Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

Faut-il mettre du gazon dans son jardin?

Le gazon! S’il y a bien un élément indispensable à tout jardin, c’est celui-ci.

A moins d’habiter aux portes du désert, je pense qu’il vous est impossible d’imaginer un jardin sans pelouse.
Fermez les yeux et pensez à ce tapis vert, coupé court, bien dense sur lequel on a envie de marcher pieds nus. Tout un programme.

Maintenant, ouvrez les yeux et regardez votre espace extérieur. Est-ce que cette description correspond bien à votre gazon? Malgré ce que beaucoup de monde pense, avoir une belle pelouse est loin d’être la chose la plus simple dans un aménagement paysager.

Certaines personnes ont fini par se résigner. Elles se contentent d’un espace qui ressemble plus à un pré qu’à un green de golf.
D’autres veulent encore y croire et essayent tant bien que mal de l’entretenir, mais cela leur semble être une corvée sans fin.
Enfin, il y a celles qui mettent de l’argent de côté et qui, tous les 10 ans, font appel à un paysagiste pour refaire leur pelouse en se jurant que cette fois-ci, elles l’entretiendront suffisamment. Car il faut bien se rendre à l’évidence, si un beau gazon nous fait tous rêver, son entretien peut sembler complexe et surtout chronophage.

Et c’est bien là le souci. A la création du jardin, on n’hésite pas à inclure de grandes surfaces de pelouse, car ce n’est pas trop cher à la réalisation et on pense que l’entretien se résume à passer la tondeuse une dizaine de fois par an. Puis, on se rend compte que la tonte, même si c’est une tâche indispensable et récurrente, elle ne suffit pas à converser son joli tapis au fil des ans. D’autres interventions sont nécessaires et certaines, demandent un minimum de connaissances.

A présent, vous pensez surement que la réponse au titre de cet article « faut-il mettre du gazon dans son jardin? » est non. Je ne suis pas si catégorique, loin de là!

Le gazon est important dans un jardin, tant au niveau esthétique où il apporte un côté végétal indispensable, qu’au niveau pratique : pour que les enfants puissent jouer, pour s’allonger et profiter du soleil, lire un bon livre…

Je pense que tout est une question de proportions et du temps qu’on souhaite consacrer. Tout dépend donc de vous. Le mot d’ordre devrait être : il vaut mieux avoir une surface de gazon plus petite et mieux entretenue.

Pour que vous preniez bien en compte en quoi consiste l’entretien d’une belle pelouse et ainsi savoir quelle surface vous souhaitez garder, voici le passage en revue des tâches à réaliser impérativement.
Juste après, je vous expliquerai comment déterminer les parties de gazon à supprimer et par quoi les remplacer.

Pourquoi est-ce si dur d’avoir un beau gazon?

Avant de vous parler de l’entretien, voici quelques explications concernant la création.

Si vous optez pour un gazon à semer (par vous-même ou par un professionnel), il faut avoir conscience que plusieurs mois seront nécessaires avant d’arriver au résultat final. En effet, plusieurs tontes seront indispensables pour éliminer les mauvaises herbes qui se seront mises à pousser en même temps que vos brins d’herbe, mais aussi pour que les touffes de gazon se densifient, qu’on ne voit plus la terre et qu’on obtienne un tapis moelleux.

Contrairement à une idée reçue, le gazon de placage (en rouleau) n’a rien de providentiel. A la création, il sera magnifique et vous fera gagner du temps, vous aurez immédiatement un aspect au top, mais il aura besoin du même entretien que n’importe quelle pelouse pour garder ce bel esthétisme au fil des ans.

 

Vous le comprenez donc, tout se passe au niveau de l’entretien.

Voici les étapes indispensables :

  • La tonte : il faut tondre régulièrement afin de ne pas couper une trop grande hauteur à la fois, ce qui est néfaste pour la pelouse. Ne coupez pas non plus trop court, surtout en période estivale ou avant l’hiver.
    Le ramassage des déchets de tonte est nécessaire pour garder un beau gazon. Dans le cas contraire, l’herbe coupée sèche, ce qui n’est pas joli, mais en plus, elle empêche le gazon de bien capter le soleil. Pour la même raison, n’oubliez pas de ramasser les feuilles mortes des arbres en fin de saison.
  • L’engrais : comme n’importe quelle plante, le gazon a besoin de nutriments pour bien pousser et comme les racines de la pelouse sont très denses et se concentrent juste sur quelques centimètres de profondeur de terre, les réserves sont vite épuisées. L’apport d’engrais au moins deux fois par an est une nécessité pour que le gazon reste beau.
  • Le désherbage : je préfère être franc, vous n’arriverez jamais à bout! Il y a des milliers de graines présentes dans le sol en plus de celles qui se déplacent au gré du vent. Désherber est donc une nécessité. Si vous le faites chimiquement, deux interventions par an seront probablement suffisantes. Si vous avez décidé de vous atteler à ce problème à la main, je vous conseille de le faire le plus souvent possible, avant chaque tonte par exemple.
  • La scarification : ce n’est pas l’intervention la plus connue et pourtant, elle a de multiples avantages. Vous pouvez enlever les brins d’herbe secs, certaines mauvaises herbes, la mousse et aérer la terre à l’aide d’un scarificateur. Les versions manuelles ressemblent beaucoup à un râteau, mais si vous avez une surface conséquente, il faut mieux vous tourner vers des modèles électriques ou à essence. Un à deux passages par an est un bon rythme.
  • L’arrosage : à la création du gazon, l’arrosage est indispensable s’il ne pleut pas assez. Ensuite, je serai plutôt partisan de laisser la pelouse se débrouiller seule, ainsi elle produira des racines plus profondes pour aller chercher l’eau et elle sera moins sensible quand la terre séchera en surface. Mais dans le cas d’un parfait gazon, il faut nuancer ce principe. Si vous habitez dans une région sèche, l’arrosage sera de toute façon indispensable pour sa survie. Sinon, on interviendra si l’on voit que sa belle pelouse souffre de la sécheresse. Dans tous les cas, gardez en tête qu’il est préférable d’arroser beaucoup et peu souvent que l’inverse. Ainsi l’eau pénètre bien en profondeur dans la terre et les racines suivent.

Vous le voyez, l’entretien correct du gazon regroupe quatre à cinq taches différentes qui sont nécessaires pour un résultat optimal.

Maintenant que vous savez précisément en quoi consiste l’entretien d’une pelouse dans les règles de l’art, vous avez le choix entre y consacrer plus de temps ou réduire la surface enherbée.

 

Comment réduire la corvée?

Comme je vous l’ai déjà dit, je pense qu’un gazon est quasiment indispensable au jardin, je ne vais donc pas vous inciter à le supprimer entièrement. Je pense plutôt qu’il faut réduire la surface pour garder un espace de taille raisonnable, c’est à dire adapté à l’utilité que vous en avez et au temps que vous pouvez y consacrer. Il vaut mieux avoir un plus petit espace de gazon bien entretenu dont on est fier et sur lequel on a envie de marcher pieds nus, plutôt qu’une grande surface laissée à l’abandon.

 

Comment choisir les parties à conserver?

Je vous conseille de ne garder que la ou les espaces les plus simples à entretenir : faciles d’accès avec la tondeuse, pas trop en pente, avec le moins possible de bordures à terminer à la débroussailleuse.

 

Que faire des surfaces où l’on a supprimé la pelouse? Quelles sont les alternatives au gazon?

Vous avez différentes possibilités. Cela va dépendre de l’esthétisme voulu et de la nécessité ou non de marcher sur cet espace.

  • Créer un massif de plantes fleuries. Souvent, tailler des végétaux à fleurs fait peur car cela est technique. Il faudra effectivement que vous vous renseigniez sur la façon de faire et la bonne période pour chaque végétal, mais dans la majorité des cas, une intervention par an et par plante suffit, et c’est beaucoup plus agréable que de pousser une tondeuse. Pour limiter les mauvaises herbes, mettez du paillage au niveau du sol.
  • Recouvrir l’espace par des plantes couvre-sols. Si c’est pour un talus, je vous conseille d’opter pour des arbustes couvre-sols ou des conifères rampants qui ne demandent aucun entretien.
    On trouve aussi des plantes couvre-sols sur lesquelles on peut marcher et qui sont souvent présentées comme des alternatives au gazon. Il existe différentes variétés, mais aucune n’est miraculeuse. Certaines résistent bien à la sécheresse mais redoutent les hivers trop rigoureux. D’autres n’ont aucun souci avec le gel mais sécheront au bout de deux semaines sans pluie. Quelques-unes produisent des fleurs qui attirent les insectes, c’est écologique mais pas très rassurant quand on veut passer pieds nus. Certaines sont très belles mais ne supporteront qu’un piétinement léger. Si vous voulez partir sur cette solution, choisissez bien une variété adaptée à votre région et à votre utilisation de cet espace.
  • Installer du gazon synthétique. Les modèles sont de plus en plus ressemblant à une vraie pelouse, mais c’est une alternative assez coûteuse.
  • Faire de la gestion différenciée. Derrière ce jargon de professionnels des espaces verts se cache un principe simple : avoir un gazon bien entretenu à proximité de l’habitation et ailleurs, laisser l’herbe pousser. Pour cette dernière, au lieu de tondre régulièrement, on fauchera une à deux fois par an et on n’enlèvera pas les mauvaises herbes qui apporteront quelques fleurs. Cet espace donnera un aspect naturel et champêtre à votre jardin.

 

Maintenant, c’est à vous de jouer.

Voyez quelles parties de votre pelouse vous pouvez réduire ou éliminer. Remplacez-les par une alternative qui vous demandera moins de temps d’entretien. Utilisez ce gain de temps pour mieux vous occuper de la surface qui reste et enfin avoir le gazon de votre rêve.

Au final, vous aurez un meilleur résultat sans devoir y consacrer plus de temps. Vous avez tout à y gagner!

2 réponses à Faut-il mettre du gazon dans son jardin?

  • Christy dit :

    Pfouuuu la la ! J’en ai appris des choses… Merci Bertrand pour ces conseils indispensables.

  • Jardinet dit :

    Article très complet, il manque peut-être uniquement la notion liée au type de gazon choisi. Certains demandent moins d’entretien ou sont plus adaptés au temps de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus