons successives sur le même végétal. Ces roses sont souvent parfumées.

 

Rosier buisson à fleurs groupées

Le rosier en lui même ressemble beaucoup au précédent. Il se distingue néanmoins par sa floraison : cette fois-ci les roses, plus petites, sont groupées en bout de tige offrant un effet de masse. Comme les précédents, si vous coupez les fleurs fanées au fur et à mesure, de nouveaux boutons apparaîtront et feront durer la floraison jusqu’aux gelées.

Ces rosiers sont issus des variétés polyanthas et floribunda.

Rosier grimpant

Ces rosiers, grâce à leurs sarments (longues tiges flexibles) sont à installer sur un treillage ou une pergola.

On peut distinguer deux catégories :

  • Les rosiers grimpants non remontants. Rappelez-vous, ça signifie qu’ils ne donneront qu’une seule, mais spectaculaire, floraison à l’été. Leurs fleurs sont assez petites et nombreuses, elles ressemblent à celles du rosier buisson à fleurs groupées. A cause de cette floraison unique, on les trouve de moins en moins dans les magasins.
  • Les rosiers grimpants remontants sont issus des variétés de rosiers buissons à grandes fleurs et à fleurs groupés. Attention toutefois, contrairement aux buissons, seule la première floraison est vraiment abondante.

Rosier arbustif / paysager

Rosier arbustif à port recouvrant Emera – ©Decorosier

 

 

 

Ils se distinguent des rosiers buisson de part une végétation beaucoup plus dense, un entretien réduit (taille facilitée), de petites fleurs groupées, abondantes, très souvent remontantes, et pour les créations récentes, une résistance accrue aux maladies.

Ils s’intègrent parfaitement dans des massifs avec d’autres végétaux et on peut distinguer trois formes : érigée (1 à 2m de haut), à port arbustif recouvrant (comme pleureur) et couvre-sols qui eux seront plus larges que hauts, parfait pour habiller un talus.

 

 

Rosier tige

Les rosiers sur tige sont issus des variétés précédemment citées (buissons ou arbustifs) greffées sur une tige plus ou moins haute.

Même chose pour les rosiers pleureurs sur tige qui utilisent des variétés de rosiers grimpants.

Rosier miniature

Il ne me reste plus qu’à vous parler des rosiers miniatures. Ces variétés naines sont surtout utilisées en jardinières ou dans des bacs, mais elles s’adaptent aussi très bien aux jardins de rocailles. Elles ont une floraison remontante.

 

Comme vous avez pu le constater, je n’ai pas cité de nom précis de variétés et c’est volontaire. Avec le nombre astronomique de rosiers existants, vous donnez des noms auraient eu peu de sens car vous ne les auriez sûrement pas retrouvés en magasin.

Voilà comment vous devez procéder pour aller acheter vos rosiers : chez vous, déterminez à quels emplacements vous souhaitez en planter. Grâce à cet article, choisissez le type de rosiers qui vous convient. Vous pouvez déjà réfléchir à la couleur de la floraison que vous souhaitez. Ensuite, rendez-vous en jardinerie et choisissez la variété qui correspond à vos critères!

Si vous préférez internet, vous pouvez aussi comparer les espèces et prix des rosiers ici.

Pour plus d’info, visitez le site de La Société Française des Roses.

Et vous, êtes-vous fou de rosiers?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus