Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

7 règles à respecter quand on crée son jardin soi-même

Vous avez décidé de réaliser votre jardin vous-même. Bravo!

Vous allez voir, c’est une aventure très enrichissante. Vous allez découvrir des techniques dites de « création paysagère » et il faut avouer c’est très complet : créer sa terrasse, travailler le bois ou la pierre peut-être, réaliser des murets, agencer les massifs et faire les plantations, semer le gazon, installer divers équipements… Tout cela est passionnant, vous allez apprendre beaucoup de choses au fil des travaux que vous allez réaliser!

Et au final, vous pourrez profiter de journées ensoleillées dans votre jardin. Vous aurez aussi la fierté d’inviter vos proches en leur expliquant que vous avez tout fait vous-mêmes de A à Z. Quelle belle satisfaction!

 

Probablement qu’en commençant à imaginer votre jardin idéal, vous avez fait deux constatations : cela va coûter de l’argent et cela va prendre du temps. Mais ça ne vous a pas découragé. Votre aménagement, vous le ferez à votre rythme, pendant les weekends et vos vacances, et au rythme de vos finances, au fur et à mesure que vous mettrez de l’argent de côfté. Et donc, les travaux vont se faire en plusieurs phases et probablement s’étaler sur plusieurs mois, voire plusieurs années. Soyez rassuré, toutes les personnes qui réalisent leur propre jardin passent par là.

 

Il y a néanmoins quelques précautions à prendre car des erreurs sont vites arrivées. Parmi les pièges les plus courants : le manque de cohérence. C’est à dire, faire votre jardin morceau par morceau sans réfléchir à l’aménagement global final et se rendre compte que tout ne va pas ensemble et que le jardin n’est pas harmonieux.

Il y aussi le risque d’oublier des choses et de s’en rendre compte quand c’est trop tard, quand il n’y a plus la place. Ou pire peut-être, vouloir placer l’équipement manquant coûte que coûte et se retrouver avec un aménagement pas pratique.

Ou encore, être mal organisé et au final, dépenser plus que prévu

Bref, vous pourrez rencontrer quelques obstacles qui peuvent entacher votre motivation, ralentir l’avancée de votre projet et vous faire perdre de l’argent.

 

Pour vous éviter ces soucis, j’ai listé 7 règles à respecter obligatoirement. Ainsi, vous serez certain de réussir votre jardin, même si vous faites sur les travaux en plusieurs étapes.

 

 1. Créer un plan

S’il y a bien une règle que vous devez retenir, c’est celle-ci : il faut prendre le temps de faire un plan de votre jardin avant d’attaquer les travaux, c’est primordial.

  • Il est votre garantie de ne rien oublier. Tout ce que vous avez prévu pour votre jardin sera sur le plan, impossible d’omettre quoi que ce soit.
  • Il vous permettra de plus facilement vous y repérer dans votre avancement : vous savez ce que vous avez déjà fait et ce qu’il vous reste à faire. Quand on répartit les travaux sur plusieurs mois, c’est une nécessité et un gain de temps.
  • Vous êtes sûr du rendu final. Vous savez ce que donnera votre jardin une fois les travaux terminés, même si vous avez pris plusieurs années pour y arriver. Et vous pourrez vérifier avant même de donner le premier coup de bêche que tout est placé de façon pratique.

 

2. Définir un style

Je l’ai évoqué précédemment, l’un des plus grands risques quand on créé son jardin au fur et à mesure, c’est de ne pas avoir de cohérence entre les différentes parties et donc, de ne pas obtenir un résultat harmonieux.

Pour éviter cela, il faut définir un style pour votre jardin et s’en servir pour tous les choix esthétiques.

Vous avez deux façons de vous organiser :

  • Soit vous définissez tout dès le départ, c’est à dire, au moment où vous faites votre plan, vous choisissez tous les équipements et les matériaux qui iront dans le jardin en suivant le style que vous avez déterminé.
    Ensuite, vous faites vos achats au fur et à mesure des travaux que vous exécutez. Je considère que c’est la meilleure façon de faire : on prend le temps de la réflexion au départ, puis quand on commence les travaux, on n’a plus de question à se poser.
  • Soit, vous définissez les grandes lignes de votre aménagement au moment de la création du plan, et vous ferez des choix précis, comme le modèle du cabanon pour les outils ou encore le revêtement de la terrasse, au fur et à mesure des travaux. L’avantage est de pouvoir faire votre sélection en fonction des promotions du moment ou encore, d’avoir plus facilement des coups de cœur au fur et à mesure de vos découvertes.
    Dans ce cas, il faudra toujours bien penser à faire vos choix en respectant le style que vous aurez défini.

 

3. Définir un ordre dans les travaux

Parmi les questions qui doivent vous trotter dans la tête, il y a surement : par quoi dois-je commencer? Quels travaux dois-je faire en premier? Quel ordre dois-je respecter?

 

Je considère que cela est différent pour chacun. Posez-vous simplement la question : quels aménagements vous semblent prioritaires?

Par exemple, si vous avez un chien et que vous souhaitez le laisser gambader dans le jardin, la clôture sera probablement la première chose à faire.
Il est aussi très courant de commencer par la terrasse car elle vous permettra de manger dehors, même si le jardin n’est pas terminé.

Tout dépend donc de vous et de vos priorités. Commencez par les travaux qui vous semblent les plus importants par rapport aux activités que vous allez avoir dans votre jardin.

 

Ensuite, faites attention à garder une certaine logique dans votre ordre, c’est à dire ne pas commencer par quelque chose qui gênerait la suite des travaux, ou qui risquerait d’être abîmée voire détruite.

Je pense en particulier au gazon qui, habituellement, se fait en dernier car le passage des machines et la livraison des matériaux risque de l’endommager. Si une pelouse est indispensable pour vous même au départ, pour que vos enfants puissent jouer par exemple, faites la par partie. Quand vous savez qu’une partie de votre jardin est terminée et que vous n’aurez pas à passer dessus avec un engin ou un véhicule, faites le gazon uniquement sur cette partie-là.

 

Enfin, le déroulement va aussi dépendre de votre budget. Quels aménagements pouvez-vous faire avec l’argent dont vous disposez actuellement?

 

Dressez donc la liste des travaux selon vos priorités et dans un ordre logique, et ensuite, réalisez-les au fur et à mesure que vos finances le permettent.

Rien ne vous empêche de mettre plusieurs travaux à égalité au niveau de l’ordre et vous choisirez de réaliser l’un plutôt que l’autre en premier selon le budget dont vous disposerez à ce moment-là.

 

Vous le voyez, une bonne organisation est primordiale et les quatre prochaines règles sont en rapport avec cela.

 

4. Faire un planning

Faire un planning peut être un énorme plus pour la bonne exécution des travaux.

Je ne vous demande pas de planifier au jour près l’intégralité de votre jardin. Cela serait impossible car on ne sait pas toujours avec précision combien de temps de travail représente chaque tâche, mais en plus, ça ne prendrait pas en compte vos imprévus personnels, ainsi que les caprices de la météo qui peuvent vous empêcher de faire certains travaux.

Par contre, se donner des échéances, par exemple : « à la fin de tel mois, je dois avoir terminé telle tâche », peut vous aider à bien avancer, de façon régulière.

C’est aussi une nécessité car certains travaux ont des impératifs de saison, particulièrement tout ce qui touche à la végétation : les plantations et la création du gazon ne peuvent pas se faire toute l’année. Un planning vous sera utile pour ne pas oublier ces tâches qui, si elles ne sont pas faites au printemps, devront attendre l’automne suivant, avec l’inconvénient de vous laisser un jardin sans plante tout l’été.

Le planning vous permettra aussi de vous organiser pour vos achats. Certains matériaux peuvent être disponibles uniquement sur commande en magasin avec plusieurs semaines de délais.

 

5. Regrouper les travaux qui nécessitent le même matériel

Si vous devez louer un engin spécifique pour réaliser une tâche, demandez-vous si vous ne pouvez pas faire d’autres choses en même temps.

 

Par exemple, vous louez une mini pelle pour réaliser la fondation de votre terrasse, qui est le prochain aménagement que vous souhaitez réaliser.

Vous pouvez en profiter pour creuser votre futur bassin, les tranchées pour passer les gaines électriques du système d’éclairage, etc… Même si vous ne faites pas ces réalisations dans l’immédiat, au moins la préparation du terrain sera réalisée, vous n’aurez pas besoin de louer à nouveau une mini pelle plus tard avec les coûts que cela engendre.

Il suffira, en attendant, de sécuriser les trous et tranchées que vous avez faits en mettant un grillage provisoire autour par exemple.

 

6. Regrouper les achats d’un même matériau

Dans un jardin, il est bien de retrouver le même matériau à plusieurs endroits, cela permet de créer une continuité entre les éléments.

Par exemple, vous avez choisi un modèle de dalles pour votre terrasse et vous souhaitez utiliser les mêmes pour l’allée qui fait le tour de la maison et relie cette terrasse à l’entrée.

Dans ce cas, il est préférable d’acheter la quantité de dalles nécessaires pour la terrasse et l’allée en même temps, même si vous pensez faire ces travaux à deux moments différents. Il y a deux raisons à cela :

  • Le coût : plus vous achetez une quantité importante d’un matériau, plus vous êtes en position de négocier le prix. Dans les grandes surfaces de bricolage, ce n’est pas toujours simple, mais dans les magasins de négoce de matériaux, cela est faisable.
    Dans tous les cas, c’est une économie pour la livraison qui est souvent sous forme de forfait.
  • L’esthétique : si vous achetez le même matériau à plusieurs mois d’intervalle, vous risquez de vous retrouver avec des dalles issues de deux productions différentes et un grand risque que le bain ne soit pas le même, c’est à dire qu’il y ait une légère différence de teinte. Or dans l’exemple que je vous ai donné, si les dalles de la terrasse et celles de l’allée n’ont pas exactement la même couleur, cela se verra à l’endroit où elles se rejoindront.

 

7. Pensez aux accès

Vous verrez en créant votre jardin qu’il est constamment nécessaire de passer et d’apporter des choses : circuler avec un engin, se faire livrer les matériaux au plus près de l’endroit où l’on va les utiliser, etc…

Si vous commencez par créer votre clôture et qu’à cause de cela, les accès à votre jardin deviennent limités, cela va compliquer la réalisation des travaux.

Il faut donc toujours penser à garder des accès faciles aux endroits où des travaux restent à faire.

Cela ne vous empêche pas d’édifier votre clôture, mais faites en sorte qu’on puisse facilement la détacher. Ou encore, si l’un des poteaux empêche le passage d’une machine un peu large, ne le scellez pas dans du béton dès le départ, enfoncez-le juste dans la terre. Vous pourrez facilement l’enlever selon vos besoins, et une fois tous les travaux du jardin terminés, vous pourrez le sceller définitivement.

 

Vous l’avez compris, une grande part de la réussite de votre jardin passe par une phase de réflexion et d’organisation. Il faut prendre le temps de préparer son projet et les travaux. Cela vous évitera bien des déboires et vous sauvez vers quoi vous allez!

 

A présent, si vous avez déjà le projet de votre jardin en main, vérifiez que vous avez bien respecté les deux premières règles. Puis organisez vos travaux en suivant les autres règles et tout se passera bien.

Par contre, si vous n’êtes encore qu’au début de la réflexion pour votre jardin, que vous ne savez pas par quoi commencer ou comment organiser vos idées, consultez mon guide gratuit « Les 5 étapes pour réussir l’aménagement de votre jardin ». Il va vraiment vous aider à partir sur de bonnes bases et à ne rien oublier.

Vous y accédez en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Besoin d'un devis pour votre jardin?

Faites-en la demande! C'est gratuit et sans engagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus