Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

Choisir ses bruyères pour avoir des fleurs toute l’année dans son jardin

Les bruyères sont de petites plantes au feuillage persistant et aux floraisons longues et réparties sur différentes périodes de l’année selon les variétés.
Résistantes au gel (sauf arborea et mediterranea), elles redoutent le calcaire (sauf carnea, x darleyensis et vagans), c’est pourquoi on les intègre souvent dans des massifs de terre de bruyère (sol acide).
Elles ne demandent que peu d’entretien : une taille annuelle des pousses ayant fleuri suffira.

Vous l’aurez compris, c’est une plante facile à faire pousser dans son jardin et en choisissant bien les variétés, vous aurez des floraisons échelonnées tout au long de l’année. Voici ma sélection d’espèces de bruyères classées selon la période à laquelle elles sont en fleurs.

Bruyère des neiges – Erica carnea pour l’hiver et le début du printemps

Erica carnea 'Vielli' ©KingsbraeGarden-Flickr (Creative Commons)

Erica carnea ‘Vielli’ ©KingsbraeGarden-Flickr (Creative Commons)

 

 

Comme son nom français l’indique, cette espèce va apporter une touche de couleur dans votre jardin même lorsque celui-ci sera recouvert de neige. Les nombreuses variétés de cette bruyère alpine donneront des fleurs de décembre à avril, avec une hauteur limitée entre 10 et 20 cm mais elles s’étaleront pour atteindre les 30 à 50 cm de diamètre. On trouve surtout des floraisons dans les tons roses, avec des déclinaisons vers le blanc et le rouge.

C’est l’une des bruyères qui supportera un sol légèrement calcaire et même une ombre légère.

Exemples de variétés d’Erica carnea

 

 

Bruyère hybride – Erica x darleyensis pour l’hiver et le début du printemps

Erica x darleyensis 'Arthur Johnson' ©Wallygrom-Flickr (Creative Commons)

Erica x darleyensis ‘Arthur Johnson’ ©Wallygrom-Flickr (Creative Commons)

 

Avec l’espèce précédente, c’est l’une des bruyères les plus populaires au jardin car elle fait partie des rares végétaux à fleurir en hiver, de février à avril pour celle-ci, voire à partir de la fin de l’automne dans les régions à climat doux. Les nombreuses variétés auront un empattement de 30/50cm de haut et de 40/60cm de large. Elles aiment un sol ordinaire, acide et même légèrement calcaire. Comme la plupart des bruyères, elles accepteront une situation allant d’ensoleillée à mi-ombragée. Les floraisons sont roses plus ou moins foncées, blanches ou rouges.

Exemples de variétés d’Erica x darleyensis

 

 

 

Bruyère arborescente – Erica arborea pour le printemps

Erica arborea ©TimeWaters-Flickr (Creative Commons)

Erica arborea ©TimeWaters-Flickr (Creative Commons)

 

 

Cette variété est frileuse, il faudra donc la réserver à des régions douces ou alors bien la protéger en hiver.  Elle aime un sol acide à neutre, ensoleillé. Elle se distingue des autres par ses dimensions : 1 à 3m de haut selon la variété et une largeur qui avoisine souvent 1m.

Ses fleurs sont blanches, légèrement parfumées et s’épanouissent de mars à mai.

Exemples de variétés d’Erica arborea

 

 

Bruyère méditerranéenne – Erica mediterranea / erigena pour le printemps

Erica erigena ©ObjetBloguantNonIdentifie-Flickr (Creative Commons)

Erica erigena ©ObjetBloguantNonIdentifie-Flickr (Creative Commons)

 

 

 

Cette espèce, peu répandue, sera rustique uniquement dans les régions à climat doux (Midi et Sud-Ouest). Elle est assez grande avec une hauteur de 1 à 2m et une largeur de 1m. La floraison va de mars à mai et est rose dans la plupart des cas.

Exemples de variétés d’Erica mediterranea / erigena

 

 

 

Erica x veitchii pour le printemps

Cet hybride possède un port plus imposant que la plupart des autres bruyères : 1 à 1,5m et 1m de large. Il a l’autre particularité de posséder des fleurs, roses ou blanches, parfumées qui s’épanouissent en avril et en mai. Il accepte les sols acides et neutres et préférera une situation ensoleillée.

Exemples de variétés d’Erica x veitchii

Bruyère d’Irlande – Daboecia cantabrica pour l’été

Daboecia cantabrica ©RafaelMedina-Flickr (Creative Commons)

Daboecia cantabrica ©RafaelMedina-Flickr (Creative Commons)

 

 

 

Cette bruyère n’est pas la plus connue, peut-être parce qu’elle craint un gel trop fort, il faudra donc lui réserver un emplacement abrité dans les régions froides et un sol acide.

La floraison a lieu de juin à septembre, blanche à rose pourpré selon les espèces, et les dimensions iront de 25 à 50 cm de haut pour 50 à 70 cm de circonférence.

Exemples de variétés de Daboecia cantabrica

 

 

Bruyère cendrée – Erica cinerea pour l’été

Erica cinerea ©JohnGame-Flickr (Creative Commons)

Erica cinerea ©JohnGame-Flickr (Creative Commons)

 

 

 

Il s’agit d’une espèce qui supportera bien la sécheresse et un sol acide à ordinaire tant qu’il n’y a pas de calcaire. Elle se plaît au soleil et gardera des dimensions de petit coussin : 25 à 40 cm de haut pour 40 à 50 cm de large. Les fleurs regroupées en grappe au bout des tiges décorent le jardin de juin à septembre.

Exemples de variétés d’Erica cinerea

 

 

Bruyère des marais – Erica tetralix pour l’été et le début de l’automne

Erica tetralix ©NaturalEngland-Flickr (Creative Commons)

Erica tetralix ©NaturalEngland-Flickr (Creative Commons)

 

 

 

Avec ce nom, on se doute bien que cette bruyère aime les sols frais et une exposition mi-ombragée. Selon les variétés, les dimensions oscillent entre 30 et 80 cm de haut et 50 à 60 cm de large. La floraison rose ou rouge apparaîtra de juin à octobre.

Exemples de variétés d’Erica tetralix

 

 

Bruyère de Cornouailles – Erica vagans pour l’été et le début de l’automne

Erica vagans 'Mrs D.F. Maxwell' ©KingsbraeGarden-Flickr (Creative Commons)

Erica vagans ‘Mrs D.F. Maxwell’ ©KingsbraeGarden-Flickr (Creative Commons)

 

 

 

Elle possède un port souvent étalé (20/70 cm de haut pour 40/50 cm de large), résiste aux sols même légèrement calcaires et les fleurs apparaissent à l’extrémité des rameaux de juillet à octobre. Les cultivars déclinent des couleurs de floraisons roses de diverses intensités, blanches et rouges.

Exemples de variétés d’Erica vagans

 

 

 

Bruyère commune – Calluna vulgaris pour la fin de l’été et jusqu’en automne

Calluna vulgaris 'J.M. Hamilton' ©KingsbraeGarden-Flickr (Creative Commons)

Calluna vulgaris ‘J.M. Hamilton’ ©KingsbraeGarden-Flickr (Creative Commons)

 

 

Ce genre est décliné dans de nombreux cultivars qui proposent des couleurs de floraison différentes. Avec des hauteurs allant de 15 à 80 cm et des largeurs atteignant 40 à 60 cm, il y a du choix et les diverses variétés fleuriront du mois d’août jusqu’au mois de novembre voire décembre pour certaines d’entre elles.

De manière générale, un sol acide et une situation ensoleillée, sans pour autant être brûlante, sont préférables.

Exemples de Calluna vulgaris

 

 

 

Et vous, quelles bruyères avez-vous dans votre jardin?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus