Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

Brise-vent au jardin : toutes les solutions

Dans cet article, je vais vous présenter plusieurs solutions pour réduire le vent dans votre jardin.

Le vent est néfaste à plusieurs niveaux. Tout d’abord pour les utilisateurs de l’espace extérieur : quand on est au printemps ou à l’automne, on souhaite profiter de son jardin dès qu’il y a un rayon de soleil. Mais si celui-ci se trouve dans un endroit balayé par des rafales, la sensation de fraîcheur devient vite désagréable.
Le vent est aussi un frein au développement des végétaux. C’est particulièrement flagrant si vous avez un potager. Le souffle dessèche le sol et limite la croissance des plants.
Cela peut aussi devenir problématique si vous avez planté des végétaux dont la rusticité est limite par rapport à votre région. Le vent renforcera la sensibilité au gel.

Vous le comprenez, que ce soit pour le jardin d’agrément ou pour la production de légumes, le vent est un élément handicapant.

Je vais vous présenter trois façons de le réduire : par une haie, par des treillis et claustras adaptés et enfin, en habillant une clôture.

L’erreur à ne pas faire

Avant de rentrer dans le cœur su sujet, j’ai une remarque très importante à vous faire. Un mur plein ou tout autre élément bloquant totalement le vent est fortement déconseillé! Cela peut vous paraître étrange, mais en fait, cela n’arrête pas le souffle. Celui-ci contourne l’obstacle pour ensuite créer une zone de tourbillons un peu plus loin. Cette zone se retrouve souvent à une distance deux fois supérieure à la hauteur de l’ensemble. Par exemple, avec un mur de 2m de haut, vous aurez de nouveau du vent à 4m de celui-ci.

Voici un croquis pour mieux comprendre :

Effet d'un mur brise-vent

Effet d’un mur brise-vent

Quelle que soit la solution adoptée, il faut que celle-ci soit perméable. Elle réduira fortement la vitesse du souffle, tout en évitant les désagréments évoqués précédemment.

Après cette recommandation, on peut maintenant passer aux solutions.

Les haies

Une haie est un excellent brise-vent. En moyenne, elle permet d’obtenir une zone peu venteuse sur une longueur 10 fois supérieure à sa hauteur. C’est à dire qu’avec une haie de 2m haut, vous aurez un espace protégé de 20m de long!

Plusieurs types de haies sont possibles, elles dépendront de l’utilité et de l’aspect esthétique recherchés.

Les types de végétaux

Afin de se protéger du vent tout au long de l’année, on aurait tendance à vouloir créer une haie uniquement avec des végétaux persistants (conifères ou feuillus). Attention, certaines variétés très denses comme par exemple des thuyas taillés au carré peuvent créer une masse hermétique et provoquer les mêmes soucis qu’avec un mur, comme nous l’avons vu précédemment. Il faut donc mieux mélanger plusieurs espèces de plantes persistantes ou si vous souhaitez qu’une seule variété, optez pour un arbuste à feuilles persistantes qui ne soit pas aussi dense qu’un conifère. Il freinera ainsi le vent sans créer de turbulences.

Mais au final, couper le vent tout au long de l’année a-t-il un intérêt? Vous profitez de votre jardin surtout du printemps à l’automne quand les végétaux caduques ont des feuilles, et même au niveau du potager, celui-ci est en repos à l’hiver, il n’y a donc rien à protéger. En fait, ce genre de haie persistante est surtout utile si vous avez des végétaux frileux qu’il faut abriter du vent pendant l’hiver. Dans ce cas, il faudra effectivement adopter une solution qui fonctionne tout au long de l’année.
D’ailleurs, savez-vous ce qu’est un végétal marcescent? C’est une plante dont les feuilles sèches à l’automne, mais celles-ci restent en place jusqu’au printemps. Cela vous protège donc partiellement une partie de l’hiver. Le charme en est un bon exemple.
Dans les autres cas, il est bon d’intégrer une partie de plantes caduques dans votre haie. Cela est d’autant mieux que la plupart des arbustes avec une jolie floraison perdent leurs feuilles en hiver. Vous aurez à la fois, une haie utilitaire et esthétique.

Pour conclure, si vous cherchez à vous protéger du vent y compris en hiver, faites un mélange de différents plantes persistantes. Par contre, si vous souhaitez vous abriter uniquement pendant la « belle saison », créez une haie en mélangeant végétaux persistants, marcescents et caduques.

Enfin sachez qu’une haie aura aussi un petit effet anti-bruit.

L’agencement

Si vous faites une haie avec juste une ligne de végétaux, ceux-ci seront alignés. Par contre, si vous avez de la place, n’hésitez pas à créer plusieurs lignes de plantes en quinconce. Plus vous aurez de la profondeur, plus le vent sera ralenti.

Ce mode vous permet aussi de varier la composition de la haie : soit vous mélangez des végétaux de tailles quasi-identiques dans les différentes lignes, soit vous placez les plus grands à l’arrière et les plus petits devant (côté intérieur du jardin) pour créer un dégradé. Vous pouvez aussi placer des arbustes persistants à l’arrière pour briser le vent au maximum et des végétaux fleuris à l’avant, cela vous permettra de profiter des couleurs éclatantes de ces derniers tout en continuant à réduire la vitesse du souffle.

Haie libre ou haie taillée

Vous avez le choix entre laisser votre haie libre : c’est à dire que les végétaux sont taillés annuellement et individuellement pour garder leur forme naturelle, ou alors, vous pouvez tailler votre haie entière de façon géométrique, cela permet surtout de maîtriser plus facilement ses dimensions.

Je trouve que la version libre est bien plus jolie car plus naturelle. Mais dans les deux cas, faites la taille régulièrement car si vous attendez trop longtemps entre chaque coupe, vous allez arriver sur le bois du végétal et s’il n’a presque plus de feuilles, l’effet coupe-vent deviendra quasi-inexistant.

Haie "champêtre"

Haie « champêtre »

Les claustras et treillis

Les panneaux bois que l’on trouve dans le commerce ou que l’on peut créer soi-même permettent aussi de réduire le vent. Mais n’oubliez pas ce que je vous ai dit au départ : jamais d’obstacle plein. Il faut donc opter pour des modèles ajourés.
Vous avez des panneaux avec des lames inclinées, réglables ou non. Cela réduira le souffle et en plus, comme la prise au vent est moins importante qu’avec les modèles pleins, il y a moins de risque qu’ils soient arrachés en cas de fortes rafales.

Il existe aussi des modèles tressés en matière synthétique ou naturelle (noisetier) dont les tiges ne sont pas trop serrées pour laisser passer une partie du vent.

Enfin, vous pouvez prendre des treillis et y faire pousser des plantes grimpantes pour créer l’effet brise-vent. Ce ne sera pas aussi efficace que les solutions précédentes, mais quand il s’agit de limiter une petite brise, cela est suffisant.

Les clôtures habillées

Pour terminer, si vous avez déjà une clôture autour de votre jardin, il suffit de l’habiller pour qu’elle freine le souffle du vent. Vous pouvez y faire pousser des plantes grimpantes ou y placer un brise-vue. Ce dernier existe en différents modèles : rouleaux, lamelles, canisses… Pour la plupart, ces occultants sont perméables afin de limiter leur résistant au vent, ce qui sera parfait pour réduire les rafales.

Dans tous les cas, vérifiez que votre clôture est suffisamment bien ancrée dans le sol (poteaux scellés dans du béton) pour résister aux vents forts.

Vous trouverez différents exemples d’habillages dans cet article : habiller un grillage.

Et vous, quelle est votre solution favorite?

37 réponses à Brise-vent au jardin : toutes les solutions

  • fourgous dit :

    Bonjour,
    Merci pour vos articles, je les lis assidûment…
    Pourriez vous me dire si un bambou en plein vent peut tenir en hiver : sur une terrasse à Paris au dernier étage, expo Nord ouest en grand pot. Si je le protège avec un claustras c’est mieux ?
    Sinon que me conseilleriez vous pour me cacher des voisins ? en fait j’adore les bambous mais cela fait plusieurs années que j’en mets et ils ne tiennent pas. Ils gèlent souvent ou sortent de l’hiver en très mauvaise forme.
    Merci pour votre réponse,
    isabelle Fourgous

    • Bertrand Lambert dit :

      Bonjour,

      Il existe différentes variétés de bambou. Il faut en prendre une qui a une très bonne résistance au gel car, comme je l’explique dans l’article, le vent accentue l’effet du gel sur les plantes.
      Autre conseil : prenez des spécimens déjà assez grands, car en plein vent, ils auront du mal à pousser en hauteur, d’autant plus qu’ils sont en pot.
      Si vous pouvez, en plus, ajouter un claustra (ajouré), ça serait très bien. Cela renforcerait l’effet brise-vent, l’effet brise-vue sur le voisinage, et vos bambous seraient protégés et s’épanouiraient mieux.

      Concernant le fait de vous cacher de vos voisins, vous avez déjà donné les deux grandes possibilités dans le cas d’un jardin-terrasse : des panneaux claustras et / ou des végétaux. Pensez à bien contrôler l’arrosage et l’engrais dans vos pots, cela est indispensable pour que les plantes s’y sentent bien. Si les bambous ne tiennent pas, essayez avec d’autres végétaux encore plus rustiques.

  • Aude dit :

    Bonjour,

    Merci pour votre article très intéressant et instructif.

    J’ai un très gros problème de vis-à-vis, c’est à dire que les voisins d’en face ont une vue plongeante sur mon jardin. Il y a énormément de vent qui souffle en grosses rafales (j’habite dans le sud). J’ai un mur de 3,30 de long et de 1,70 de hauteur en sachant qu’il donne sur la rue. J’ai planté des bambous de 4 à 6 mètres de haut mais n’ont pas résisté au vent (certaines cannes se sont cassées).

    J’ai pensé à faire une haie de cyprès de leyland de 4 mètres de hauteur. Résisteront-ils au vent?

    Merci pour votre réponse

    • Bertrand Lambert dit :

      Bonjour,
      Les cyprès de Leyland ont une bonne résistance au vent, ils seront donc bien adaptés à votre situation.
      S’ils sont déjà grands au moment de la plantation, pensez à mettre des tuteurs afin qu’ils soient maintenus en attendant de bien s’enraciner dans la terre.

  • Isa dit :

    Bonjour,
    Quelle est la différence entre treillis et panneau ajoure en ce qui concerne l efficacité contre le vent.
    Merci

    • Bonjour,
      Les treillis sont avant tout un support pour les plantes grimpantes. Sans ces plantes, le vent ne sera quasiment pas réduit.

  • Cote Cloture dit :

    La première raison qui me fait dire qu’il ne faut pas utiliser d’occultants « pleins », avant même le soucis de tourbillon déporté, c’est le risque d’arrachement ! Vous faîtes bien d’insister sur ce point. C’est d’ailleurs pourquoi nous déconseillons d’installer des lattes d’occultation sur un grillage rigide qui est fixé uniquement sur platine. Il faut vraiment que les poteaux soient ancrés au sol pour éviter toute prise de risque face à la force du vent !

  • Easycloture dit :

    Utiliser des lattes d’occultation sur le grillage rigide c’est un moyen très efficace de couper du vent, par contre dans ce cas on utilise qu’une latte sur trois ou quatre. Sinon il y aurait trop de prise au vent, et cela risquerait d’abîmer la clôture toute entière…

    • Je suis assez étonné de votre préconisation. Il y a toujours un espace entre les lattes d’occultation pour laisser passer un peu de vent et éviter ainsi qu’il y ait trop de prise au vent.
      Si vous ne mettez qu’une latte sur trois ou sur quatre, vous perdez le pouvoir occultant et la majeur partie du vent va passer. On perd donc le but recherché !

      J’ai vu de nombreuses clôtures de ce type qui résistaient bien, il faut juste que les poteaux sont bien scellés dans du béton dans le sol.
      Après, si vous pensez que dans certaines situations spécifiques et très venteuses, ce n’est pas viable en mettant toutes les lattes, autant se tourner vers une autre solution.

      • Easycloture dit :

        En effet, nous avons oublié de préciser qu’il s’agit du cas où le grillage est fixé sur des platines et non ancré dans le sol.

  • Christine515 dit :

    Bonjour, tout d’abord bravo pour cette page très instructive. J’ai une question technique à vous poser. Ma clôture mitoyenne (béton + grillage) âgée de 40 ans environ a été endommagée suite à la tempête récente. Les2/3 de la clôture sont bordés du côté de ma voisine par des arbres très hauts et drus, la végétation à cet endroit ne laisse pas passer le vent. Ensuite nous avons un espace de moins d’un mètre sans végétation ni brise vue (où la clôture est donc à la prise du vent) puis le reste de la clôture était bordé de brise vue légers (perméables à 10 % environ). A l’endroit même de la clôture sans arbre ni brise vue le béton présente (suite à le tempête) une brèche énorme (comme foudroyé par un éclair), cette brèche s’est propagée tout le long de la clôture côté brise vue, et au final la clôture s’est effondrée à cet endroit. Ma voisine accuse mes brise vue d’être responsables des dégâts mais l’autre voisine possédant la même clôture et les mêmes brise vue n’a eu aucun dégât (le vent ayant soufflé dans le même sens). Ma question est la suivante :
    -Une fois la clôture reconstruite par un pro, puis je remettre des brise vue légers sachant qu’ils protègent mes plantations et mon potager chaque année ?
    – Doit on fermer également l’endroit qui était ouvert (sans brise vue), là où le vent a causé la brèche initiale ?
    – ou au contraire dois je mettre des brise vue espacées ou plus ajourées pour laisser passer le vent?
    -Dois je demander à ma voisine d’aérer sa végétation de son côté?
    Je vous remercie par avance de l’aide que vous voudrez bien m’accorder car mon assurance seule prenant en charge la réparation (voisine mal assurée) je voudrais m’assurer de bien faire les choses?

    • Bonjour,
      Si je comprends bien, vous avez un muret en béton + un grillage dessus sur lequel vous avez installé des brise-vues ?
      Théoriquement une clôture bien installée peut accueillir des brise-vues, mais tout dépend de la prise au vent de ces brise-vues, des conditions climatiques, du type de clôture et de sa solidité…
      Le mieux est d’utiliser des brise-vues fournis par le même fabricant que la clôture, ainsi on est certain que tout est adapté. Sinon, regardez à la fois la documentation technique de la clôture (quel type de brise-vues est accepté) et celle du brise-vue (sur quel type de clôture le mettre, jusqu’à quelle vitesse de vent résistera-t-il).
      Il ne faut pas oublier que le vent de ces dernières semaines résulte de tempêtes, ce ne sont pas des conditions normales…

      • Christine515 dit :

        Bonjour oui c’est cela, vous avez bien compris, et en effet jusqu’ici le mur a résisté une trentaine d’années aux vents fréquents. Ce sont des brise vues très légers de résistance faible, et pas totalement occultant (tissage aéré), mais comme vous le suggérez je peux en replacer d’autres en regardant la notice du fabricant . Dans le cas présent le vent a soufflé à plus de 100Km/h, ce qui est déjà pas mal, sachant que nous avons habituellement des vents aux alentours de 60 à 70. merci de votre réponse

  • Christine515 dit :

    PS : je précise que les brise vues n’ont pas été arrachés ni abîmés, c’est le muret sous le grillage qui s’est effondré sous l’effet du vent, le grillage est donc rapidement tombé avec les brise vues dessus restés intact. J’ai noté que le lierre de la voisine passait entre les moellons (je le taille régulièrement mais il est envahissant), ceci expliquant aussi peut être la fragilité de la fondation (donc à surveiller lors de la reconstruction)

    • Il aurait été préférable que les brises vues de déchirent, laissant passer le vent et ainsi le mur aurait peut être résisté. Mais on ne choisit pas !
      Concernant le lierre, s’il passe entre les moellons, cela peut effectivement causer des dégâts car ses sont puissantes et grossistes avec le temps.

  • Antony dit :

    Bonjour et merci pour cet article intéressant. Je me permets de vous soumettre ma situation car j’aimerais avoir votre avis si cela est possible.
    Je suis locataire d’un appartement avec une terrasse/balcon se trouvant Nord/Ouest à Bordeaux, au 7eme étage. L’immeuble se trouvant « devant le mien » plein ouest s’arrête au 5eme étage, et je prends des rafales sur ma terrasse dépassant régulièrement les 100Km/h (je n’arrive pas toujours à tenir sereinement debout, je fais 90kg).

    Heureusement les rafales ne sont pas quotidiennes et liées aux événements météo du moment (qui sont assez mauvais) toutefois, dans le cadre de notre brise vue nous avions attaché une canisse assez fine (en la fixant avec des noeuds en fil de métal très régulièrement repartis). Cette dernière a résisté à 3 mois d’épisodes venteux (parfois pendant 15 jours non stop) mais finit par se décrocher (sur les angles pleins ouest, ma terrasse est en coude, les cotés plein nord ne bougent pas).

    Je souhaiterai savoir ce que vous me conseilleriez comme brise vue, attachable à la grille du balcon (je suis locataire donc pas de possibilité ni de volonté de fixer au sol) qui, dans l’idéal a un aspect naturel (car j’ai vu des solutions synthétique avec des accroches à boucles (genre camping) qui me paraissent stables pour ce type de vent), mais d’un point de vue esthétique cela est nettement moins sympathique. De plus, quelque chose qui ne brise pas complètement le vent car j’ai des mobiliers et des plantes et je souhaite profiter de ma terrasse (qui a une belle vue sans vis à vis).

    Merci d’avance pour vos conseils
    Cordialement,
    Antony

    • Bonjour Antony,
      Est-ce que la canisse s’est détachée de la grille ou s’est-elle cassée ? Dans le premier cas, il faudrait essayer en l’attachant mieux (noeuds plus complexes et plus nombreux – à voir les possibilités par rapport au type de grille de votre balcon, peut être est-il nécessaire d’ajouter des fils métalliques au niveau de la grille pour augmenter le nombre d’accroches possibles pour la canisse?). Dans le second cas, essayer avec une canisse plus solide (il existe des canisses dans différents matériaux plus ou moins résistants).
      Par rapport au fait d’être sur une grille, de vouloir quelque chose d’esthétique et de vouloir laisser passer une partie du vent, les canisses et les brandes de bruyère sont les solutions les plus adaptées. Il faut choisir la solution la plus solide et l’accrocher en conséquence du vent que vous avez.

  • Il existe de nombreuses solutions pour s’abriter un peu du vent, les brise-vue textile ne sont pas nécessairement les plus efficaces à ce sujet mais le rapport qualité/prix est très bon pour ce type de solution !

  • sandriax dit :

    bonjour
    j’aimerai clôturer autour de mon terrain (30 ml d’un coté) mais je cherche qque chose qui isole du vent.. actuellement j’ai des brises vue en bois fixés sur un mur de béton en L, mais après la tempête tout s’est plié, malgré que le haut des panneau sont ajourés et fixés
    que pourrais je prendre afin que cela résiste au mieux et que ce soit esthétique et tout cela à un tarif correct
    des plantes : c’est compliqué car il y a 1 m d’espace jusqu’à la piscine
    ps on est dans le nord du 67

    • Bonjour, comme expliqué dans l’article, les solutions qui ne laissent pas du tout passer le vent ne sont pas optimales. Si juste une petite partie des panneaux sont ajourées sur le haut, cela ne sert pas à grand chose car on a une grosse résistance au vent sur le reste du panneau.
      Il faut prendre des panneaux avec des lames inclinées ou entièrement ajourées, il y a des exemples dans cet article.
      Ou encore, une clôture habillée d’un matériaux qui freinent le vent (là encore, il y a des exemples dans cet article).

      Vous pouvez aussi regarder du coté des panneaux en aluminium spécialement conçus pour le bord de mer venteux, mais les prix sont en conséquence !

  • Chauveau dit :

    Bonjour je souhaite avoir votre avis je voulais faire un muret devant ma piscine pour protéger du vent l abri qui la recouvre
    Est ce une mauvaise idee

    • Bonjour, comme expliqué dans cet article, avec un mur plein, vous n’avez plus de vent juste derrière, par contre, vous en aurez encore plus un peu plus loin (regardez le schéma au début de l’article).

  • MIDET Josée dit :

    Bonjour,

    Ma terrasse (12m par 3m50) est en place et elle est entourée d’un mur plein d’une hauteur de 1m60, fait de lattes en bois composite collées entre elles ( https://www.ocewood.fr/clotures-bois-composite/gamme-boreale/ )
    Évidemment le vent tourbillonne à l’intérieur.
    Connaissez-vous une solution.

    Je vous remercie

    • Bonjour,
      Comme indiqué dans l’article, du moment où vous mettez en place une solution qui ne laisse pas passer du tout le vent, vous allez vous retrouver avec une zone de tourbillons un peu plus loin.
      Vous devez donc modifier votre palissade ou en changer, pour avoir une solution qui freine et réduit le vent, sans le bloquer totalement. Par exemple, laissez un espace entre les lattes.

  • nathalie cusserne dit :

    Bonjour,

    Habitant à 1.5 km d’une autoroute ,nous entendons le bruit de celle ci,la nuit et les jours de grands vents du nord.J’ai planté une haie sur 3 parallèles en quinconce.La premiere qui se situe à 50 cm de ma limite séparative,est composée d’ifs qui seront taillés à 2 metres de haut, la seconde composée de thuya dorés,chamaecyparis .Et la troisieme, de Fargesia,fusain du japon, et feuillus.Elle devrai avoir au final une hauteur de 6 mètres de haut. Elle a été plantée il y a 8 ans,et pour l’instant je n’ai pas de résultat sur son efficacité, probablement parce qu’elle n’est pas assez haute et à encore pas mal de trous.J’aimerai donc savoir si celle ci sera, avec le temps ,efficace contre le vent du nord et sur ce bruit de route apporté par le vent.En vous remerciant.

    • Bonjour, quand il n’y aura plus de trous et que le feuillage sera dense, c’est certain que cela va freiner le vent et le bruit qu’il transporte.
      Il faut aussi prendre en compte si l’autoroute est en surplomb par rapport à votre jardin. Si l’autoroute est plus haute que la haie, cette dernière aura surement un effet limitée.

      • nathalie cusserne dit :

        Merci pour votre réponse.Ma maison est lègèrement plus en hauteur que l’autoroute.Je me demandai aussi ,si il ne faudrai pas aussi que je la prolonge à l’est.En vous remerciant.

        • Si, par exemple, le route passe à l’arrière de la maison, il faudrait que la haie soit à l’arrière mais qu’elle revienne aussi partiellement sur les cotés.
          Habituellement, la distance entre la haie et la route est faible. Il est possible que les principes changent puisque vous êtes à une grand distance de l’autoroute…

  • Bérenguer Lyane dit :

    Bonjour,(toutes les questions et réponses sont très intéressantes.Merci)

    Ma question ??
    j’ai une cloture de 50ms de long , qui donne sur la petite route passant dans le village, que je voudrais occulter , afin de ne pas voir trop le passage des voitures.

    Il y a un grillage normal non rigide avec de simples poteaux en fers Hauteur de 1.50m.Et dont j’aimerais au moins 1.80m.
    Sachant qu’il y a aussi le vent et sur une longueur comme cela on ne peut pas mettre n’importe quoi.
    Au départ je voulais des canisses….
    Qu’en pensez-vous vu la longueur et le PRIX !!!!!
    Merci de votre réponse

    • Bonjour,
      Tout d’abord, vous dites que la clôture fait 1,5m de haut mais que vous voulez une occultation sur 1,80m. Cela n’est pas possible : si vous choisissez un système qui s’accroche au grillage existant, il faut que l’occultant fasse la même taille que la clôture. Sinon les 30cm canisses qui dépasseront risquent de se casser avec le vent puisqu’ils ne seront pas maintenus. Si vous voulez 1,80m de haut, il faut un système d’occultation indépendant du grillage, mais les coûts seront différents.
      Dans cet article : 44 façons de vous cacher de vos voisins au jardin il y a plusieurs idées d’occultants à mettre sur une clôture existante (solutions 31 à 36, attention : certaines nécessitent une clôture rigide). Sous le terme canisse, on retrouve plusieurs choses, y compris des versions naturelles plus esthétiques que celles synthétiques.
      Pour en revenir à la solidité, plusieurs paramètres rentrent en compte. Il faut prendre un système qui freine mais qui laisse quand même passer le vent. Ensuite, la résistance dépendra beaucoup du scellement des poteaux dans le sol (présence de béton, profondeur d’ancrage). Le mieux serait peut être d’installer le système d’occultant choisi uniquement sur quelques mètres et voir comment cela se comporte au bout de quelques jours de grands vents.
      Enfin, etant donné que vous avez une grande longueur, cela risque d’être lassant. Pourquoi ne pas alterner des parties avec un occultant et des parties avec des végétaux ?

  • Benjamin Rusalit dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant, ainsi que les commentaires précédents qui permettent d’illustrer l’article. Je me permets de vous solliciter pour un conseil. Notre terrasse (12m*7m) est orientée plein ouest à 30km environ du littoral vendéen et donne sur un champ. Il y a actuellement un mur plein sur 12mètres et 1.80m de hauteur qui occulte la vue et donne l’impression de renforcer le vent (vent tourbillonnant). Nous allons refaire complétement notre jardin en repensant les espaces et réaliser beaucoup de nouvelles plantations et à cet occasion nous pensons supprimer ce mur sur environ 8 m pour recréer un muret de soutien (60 ou 80cm de hauteur), puis ajouter un brise vent par dessus pour monter à 1.50 ou 1.60 mais sans briser la vue car on voudrait voir la perspective du champ, est-ce pertinent ? pensez-vous que cette solution est bonne ?

    Nous avons pensé à des panneaux en métal assez ajouré avec des grands motifs ou tout simplement une grille afin de conserver la vue, par exemple : Panneau alu Kyoto que l’on trouve chez Leroy ou https://www.directclotures.com/cloture-decorative/1688-panneau-grille-creazen.html

    En vous remerciant.

    • Bonjour, le souci est que les brise-vents sont aussi des brise-vues. Quand on met un obstacle pour freiner le vent en cassant sa trajectoire, c’est aussi un obstacle pour la vue.
      Les exemples que vous évoquez ne sont pas des brise-vents : le panneau Kyoto est très ajouré, une grande partie du vent passera sans être freiné ; Creazen est une cloture avec de fins barreaux métalliques, elle n’aura quasiment aucune incidence sur le vent.
      La seule solution que je vois, c’est de mettre des panneaux en verre. La vue restera dégagée. Par contre, le risque de tourbillons de vents sera toujours là.

  • Mireille caradec dit :

    Bonjour,
    J’habite en bord de mer et le vent et les embruns sont souvent présents, (nord Finistère).
    La maison est équipée d’une pompe à chaleur et le caisson de ventilation se trouve exposé côté ouest direction mer.
    Au bout de 4 ans la rouille attaque le métal du caisson.
    Je voudrais créer une protection autour de ce caisson mais bien sûr sans gêner son fonctionnement.
    Merci de me faire part de vos idées,
    Cordialement,

    • Bonjour, la rouille est surement due au sel contenu dans l’air humide en bord de mer. A moins d’une protection hermétique, je ne vois pas comment on pourrait protéger le caisson. Mais j’imagine qu’une pompe à chaleur ne doit pas être enfermée hermétiquement, donc au final, pas vraiment de solution. Il aurait fallu que la pompe soit recouverte d’une peinture résistant au sel.

  • Jean-Francois VERBRUGGE dit :

    bjr voila mon problème j ai fais installe une clôture de 12,50m avec des panneaux rigides fin 2016 hauteur poteaux 2,70m avec des panneaux de 1,93 de hauteur et des lames occultantes de 1,93m le 10 mars sur ma ville le vent a souffle a 101km/H ce qui a fais plie 3 poteaux d un cote et 2 de l autre soit 5 poteaux plies a la base mais a savoir qui il y eu deja 2 intervention pour consolider ses poteaux depuis l installation en fin 2016 je voudrais savoir si l assurance décennale de l entreprise doit pendre en compte les dégâts et la réparation de ma clôture

    • Bonjour, je ne sais pas si la garantie décennale fonctionne pour une clôture, ni si dans ce genre de situation (cause naturelle), c’est votre assurance habitation de prendre en charge ou pas.
      Demandez à votre assurance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus