Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

Mon compte rendu des Journées des Plantes d’automne 2013 à Courson – Partie 2 : plantes alpines, hortensias et érables japonais

Voici mon deuxième article consacré aux Journées des Plantes d’automne 2013 au Domaine de Courson (lire le premier article).

Je continue à vous faire découvrir des exposants et producteurs passionnés de végétaux qui ont pris le temps de me montrer des nouveautés ou des variétés qu’ils apprécient particulièrement.

Des plantes alpines avec la Pépinière Bouet – Servat

Ces pépiniéristes Ariégeois sont spécialisés dans les plantes alpines et de rocaille. Ils proposent des végétaux tels que des sédums, très utiles pour les toitures végétales, ou encore des petits œillets tapissants. Mais ils ont voulu me faire découvrir plus particulièrement des plantes en provenance de Turquie donc la densité du feuillage les rend dures comme de la pierre, c’est assez incroyable au touché.

Il y a la Gypsophila aretioides caucasica à croissance très lente, puisque celle de la photo, à peine 20cm de diamètre, a déjà 5 ans d’âge! Avec un développement plus rapide, il y a la Minuartia parnassica et la Draba imbricata.

Ces plantes très résistantes, y compris au gel, sont adaptées aux jardins de rocaille, à l’installation dans des failles de murets en pierre ou dans des potées.

http://www.pepiniere-bouetservat.com

Des hortensias avec la pépinière de la Thyle

Ces producteurs belges se consacrent à la culture de trois genres de végétaux : les hémérocalles, les hellébores et les hortensias. C’est cette dernière plante qui était la plus présente sur leur stand avec une multitude de variétés aux couleurs et aux ports différents.
Si je n’ai pas pu m’entretenir avec les pépiniéristes, accaparés par les nombreux visiteurs, j’ai néanmoins découvert des cultivars nouveaux et étonnants :

  • Hydrangea macrophylla ‘You & Me Together’ : cette variété est intéressante pour sa floraison double voire triple qui donnent des inflorescences très attractives. Avec sa hauteur raisonnable d’1,20m, elle trouve facilement sa place dans un jardin ombragé.
  • Toujours dans l’espèce macrophylla, l’Inspire, a été mis sur le marché en 2012, mais il connait déjà un grand succès grâce à ses pétales et sépales allongés qui donne un aspect original à sa floraison. Contrairement au précédent, il faudra lui prévoir plus de place, car il atteindra les 2m de haut une fois adulte.
  • L’Hydrangea paniculata ‘Phantom’ attirait tous les regards, car ses grosses inflorescences avaient pris leurs couleurs automnales rougeâtres, alors qu’elles sont blanches à début de la floraison. Là encore, il s’agit d’un grand spécimen avec 2,5m de haut.
  • Autre paniculata, mais cette fois-ci nain avec seulement 1m en hauteur, le Little Lime, une nouveauté 2013, fait dans l’originalité avec des fleurs vertes, bien mises en valeur par un feuillage plus foncé.
  • Je vous présente un dernier hortensia et pas des plus courants, l’Hydrangea involucrata ‘Yorakü’.
    La famille des involucratas regroupe surtout des variétés naines, avec des besoins similaires aux macrophyllas, et pourtant le ‘Yorakü’ est assez grand avec 1,8m de haut. C’est sa floraison qui lui donne tout son intérêt, avec des fleurs aux multiples pétales blancs virant sur le rose.

Consultez ma chronique pour connaître les différentes espèces d’hortensias.

http://www.pepinieredelathyle.com

Des érables japonais chez Maillot Bonsaï

Juste en face du stand précédent se trouvait celui de Guy Maillot. Sa pépinière est spécialisée dans les plantes japonaises avec une prédominance pour les bonsaïs et les érables japonais. Ce sont ces derniers qui m’ont surtout intéressé, il faut savoir que monsieur Maillot en cultive plus de 1150 variétés!

Il m’a présenté l’Acer ‘Beni Hagoromo’, un cultivar nouvellement introduit en Europe. Son feuillage a des teintes rouge cuivre au printemps, pour ensuite passer à l’orange au moment de l’automne. Son port, un peu fastigié, lui permet de ne pas trop prendre d’espace en largeur, mais poussera jusqu’à 2m voire 2,5m en hauteur, à raison d’une quarantaine de centimètres par an s’il se plaît bien. Il résiste à une exposition ensoleillée, mais supporte aussi la mi-ombre, une terre acide et drainante est nécessaire pour son bon développement et il est bien adapté à la culture en pot sur balcon.

http://www.maillot-erable.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus