Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

Les 10 plantes aromatiques indispensables à votre jardin

Que vous ayez un jardin ou un balcon, si vous êtes un tant soit peu cuisinier, vous souhaitez cultiver des plantes aromatiques. Mais ce n’est pas toujours simple de faire un choix tant le nombre de variétés est important. Nous allons donc voir dans cet article celles qui sont vraiment indispensables.

Pour cela, j’ai fait appel à un pépiniériste et écrivain spécialisé dans les végétaux aromatiques : Laurent Bourgeois. Rendez-vous à la fin de l’article pour en savoir plus.

La culture des plantes aromatiques

Cultiver des plantes aromatiques est relativement simple, il faut cependant respecter quelques règles de bases pour ne pas aller au-devant de cruelles désillusions. Avant tout, il faut savoir séparer les végétaux en fonction de leurs exigences, pour ne pas « marier » des plantes de terrains secs avec d’autres de sols plus frais. C’est l’erreur couramment constatée chez les jardiniers néophytes qui veulent créer un jardin de plantes aromatiques et qui cultivent tous ces végétaux sur un même espace sans considérer leurs besoins.

  • Les plantes aromatiques d’origines méditerranéennes comme le thym, la sarriette, la sauge, le romarin, la lavande, ou l’origan apprécient des sols légers plutôt secs et poussent en plein soleil.
  • Les plantes aromatiques d’origines plus septentrionales comme les oseilles, les mélisses, les ciboulettes, les menthes ou les estragons demandent des sols plus riches et plus humides et peuvent pousser au soleil ou à mi-ombre.
  • Les végétaux d’origines plus tropicales comme les verveines odorantes, la cardamome, la stévia, l’Estragon du Mexique ou les sauges ananas craignent les gros froids et doivent être protégés sous nos climats.

Enfin, certaines plantes ont un cycle végétatif très court, ce sont des annuelles ou des bisannuelles, c’est-à-dire qu’elles ne peuvent vivre qu’un an pour les premières et 2 ans pour les secondes. C’est le cas de l’aneth, du basilic, du cerfeuil, de la coriandre, ou du persil.

La sélection des 10 plantes aromatiques indispensables

Voici une sélection d’une dizaine de plantes aromatiques que l’on pourrait considérer comme les indispensables dans un jardin :

  • La menthe ou plutôt les menthes, tant leur diversité est importante, on trouve toutes sortes de parfum chez ces végétaux (anis, citron, banane, orange, chocolat, gingembre, fraise…). Ces plantes sont faciles à cultiver, plutôt envahissantes, il faut souvent les contenir dans des espaces restreints pour éviter qu’elles ne colonisent tout le jardin. Taillez régulièrement vos menthes pour favoriser la repousse de nouvelles tiges. La menthe s’apprécie avec de nombreuses préparations, aussi bien salées que sucrée, chaudes que froides (taboulé, salades, viandes bouillies, fromages frais, sirop, glaces…).
  • La mélisse, aussi appelée citronnelle, en raison de son parfum très apprécié avec les poissons, les salades de fruits, de nombreux desserts, les volailles et en infusion. Elle se cultive un peu comme la menthe, avec des tailles régulières pour l’obliger à s’étoffer et aussi éviter que les plants ne montent en graines et envahissent tout le jardin. Tout comme les menthes, la partie aérienne des plantes disparaît l’hiver pour repartir au printemps.
  • La ciboulette qui se développe en petites touffes denses et qui accompagne les salades, les omelettes, les crudités ou le fromage blanc. Ce sont les feuilles que l’on utilise en cuisine, mais on peut aussi utiliser les fleurs. Lors de la plantation, un apport de matières organiques est bienvenu.
  • L’estragon est très intéressant au niveau culinaire ou ses feuilles fraîches parfument avec bonheur les salades, les poissons, les omelettes et de nombreuses sauces. L’estragon demande un sol riche et bien drainé et des tailles régulières. Lors de votre achat, choisissez toujours de l’estragon français, c’est le plus parfumé.
  • Le thym, qui tout comme la menthe se décline en de très nombreuses espèces et variétés aux parfums différents. Le thym est une plante indispensable dans la cuisine Provençale où il parfume de nombreuses viandes, notamment les grillades, mais aussi les soupes, les légumes d’été (courgettes, aubergines, tomates…), les poissons et les fromages. Il faut réserver au thym des sols secs, en plein soleil. Il résiste très bien au froid dans ces conditions. Le thym se taille deux fois par an, une fois au début du printemps, puis ensuite après la floraison.
  • Le romarin, qui est un arbrisseau d’origine méditerranéenne poussant jusqu’à 2 mètres de haut. Il permet d’aromatiser toutes sortes de viandes, les civets, les ragoûts, mais aussi les poissons, les gratins de légumes, les fromages de chèvre. Tout comme le thym, il apprécie les sols secs et le plein soleil. Il se taille moins souvent que le thym.
  • La sauge est aussi une plante indispensable à la fois en cuisine où elle est appréciée avec les viandes blanches, les saucisses, les pommes de terre ou les tomates, mais elle est aussi très intéressante pour ses nombreuses vertus médicinales. Comme le thym et le romarin, la sauge possède un feuillage persistant et les récoltes sur cette plante peuvent s’effectuer toute l’année. C’est aussi une plante de terrains secs et ensoleillé.
  • La sarriette est une petite plante vivace très présente en Provence, jusqu’en montagne. Son arôme assez épicé s’harmonise à merveille avec les légumes secs, les tomates, les courgettes, et de nombreuses viandes. La sarriette se taille et se plante comme le thym ou le romarin.
  • Le basilic est une plante annuelle, qu’il ne faut planter que lorsque les risques de gel sont écartés. Veillez à ne pas choisir des plants qui auraient été forcés sous serres chauffées, la reprise dans ces conditions est très difficile. Le basilic aromatise les tomates, les salades, les crudités, les pâtes et c’est l’ingrédient indispensable pour la célèbre soupe au pistou. Il faut tailler les pousses qui commencent à fleurir pour favoriser la ramification de la plante et retarder la floraison.
  • La coriandre est aussi une plante annuelle dont le parfum des feuilles fraîches peut paraître à certains assez désagréable, mais qui s’utilise avec les tajines, les couscous ou les soupes maghrébines. On peut employer les feuilles fraîches ou les graines. Cette plante pousse dans des sols fertiles, meubles et bien drainés. Il faut tailler et arroser régulièrement la coriandre tout au long de sa culture pour retarder sa montée à graines.

Bourgeois Laurent.

Ce texte a été rédigé par Laurent Bourgeois, pépiniériste spécialisé dans les plantes aromatiques. Voici son site internet : www.PlanteAromatique.com. Il est aussi l’auteur de nombreux ouvrages sur le sujet : voir les livres de Laurent Bourgeois.

Photos ©Laurent Bourgeois

3 réponses à Les 10 plantes aromatiques indispensables à votre jardin

  • Pascaline dit :

    Bonjour,

    Article super intéressant, merci de ces conseils.
    Par contre, il faut au moins un hectare pour avoir tout ça en quantité pour toute l’année !! 😉
    Je les classerait par utilisation en fonction de l’espace que l’on a à consacrer aux herbes aromatiques.
    Voici mon classement en fonction des herbes dont j’ai besoin tout le reste de l’année :
    1/ ROMARIN : normal, je suis en Provence !!! in-dis-pensable ! mais c’est un arbuste ! il faut un mètre carré que pour lui ! (j’exagère peut-être !) mais un pied suffit
    2/THYM : pareil, en Provence, il n’y a pas un plat, une grillade ou les tisanes d’hiver sans thym ! là par contre plusieurs saveurs existent j’ai le thym citron et le thym « classique » dans la rocaille.
    3/ BASILIC : plusieurs saveurs aussi donc on peut se permettre 10 plants/m² mais meilleure fraiche !
    4/ MENTHE : Pour les taboulés, bien sur ! mais si on la laisse « s’évader » il lui faut un hectare à lui tout seul !!!
    5/ MELISSE : pour les tisanes d’hiver
    6/ SARIETTE : même si elle rentre dans les herbes de Provence, à mon gout, elle n’est pas indispensable et ma recette contient uniquement du romarin, du thym et un peut de laurier sauce pilée
    7/ CIBOULETTE : elle se congèle mais pas très aromatisée séchée
    8/….j’avoue que les autres, je ne les aime pas trop !!! pourquoi 10 ?
    Ne parlons pas de la sauge : BEUUUURK !!! comment la dégustez-vous à part en tisane infecte ? 😉
    C’est mon classement, en tout cas !

    • colette dit :

      Pour la sauge elle s’harmonise tres bien avec les chataignes bouillies, le roti de porc et est indispensable dans l’Aigo boulido !

  • Bernard j noel dit :

    super interessant descriptif chapeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus