Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

[Vidéo] Aménagement d’un jardin en pente : les 2 grands principes

 

Retranscription de la vidéo :

Bonjour ! C’est Bertrand du blog aménagementdujardin.net. Je suis ravi de vous retrouver dans cette nouvelle vidéo de conseils où je vais vous expliquer quels sont les deux grands principes lorsque l’on souhaite aménager un jardin qui est en pente. Si vous avez, à l’heure actuelle, un terrain qui est en pente et que vous avez essayé de l’aménager, de créer votre jardin et bien vous vous rendez compte que ça complique énormément les choses. En fait, si on regarde bien, la plupart des équipements, des infrastructures que l’on peut mettre dans un jardin ont besoin d’un espace plat. Si vous voulez mettre une terrasse dans un jardin, même si on laisse une légère pente à la terrasse pour évacuer de l’eau, il faut que le terrain autour soit quasiment plat. Si vous voulez mettre des allées, on peut les mettre légèrement en pente mais lorsque c’est trop pentu, ce n’est plus pratique, il faut faire des escaliers. Si vous voulez mettre un abri de jardin pour ranger vous outils, il faut que la surface soit plate. Même avec une piscine, même s’il existe des piscines hors-sol qui permettent de les mettre quand il y a un talus, il faut quand même, qu’autour de la piscine, il y ait un espace plat pour mettre des transats pour pouvoir en profiter. Donc, on se rend bien compte que lorsqu’on a un terrain en pente ça complique énormément les choses.  Certaines personnes décident de ne pas réellement aménager cette pente-là et se disent « on va mettre du gazon sur la pente comme ça, ça demande beaucoup moins de travail ». Ce n’est pas une bonne solution puisque même si vous ne voulez pas vraiment exploiter la pente,  si vous voulez juste vous simplifier l’entretien et la laisser telle quelle, le gazon ce n’est pas la solution la plus pratique. Si vous avez une pente assez importante, passer la tondeuse va devenir très compliqué. Si vous commencez du bas du talus vers le haut, quand vous allez monter ça va être difficile parce que vous allez avoir le poids de la tondeuse sur vous. Et quand vous allez redescendre, ça va être dangereux car la tondeuse peut vous emporter dans le talus. Et même si vous voulez tondre votre talus de travers, là encore, on a toujours le risque que la tondeuse bascule sur le côté. Donc au final c’est quelque chose d’assez dangereux.

Je vais vous présenter les deux grands principes lorsque l’on veut aménager un jardin sur un terrain en pente. Ce sont deux principes radicalement différents. Le choix va souvent se faire de lui-même en fonction de ce que vous voulez faire dans votre jardin ou selon la configuration de votre terrain. On va tout de suite commencer.

Premier  principe : habiller la pente. C’est-à-dire que là on va se dire « cette pente-là, je ne vais pas y toucher, je ne vais pas aménager des choses dedans, je ne vais pas l’aplanir ». Ca va surtout être bien si vous avez une partie de votre terrain qui est plat, où vous avez pu faire votre jardin classique, et que vous avez une pente à la fin, un talus dont vous ne savez pas trop quoi en faire. Cette première solution, ça va être d’habiller la pente de façon à ce qu’elle soit sans entretien, ou quasiment sans entretien. Afin que vous n’ayez pas besoin d’intervenir dessus, donc on enlève le côté dangereux dont je vous parlais précédemment avec le gazon. Mais aussi, de faire en sorte qu’elle soit esthétique. Quand on a une partie en pente dans son terrain, un talus, c’est quelque chose que l’on voit, donc il faut que ce soit joli. La première chose que m’on va faire, c’est de mettre une bâche au niveau de la pente, de recouvrir la pente avec une toile de plantations. Il ne faut pas prendre une bâche imperméable, il faut prendre une toile de plantations, c’est-à-dire quelque chose adapté pour pouvoir ensuite mettre des végétaux. L’intérêt de la toile de plantation, c’est qu’elle ne va pas laisser passer la lumière. Donc si vous avez déjà du gazon en place, vous n’avez pas besoin de le retirer, par le manque de lumière il va mourir. Par contre, la toile laisse passer l’eau pour les plantes que l’on va mettre après. Donc, après avoir mis cette bâche, on va planter, on va faire des trous dans cette bâche pour mettre des plantes. On ne va pas prendre n’importe quelles plantes, on va prendre des plantes « couvre-sol »,  que l’on appelle aussi « plantes rampantes ». L’intérêt, c’est qu’elles sont beaucoup plus larges que hautes. Alors pourquoi ce type de plante ? Par rapport à un arbuste classique qui va avoir une forme arrondie, la plante couvre-sol va être assez basse mais surtout assez large donc vous allez avoir besoin d’en acheter beaucoup moins pour recouvrir toute la surface ; donc il y a un intérêt économique. Prendre des plantes basses permet de ne pas accentuer le côté un peu oppressant du talus. Lorsque l’on a une pente importante, c’est quelque chose d’assez oppressant et d’assez haut dans le jardin. Mettre des végétaux hauts, ne va faire qu’accentuer tout ça, en donnant encore plus de volume. Il est donc préférable de prendre des plantes qui vont être au ras du sol, maximum 1 m de haut, en tout cas bien plus large que hautes. Ces plantes-là, au fur et à mesure qu’elles vont pousser, vont coloniser l’espace. AU bout d’un certain temps, on ne verra plus la bâche de plantations qu’on a mise juste avant. Vous avez le choix entre des plantes persistantes, qui vont garder leurs feuilles tout au long de l’année, soit des plantes qui vont les perdre. Je vous conseille de prendre des plantes persistantes pour cacher la bâche tout au long de l’année. Si vous prenez des plantes qui vont perdre leurs feuilles pendant l’hiver, la bâche sera de nouveau apparente. Même si ce n’est pas la période où on est le plus souvent dans le jardin, ce sera moins esthétique. Au niveau du type de plantes, vous avez le choix entre les arbustes rampants, les vivaces rampantes et les conifères. La différence entre l’arbuste et la vivace, c’est que l’arbuste fait du bois, ces branches sont du bois ; alors que les vivaces, ce n’est pas du bois. Si vous prenez des arbustes ou des plantes vivaces, vous aurez le choix de prendre des plantes fleuries ou non. Si vous prenez des végétaux fleuris, vérifiez bien qu’il n’y a pas besoin de les tailler.  Certains arbustes fleuris, de formes classiques comme ceux que l’on met dans les massifs, ont besoin d’être taillés au moins une fois par an pour garder une belle floraison d’une année sur l’autre. La plupart des plantes couvre-sol ne nécessite pas de taille, mais si vous prenez des végétaux fleuris vérifiez bien que vous n’aurez pas besoin de les taillés, parce que le but est de réduire au maximum l’entretien. Je vous ai donné les grands critères pour choisir les différents types de plantes, ensuite vous aurez les critères classiques quand on choisit une plante pour son jardin. C’est-à-dire, prendre des plantes qui sont adaptées à votre terre et à votre climat. Si vous avez besoin de plus d’informations à ce sujet, je vous mettrai tout ça dans la fiche récapitulative  que vous pourrez télécharger à la fin de la vidéo. Vous avez aussi le choix entre mettre une seule variété, et donc avoir un talus uniforme ; ou de mettre plusieurs variétés pour, par exemple, avoir une succession de floraison, ce qui est possible pour avoir des couleurs de feuillage différentes. Pour résumer, le premier principe, on ne touche pas à la pente, on ne la modifie pas. On la recouvre de façon esthétique tout en limitant au maximum l’entretien.

Le deuxième grand principe va être radicalement différent. Avec ce second principe on va faire du terrassement, on va modifier votre pente pour avoir des niveaux qui soient plats. On va créer des retenues de terre pour, qu’au lieu d’avoir une pente, on va avoir différents niveaux successifs qui vont être plats. Vous pourrez ainsi facilement aménager ces niveaux, vous pourrez facilement mettre une terrasse ou une piscine, un  potager, mettre un abri de jardin etc. Je vais vous donner quelques conseils pour faire ses différents niveaux. Moi mon premier conseil, c’est de ne pas  faire qu’un seul grand niveau, qu’une seule grande retenue de terre mais d’en faire plutôt des petites. Par exemple, au lieu de faire une retenue de terre de 2 m de haut, il sera beaucoup plus esthétique de faire une première retenue de 1 m de haut, et un peu plus loin, une deuxième retenue de 1 m de haut. Pourquoi ? Parce que ce sera beaucoup moins oppressant  visuellement que d’avoir un grand mur de 2 m de haut, dès le début du jardin. Ce sera beaucoup plus esthétique d’avoir plusieurs niveaux moins hauts. L’intérêt également de faire plusieurs niveaux, c’est que vous allez pouvoir créer, pour chaque niveau, une utilité. C’est un peu comme une maison, on dit souvent que une pièce doit avoir une seule utilité. Par exemple la cuisine, le salon, une chambre, ne pas mélanger plusieurs utilités dans une même pièce. On pourrait faire la même chose avec les différents niveaux de votre jardin. Vous pouvez faire un premier niveau consacré à la terrasse. Une terrasse pour manger, avec un espace barbecue. Ensuite, le deuxième niveau serait plutôt un niveau consacré au repos, avec des transats, une pergola pour être à l’ombre. Un troisième niveau pour le potager, un autre niveau pour l’espace de jeux pour les enfants. Le fait de faire plusieurs niveaux va vous permettre cela.  Il faudra aussi placer ces différentes retenues de terre de façon à éviter d’avoir à faire de l’évacuation ou de l’ajout de terre. Si vous mettez votre retenue de terre dès le début de la pente, vous êtes obligés d’acheter et de faire venir de la terre pour remblayer derrière. Donc ça a un cout et ça demande du travail. A contrario, si vous mettez votre première retenue de terre un peu trop loin dans le terrain, vous allez être obligé d’évacuer de la terre. Et là encore, ça fait beaucoup de travail. Il faut donc placer vos niveaux de façon à faire en sorte que la terre que vous allez enlever de votre niveau, vous allez pouvoir la remettre derrière. Et donc ne pas avoir à acheter ou à évacuer de la terre dans votre terrain. Ensuite, il faudra penser à placer des escaliers pour passer d’un niveau à l’autre. Ce que je vous conseil, c’est de laisser une rampe, c’est-à-dire de laisser, à un endroit, la pente telle quelle est pour pouvoir par exemple monter votre tondeuse. Si par exemple vous avez créé différents niveaux, et qu’un des niveaux est réservé  avec du gazon pour que les enfants jouent, il va falloir monter la tondeuse. Dans ce cas-là, c’est plus simple de laisser une partie du talus plutôt que de devoir porter la tondeuse pour la passer par les escaliers. Ce sera aussi utile si vous avez d’autres travaux à faire plus tard sur les parties supérieures du terrain, pour apporter des machines ou des matériaux. Cette deuxième méthode permet d’avoir un jardin qui est pleinement exploitable. Vous allez pouvoir faire des aménagements, mettre des infrastructures. Le problème, c’est que ça demande beaucoup de travail. Beaucoup de travail de terrassement donc soit à faire à la main ; mais je vous conseille plutôt de louer des engins parce que ça vaut plus le coup de louer une mini pelle pendant une journée ou même un week-end,  plutôt que de faire ça à la main pendant des jours et des jours. Et aussi un cout des matériaux que vous allez utiliser pour  faire les retenues de terre et les escaliers. Concernant les matériaux, j’avais écrit deux articles sur mon blog à ce sujet. Un article où je présentais toutes les possibilités pour créer une retenue de terre dans le jardin avec les différents matériaux que vous pouvez utiliser (le bois, la pierre…), comment on met ça en place. Et j’avais fait la même chose pour les escaliers. Je donnais pleins d’exemples d’escaliers différents, avec les modes de calculs pour calculer les hauteurs des marches, etc. Je vous mettrais les liens vers ces articles dans la fiche récapitulative que vous pouvez télécharger à la fin de cette vidéo.

Il y a encore une autre possibilité en plus de ces deux grands principes. C’est un mélange des deux principes qu’on a vu. La première possibilité c’est de faire en sorte d’avoir une partie plate dans votre jardin. Donc on va créer un niveau pour avoir une partie plate. Vous pouvez vous dire que vous allez juste faire une partie par rapport à ce que vous voulez faire dans votre jardin, par exemple mettre la terrasse, avoir un espace de jeux, un potager, etc. Si vous avez un grand terrain et que la pente continue mais vous n’avez pas besoin de cette partie, vous pouvez seulement l’habiller comme on l’a vu dans le premier principe. Vous aurez comme ça, une partie de votre jardin aménagé sous forme de niveau plat. Et une autre partie de votre jardin où on laisse la pente, que l’on habille pour que ce soit esthétique, pratique et avec très peu d’entretien. L’autre possibilité, c’est qu’on va faire les niveaux, donc des niveaux plats, sauf qu’au lieu de mettre une retenue de terre avec des matériaux comme du bois, de la pierre, on va faire des retenues qui seront des talus sur lesquels on va mettre des plantes pour décorer. Mais également des plantes pour que les racines puisse retenir la terre. Vous allez avoir un terrain plat mais vous n’avez pas besoin d’acheter des matériaux pour créer la retenue de terre. Il faudra toujours créer les escaliers mais le reste ce sera avec les végétaux donc ce sera quand même beaucoup moins coûteux.

Je n’ai pas plus de choses à ajouter. Cette vidéo se termine. Je vous ai prévu une fiche récapitulative, elle se trouve juste en dessous de la vidéo, vous avez un bouton pour la télécharger. Vous allez  retrouver un résumé de toutes les informations que je vous ai donné, comme ça ce sera plus simple le jour où vous vous déciderez à aménager votre jardin. Vous avez votre fiche, vous savez quelles sont les possibilités. Dans cette fiche récapitulative, vous allez aussi trouver des liens pour aller un petit peu plus loin.  Des liens pour bien choisir les plantes dans votre jardin, des liens pour choisir les matériaux pour créer une retenue de terre, des liens pour choisir les matériaux et créer les escaliers, etc. Je vous laisse télécharger la fiche récapitulative et faire votre choix. Si vous préférez juste habiller la pente ou créer différents niveaux, ou si vous préférez faire un mélange des deux. N’hésitez pas à m’envoyer des photos de vos réalisations. Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser dans les commentaires. Je vous dis à bientôt sur mon site aménagementdujardin.net.

5 réponses à [Vidéo] Aménagement d’un jardin en pente : les 2 grands principes

  • MIlot Odile dit :

    Je suis très intéressée par la 1ère description, j’ai un très grand terrain de restanques dans le var, (il n’a pas plu depuis 6 mois) et je pense que je vais habiller quelques pentes avec des plantes couvre-sol. J’avais commencé à l’automne dernier avec quelques millepertuis, mais je suis un peu déçue car je pensais que cette plante plutôt invasive poussait vite mais avec la sècheresse de cette année, elle peine! Pensez-vous que je puisse mettre des lavandes et des iris qui sont ma foi des valeurs sûres et sans entretien majeur dans cette région? Merci de votre réponse.

    • Comme je l’indique dans la vidéo, il faut prendre en compte le climat mais aussi votre terre pour être certain que les plantes dont vous parlez se sentiront bien. Si vous en avez déjà dans votre jardin et qu’elles poussent bien, alors vous pouvez les utiliser.
      N’oubliez pas que la première année après sa plantation, une plante est plus sensible et à souvent besoin d’eau pour bien reprendre. Aussi, même si en théorie vous choisissez une plante qui résiste à la sécheresse, il faudra surement l’arroser le premier été qui suit sa plantation.

  • berger dit :

    Bonjour,

    J’ai choisi la première solution : j’ai  » joué  » avec les formes, couleurs, tailles des graminées
    C’est vrai que c’est un investissement, vu le nombre ! Il en faut plus au m2
    Comme nous n’ aimons pas les films de paillage j’ai paillé le sol avec de la paille, utilisé d’ailleurs partout sur mon terrain, elle se  » grise » avec le temps, j’en remets, et ça conserve l’humidité et améliore le sol

    Merci pour vos conseils

    • Bonjour et merci pour ce retour d’expérience.

      On peut effectivement pailler le sol avec un paillage végétal, sans toile en dessous.
      Il faut s’assurer que le paillage ne bougera pas à cause de la pente, même en cas de fortes pluies. Et il faut avoir conscience qu’un paillage limite les mauvaises herbes mais ne les empêchent pas de pousser à 100%. Du coup, cela représente un peu plus d’entretien qu’avec une toile.
      On peut aussi mettre une toile et du paillage par dessus pour la cacher.

      Je pense que c’est très joli avec des graminées qui bougent avec le vent, cela donne un coté aérien. Comme je l’explique dans la vidéo, le fait d’utiliser des plantes couvre-sols permet de limiter les coûts, mais si le budget n’est pas un problème, on peut effectivement utiliser d’autres végétaux.

  • berger dit :

    Bonjour bis 🙂

    Chez ma fille, son talus étant en plein soleil, nous l’avons rempli de sauges arbustives de toutes les couleurs
    Et, aussi, recouvert de paille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus