Apprenez à créer, aménager, décorer votre jardin

6 façons de retenir la terre dans son jardin

Nous allons voir dans cet article, les différentes façons de faire du soutènement dans un jardin. Créer une retenue de terre est utile si vous avez un terrain en pente et que vous voulez modeler différents niveaux plats et les relier entre eux par des escaliers par exemple, ou encore si vous avez un talus et plutôt que de le végétaliser, vous préférez créer un soutènement et ainsi gagner en surface plane.

Différentes solutions existent, je vous les présente tout de suite.

Enrochement

L’enrochement est une façon économique et naturelle de créer une retenue de terre, encore faut-il qu’il y ait un accès suffisant pour apporter des roches.

Deux types d’enrochement existent :

  • Vous pouvez utiliser des rochers de forme naturelle (non calibrée). Cela prend du temps pour les mettre en place car il faut trouver des pierres qui s’emboîtent bien pour éviter de laisser des vides trop importants d’où pourrait couler de la boue les jours de pluie. Une fois en place, l’effet est très naturel, comme un paysage montagnard et vous pouvez intégrer des plantes dans les interstices entre les roches pour végétaliser l’ensemble et réduire le côté minéral.
  • Vous pouvez prendre des moellons calibrés de grande taille. Ils seront beaucoup plus simples à empiler et donneront un aspect plus organisé que la version précédente.

Dans les deux cas, c’est une solution qui prend de la place en profondeur car la majorité des roches doivent être de grandes dimensions et donc très lourdes pour ne pas bouger avec la poussée de la terre.

Palissade

Les palissades, qui ressemblent à des poteaux de section assez fine, sont placées côte à côte verticalement, avec une partie enterrée et scellée dans du béton afin qu’elles ne bougent plus. Elles permettent ainsi de retenir la terre. Vous en trouverez de différentes tailles, elles permettent donc de créer aussi bien des petits murets que des murs avec une hauteur conséquente.

Elles peuvent être réalisées dans deux matières différentes :

  • En béton, brut ou avec une finition texturée et / ou colorée.
    Vous trouverez une variante en forme de L. L’intérêt est de créer de grandes longueurs beaucoup plus facilement. Dans ce cas, la mise en œuvre est différente : les éléments reposent sur un soubassement en béton, ils sont reliés entre eux, et le poids de la terre reposant sur la partie basse du L finit de les stabiliser.
  • En pierre naturelle, dans ce cas, la couleur dépendra du type de roche dont est issue la pierre.

Bois

Le bois est une matière présente dans de nombreux éléments dans le jardin et la retenue de terre ne fait pas exception.

Il existe deux types de mise en œuvre :

  • Des rondins ou des poutres en bois mis à la verticale, dans ce cas, la mise en place se fera comme avec les palissades vues précédemment. C’est une solution pratique si vous voulez créer des formes arrondies.
  • Vous pouvez aussi utiliser le bois à l’horizontal. Dans ce cas, des poutres verticales sont placées à équidistance et scellées dans le sol. Derrière viennent se placer des planches épaisses ou d’autres poutres (selon la hauteur et la pousse de terre à retenir). Cette solution est plus rapide à mettre en œuvre que la précédente puisque seules les poutres verticales sont à sceller, par contre, elles supportent à elles-seules toute la poussée.
    Il existe une variante où les poutres verticales sont remplacées par des modèles en métal en forme de H dans lesquels viennent se glisser les pièces de bois horizontales.

Dans les deux cas, le bois étant sensible à l’humidité constante, même s’il est traité, il est fortement recommandé de mettre une bâche imperméable à l’arrière pour éviter le contact entre la terre et le bois.

Gabion

Les gabions sont des cages métalliques dans lesquelles on vient placer des petits rochers, des pierres plates ou encore des galets. Vous pouvez donc obtenir des rendus différents et la couleur dépendra de la roche utilisée (il y a aussi la possibilité d’utiliser plusieurs roches pour avoir plusieurs coloris sur l’ensemble du mur ou dans un même gabion).  Les possibilités sont nombreuses et vous permettent donc de créer un aménagement qui vous ressemble. Vous pouvez aussi y mettre des éléments comme du bois, mais dans le cadre de la retenue de terre, les gabions doivent peser assez lourd, il faut donc mieux rester sur de la pierre.

Il suffira de superposer les cages jusqu’à obtenir la hauteur voulue. Le type de mise en œuvre dépendra principalement de la hauteur totale et de la stabilité du sol. Dans le cadre d’un petit muret, les cages peuvent être placées directement sur un sol stable, mais quand l’ensemble commence à devenir grand, un soubassement en béton peut être nécessaire. Ce sont les fournisseurs de gabions qui vous donneront la marche à suivre pour votre projet.

Élément végétalisable

Même s’ils sont passés de mode après avoir été beaucoup utilisés ces dernières décennies, je souhaite vous présenter les éléments végétalisables faits en béton et superposables.

Si à première vue, il peut sembler que c’est une solution esthétique, les végétaux y poussent généralement difficilement. En plein soleil, le béton des éléments a tendance à vite chauffer ce qui sèche la terre présente en faible quantité dans chaque module. Les éléments étant en décalées, l’eau ne circule pas toujours bien. Donc si vous souhaitez vous lancer dans ce type de réalisation, réfléchissez bien aux plantes que vous allez utiliser : elles doivent se satisfaire d’un petit volume de terre et résister à la sécheresse (ou alors vous devez prévoir un système d’arrosage).

D’un point de vue technique, une semelle de béton sera nécessaire en dessous du premier rang, et au-delà d’une certaine hauteur, une étude technique du fabricant sera nécessaire.

Mur et muret

Cette dernière façon est surement la plus classique. Il suffit de créer un muret ou un mur. Là encore, plusieurs solutions sont possibles :

  • En pierre naturelle avec des barrettes / des petits moellons, plus ou moins calibrés selon l’effet voulu. Il peut s’agir d’un muret en pierres sèches (celles-ci ne sont pas scellées entre elles) ou maçonnées.
  • Avec des éléments préfabriqués imitant la pierre. Attention ceux-ci ne sont utilisables que pour des petites hauteurs : petits murets sans trop de poussée, jardinières… Dans le cas contraire, il convient de faire un muret traditionnel en parpaing à l’arrière et d’utiliser ces éléments comme parement décoratif.
  • Un mur traditionnel en parpaings. Toutes les hauteurs sont possibles selon les techniques utilisées. Au niveau esthétique, il y a plusieurs possibilités :
    • Vous recouvrez le mur d’un enduit (crépi), plusieurs finitions existent plus ou moins lisses et il y a une grande gamme de couleurs.
    • Vous utilisez des plaquettes de parement que vous collez. Vous obtenez un aspect de mur en pierres.
      Comme je l’ai évoqué précédemment, vous pouvez utiliser des éléments préfabriqués ou des petits moellons en pierre naturelle pour habiller un mur en les plaçant devant celui-ci.

32 réponses à 6 façons de retenir la terre dans son jardin

  • zineb dit :

    Pour soutenir les parements de mon bassin, j’ai construit un mur en pierres naturelles consolidées par le ciment et des piliers tous les 5m (1,5m de hauteur)pour fixer le grillage de clôture, je trouve que c’est un bon soutènement mais son coût a pesé sur mon budget.
    Actuellement, je pense à aménager une colline pour:
    1) cultiver ou /et implanter contre l’érosion et concevoir un look (paysager)
    2) construction une petite maison ou bergerie et je trouve que cet article d’une grande utilité (inspiration ou /validation de mes idées).
    J’espère qu’un jour je serai fière de partager mes réalisations

  • Nicolas dit :

    Bonjour,
    Je dois réaliser une retenue de terre sur terrain sur une hauteur faible (environ 40cm), j’ai retenu la solution en bois à l’horizontal avec poutre métal. Les poutres en métal doivent elles être scellées dans du béton ou simplement dans le sol. sur une profondeur suffisante?
    Par ailleurs, en cherchant, je n’ai pas réussi à mettre la main sur les poutre metal en forme de H, savez-vous ou se les procurer?
    Merci d’avance

    • Bertrand Lambert dit :

      Bonjour,
      Je vous conseille de sceller les poutres dans du béton et sur environ 50cm de profondeur, vous serez tranquille.
      Concernant les poutres, regardez au niveau des magasins de matériaux de construction ou sinon dans une métallerie ou une ferronnerie.

    • Lardrot philippe dit :

      Poutres en H dans les agences du groupe Descours et Cabaud regroupées sous l’enseigne PROLIANS

  • Nicolas dit :

    Bonjour,

    Merci pour votre réponse.
    J’ai bien prévu de sceller les poutres dans du béton, j’ai regardé en GSB pour les poutres, mais ca reste introuvable, rien non plus sur internet, hormis un industriel de Hong Kong qui vend exactement ce sytème pour l’aménagement du jardin, bon ca reste un peu loin Hong Kong…

    • Gilles dit :

      Bonjour Nicolas,

      Les poutres metalliques comme vous les nommez sont des IPN, vous pouvez en trouver chez KDI, Beraud Sudreau, CrossRoad, ce sont des fournisseurs de pieces metaliques style grillage soudé pour dalle beton, fers tors, etc… mais avec l’avantage d’etre moins cheres que les GSB ou memes que point P et consorts.

  • Cotecloture dit :

    Les gabions sont une solution particulièrement esthétique, même si elle demande de la patience pour bien poser les pierres visibles et que le rendu soit le plus joli possible !

  • Ingrid dit :

    Bonjour,

    J’ai de très haut talus à la verticale
    Je cherche une idée pour maintenir la terre pour qu elle ne tombe pas. Pour que l’herbe ne pousse pas car impossible d’entretenir car vraiment à la verticale et très haut.

    • Bonjour,
      La majorité des solutions proposées dans cet article sont adaptables pour les grandes hauteurs. A vous de voir celle qui vous plait le plus!

  • Ruelen Myriane dit :

    Bonjour,

    Je suis à la recherche de palissades en béton, j’ai fait plusieurs magasins, c’est introuvable, j’ahbite Brest ; peut-être auriez-vous une solution. Merci

    • Bonjour, on trouve ce genre de produits dans les magasins spécialisés dans la vente de clôture et dans les magasins de matériaux (pas ceux de bricolage, mais ceux de matériaux qui sont ouverts aux pros comme aux particuliers : Point P, Gedimat…).

  • Odon dit :

    Bonjour.
    J’ai un problème de pente de 90% chez moi en terre, je n’ai pas les moyens financièrement de faire un mur, il y a un mètre d’écart entre le mur de terre et ma maison, juste au dessus du mur de terre il y a un droit de passage pour les voisins, un chemin. Que dois-je planter pour solidifier ce mur de terre svp ? Est-ce que le ficus elastica sera telle efficace pour retenir ce mur de terre ? Aidez moi svp

    • Bonjour,
      Il faut opter pour des plantes qui ont un système racinaire dense afin que cela retienne la terre en surface. Privilégiez les plantes couvre-sols, c’est à dire qui s’étalent, cela vous permettra d’en acheter moins pour couvrir toute la surface.
      Enfin, il faut prendre en compte votre climat, votre terre et l’ensoleillement du talus pour choisir des plantes qui seront adaptées. Sans ces informations, il est impossible de dire si la plante de vous citez sera adaptée ou non.

  • salwa forkani dit :

    BJR J AI UN TERRASEMENT UR DEUX NIVEAUX AVEC UN SOL ARGILE DURE TRES SOLIDE D APRES L INGENIEUR BETON PAS BESOIN DE MUR DE SOUTAINEMENT JUSTE DES PLANTES POUR RETENIR LA FINE COUCHE DE TERRE VERITABLE QUI EXSTE EN SURFACE
    QU EN PENSEZ VOUS?

    • Bonjour, je pense qu’un ingénieur qui s’est rendu sur place, qui a des analyses de la terre, etc… est bien plus à même que moi, qui n’ai aucun élément, pour vous conseiller.

  • connanec dit :

    Bonjour, je suis interessé par le soutennement bois metal. Quel dimension d’ipn est nécessaire et quel section de bois?

    Cordialement

    • Bonjour,
      La section de bois dépend du volume de terre à soutenir et de son inclinaison, ainsi que de l’espacement des IPN. Plus ils sont espacés, plus la section de bois devra être épaisse.
      Si vous avez besoin de retenir 20cm de terre plate, on n’aura pas besoin de la même section de bois que si la retenue doit faire 2m de haut avec derrière de la terre en pente…

  • Perray dit :

    Bonjour,
    Je songe à réaliser une retenue de terre de 18m de long sur 1 m de haut. La solution bois à l’horizontal avec poutre métal, retient mon attention pour la facilité de réalisation par rapport à un mur en béton et aussi pour le coût qui je pense sera moins élevé.
    Mes questions :

    -À quel intervalle placer mes poutres?
    -Quel bois choisir pour la durée dans le temps, ou l’acheter et qu’elle dimension prendre ?

    Merci pour vos conseils,

    Samuel

    • Bonjour,
      1m de haut, cela est déjà assez conséquent. Il existe peut être des abaques pour calculer cela, et encore, il est difficile de déterminer la poussée de la terre (selon si elle est en pente ou non, sa capacité à se gorger d’eau…).
      C’est souvent une question de ressenti et d’habitude, combinée au fait de prendre des sections de bois disponibles chez le marchand, plutôt que de faire du sur mesure onéreux. Il faut aussi que l’épaisseur du bois soit compatible avec les ipn (poutres en métal). Il serait donc bien de se renseigner des sections de bois disponibles et des ipn avant de faire son choix. Cela se trouve dans les magasins de matériaux pro et pour le bois, dans les scieries (en faisant bien attention à prendre du bois adapté pour l’extérieur et en mettant en place, de toute façon, une protection imperméable entre la terre et le bois).
      De même l’espacement des ipn est en rapport avec la section du bois. Plus le bois est épais, plus on peut espacer les ipn.

  • Chartier dit :

    Bonjour, nous devons mon voisin et moi faire en sorte de retenir sa terre qui est prête à s’affaisser pour tomber chez moi. Son terrain est surélevé par rapport au mieux, nous partons dans l’idee De faire un mur de soudainement. Le pb, c’est le coût de ce mur sur 30 m avec 1, 40 m de haut.. quelle serait solution économique la plus efficace? Mur en béton ou système naturel avec bâche de retenue? Ou autre? Merci, cordialement, fab

    • Bonjour,
      C’est sur que mettre en place des plantes couvre-sols pour retenir la terre grâce à leurs racines + toile de plantation pour éviter les mauvaises herbes est une solution plus économique qu’un mur traditionnel. Par contre, c’est une
      solution qui prend plus de place car vous ne pouvez pas mettre la terre à la verticale ! Voici plus d’explications : http://www.amenagementdujardin.net/jardin-pente/
      Sinon regardez du coté des gabions ou encore des soutènements en bois présentés dans cet article.

  • Biben dit :

    Bonjour

    Nous avons un problème de taille :

    Nous avons construit une berlinoise sur 20 m de long sur 1,50m de haut.
    Nous vivons dans les landes et le sol est surtout sablonneux.

    Nous savons que les berlinoises ont une durée de vie limitée (10 ans en moyenne) et nous voudrions trouver une solution plus durable.

    Nos voisins ont opté aussi pour des berlinoises ou des gros enrochements.

    Quelle solution nous preconiserez vous ? Est il oblige de démolir la berlinoise actuelle pour cela ?

    Merci pour vos conseils

    • Bonjour,
      Je ne connaissais pas le terme « berlinoise ». Je viens de regarder sur internet, si j’ai trouvé la bonne info ce sont des poutres en bois à l’horizontale entre des poteaux en H en métal.
      Pourquoi dites-vous que la durée de vie n’est que de 10 ans ? Si le bois est traité pour être en extérieur et qu’il y a une séparation entre le bois et la terre pour éviter le contact avec l’humidité (principe expliqué dans cet article), cela devrait durer plus longtemps.
      Si vous souhaitez mettre en place une autre solution, vous avez plein d’exemples dans cet article. Dans le cas d’un sol sablonneux, il faudra faire des fondations en conséquence (les techniques de fondation dépendent de la solution choisie).

  • yves ledru dit :

    Bonjour,
    j’ai des gros chênes et de la terre très argileuse, que me conseillez vous comme plantation, notamment sur un talut.

    Merci

  • havard dit :

    Bonjour
    J’ai un fossé d’écoulement pour la fosse qui fait 0.60 m environ de profondeur les bords s’écroulent regulierement. Comment puis je retenir la terre. Les campagnoles font des galeries.
    Merci pour vos conseils.

    • Bonjour, souvent dans le cas d’un fossé, le fait que les abords soient végétalisés suffit (les racines des plantes retiennent la terre). Mais si vous avez des rongeurs qui provoquent des écroulements, il faut en place un soutènement en dur qu’ils ne pourront pas percer.
      Vous avez différentes solutions dans cet article. Privilégiez les solutions en dur : pierres, béton… Je ne sais pas si les campagnols peuvent ronger le bois.

  • Bonjour,

    Merci pour cette liste de méthodes pour retenir ma terre, je pense que je vais partir sur les rondins, plus faciles à poser et plus adaptés à mon jardin 🙂

    Cédric

  • Thomas Faure dit :

    Bonjour, Je cherche une solution simple et solide pour faire un soutènement d’une quinzaine de mètres de long, entre un terrain cultivé et un chemin qui se trouve 80 cm plus bas. Je me demande s’il est possible de le faire avec une clôture béton standard, cad avec des piliers en béton sur lesquels se pose des plaques de béton. A condition que les fondations des piliers soient suffisamment profondes. Je ne vois personne sur internet qui utilise une simple clôture béton pour faire du soutènement (seulement de la séparation). De coup je me demande si plaques et piliers béton standards sont appropriées pour faire du soutènement. D’un point de vue pratique ça reviendrait à faire la même chose que vous proposez avec du bois et de l’acier, mais avec une clôture béton normale. Y a-il une raison pour laquelle personne ne le fait ? Pourquoi ne le proposez-vous pas dans les palissades en béton ?
    Merci

    • Bonjour, les clôtures en panneaux béton dont vous parlez sont conçues pour créer des séparations visuelles. Elles ne sont pas vendues pour faire du soutènement, vous n’avez donc aucune garantie qu’elles vont résister à la poussée de la terre. On a l’impression que ces plaques sont solides car elles sont faites en béton, mais en réalité, elles ne font que 3 à 4cm d’épaisseur pour une hauteur de 50cm et une longueur de 2m. Elles ne sont donc pas très épaisses par rapport à leur surface. Libre à vous d’essayer quand même si vous le souhaitez…

      • Thomas Faure dit :

        Je comprends. Merci. Non. je n’essaierai pas (:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement un email dès que je publie un nouvel article, ainsi que des conseils inédits!

Votre prénom :

Votre adresse email :

Suivez moi sur Facebook Suivez moi sur Twitter Suivez moi sur Pinterest
Présentation

bertrand-lambert-verticalJe suis paysagiste et pourtant, je pense que vous êtes le mieux placé pour créer votre propre jardin.

Je vous donne tous les conseils et les méthodes pour y arriver.

En savoir plus